Évacuation de ressortissants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'évacuation de ressortissants (abrégé ː RESEVAC) est un type d'opération militaire, par lequel une (ou plusieurs) force(s) armées(s) étatique fait quitter aux ressortissants étrangers un pays où ils sont en danger. La plupart du temps, ce danger est lié à l'instabilité politique, des émeutes voire une guerre civile. Parfois c'est également la conséquence d'une catastrophe naturelle ː tremblement de terre, cyclone tropical, tsunami, épidémie, etc.

Principes des opérations RESEVAC[modifier | modifier le code]

Cadre légal[modifier | modifier le code]

Les évacuations d’évacuation ressortissants se fondent sur les devoir de protection des états vis-à-vis de leurs citoyens. Elles sont légitimées par le droit coutumier des états en l’absence de normes conventionnelles. Elles s’inscrivent cependant dans le droit international voire dans le droit des conflits armés.

Elles respectent les principes suivants :

  • Accord de principe de l’état territorialement concerné, dans la mesure où les structures politiques sont encore en place ;
  • Stricte neutralité vis-à-vis des belligérants ;
  • Opération strictement limitée dans ses buts, dans l’espace et dans le temps, à l’évacuation des ressortissants concernés.

Elles sont généralement étendues aux ressortissants d’autres pays, généralement alliés ou amis ainsi qu’aux personnes « protégées » (nationaux du pays en crise employés par les ambassades ou les représentations consulaires ainsi que leurs familles).

Elles sont à distinguer les opérations d’évacuation de troupes ou de combattants.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les opérations d’évacuation de ressortissants sont par nature inter-administrations. Elles mettent en œuvre a minima :

  • Le ministère des affaires étrangères, pour ce qui concerne l’identification et le regroupement des ressortissants dans le territoire en crise puis leur prise en charge une fois acheminés en zone sure.
  • Les forces armées pour ce qui concerne l’évacuation des ressortissants depuis le ou les points de regroupements vers une zone sure (pays tiers ou sol national) ;

Répondant généralement à des situations d’urgences, ces opérations nécessitent une préparation amont dès avant la crise. Cette préparation inclut l’établissement et la tenue à jour du registre des français établis hors de France, également appelée "liste consulaire", et la préparation opérationnelle des unités potentiellement concernées.

Principales opérations RESEVAC[modifier | modifier le code]

Opérations françaises[modifier | modifier le code]

Exemples d'opérations RESEVAC étrangères[modifier | modifier le code]

Les opérations RESEVAC au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Sergent, La Légion saute sur Kolwezi, Presses de la Cité, 1978 (ISBN 2724203984)
  2. Paul Villatoux, « La Légion saute sur Kolwezi. Opération Bonite », Le Fana de l'Aviation, no 582,‎ , p. 30-37.
  3. « Commando marine - commando de Montfort », sur forces spéciales, spécialisé
  4. Claude Grandmontagne, « Sierra-Leone : des marins de Brest dans l'action », sur Le télégramme, Informations,
  5. Jean-Dominique Merchet, « Evacuation des étrangers », Libération,‎ .
  6. Virginie Gomez, « Les ressortissants étrangers évacuent le Liberia », sur Libération, quotidien,
  7. « Tchad: 936 étrangers évacués depuis samedi », La Dépêche,‎ .
  8. Ministère de la défense, « Libye : évacuation de ressortissants dans la nuit du 29 au 30 juillet 2014 », sur defense.gouv.fr,
  9. Ministère de la défense, « Yémen : poursuite des opérations d’évacuation de ressortissants », sur defense.gouv.fr,
  10. « CORONAVIRUS : Opération d’évacuation des ressortissants français et européens de Chine », sur Ministère des Armées, (consulté le 1er avril 2020).

Bibliographie[modifier | modifier le code]