Élections municipales sud-africaines de 1995-1996

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections locales sud-africaines du 1er novembre 1995 (pour 8 des 9 provinces) et de mai-juin 1996 (pour Le Cap et le KwaZulu-Natal) sont les premières élections locales de l'Afrique du Sud post-apartheid.

Ces élections municipales sont les premières élections affectant les gouvernements locaux depuis la fin de l'apartheid et de la domination institutionnelle de la population blanche d'Afrique Sud. Elles sont organisées sur deux périodes, le scrutin ayant été repoussé pour la ville du Cap et la province du KwaZulu-Natal en raison de désaccords sur la délimitation de plusieurs circonscriptions.

Sur l'ensemble des deux scrutins électoraux, le taux de participation se révèle décevant (48,79 %)[1]. Lors du scrutin organisé dans 8 des 9 provinces le 1er novembre 1995, l'ANC sort victorieuse, remportant la majorité des sièges dans près de 400 conseils municipaux sur 661. Dans la ville du Cap et dans la province du KwaZulu-Natal, où les électeurs sont appelés à voter en mai et juin 1996, le Parti national (NP) et l'Inkatha Freedom Party réalisent leurs meilleurs scores.

Si le Front de la liberté et le Parti démocratique s'en sortent aussi convenablement par rapport aux précédentes élections générales, le Parti conservateur (qui avait boycotté les élections générales sud-africaines de 1994) et le Congrès panafricain sont laminés.

État des lieux[modifier | modifier le code]

Au contraire des élections précédentes de 1988, ce sont les premières élections municipales non ségréguées et les premières où les villes et communes blanches sont indissociablement liées aux townships et ghettos noirs, métis ou indiens[2].

Organisés par des conseils municipaux de transition (amalgamant les représentants des anciennes structures municipales blanches et noires), un nouveau découpage communal dut être établi ainsi que des nouvelles listes électorales. L'ancien scrutin majoritaire à un tour par circonscription est ainsi remplacé par un scrutin mixte où l'électeur doit voter deux fois : la première fois pour désigner son candidat dans la circonscription où il vote et la seconde fois pour choisir une liste de parti politique. Les conseils municipaux seront ainsi composés à 60 % de représentants élus au scrutin uninominal par circonscription et à 40 % élus à la proportionnelle[2].

Dans les grandes villes et mégapoles telle Johannesburg, les électeurs doivent déposer un troisième bulletin de vote pour élire les membres du conseil métropolitain et des conseils de banlieue[2].

L'ordre et la lutte contre la criminalité figurent au centre des programmes électoraux des partis d'opposition alors que ces thèmes sont du ressort du gouvernement central et des gouvernements provinciaux[2].

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Partis Leaders Votes % Sièges
Congrès national africain Nelson Mandela 5 033 855 58,02 6032
Parti national Frederik de Klerk 1 563 465 18,02 1814
Inkatha Freedom Party Mangosuthu Buthelezi 757 704 8,73 754
Parti démocratique Zach de Beer 302 006 3,48 138
Front de la liberté Constand Viljoen 230 845 2,66 159
Congrès panafricain Motsoko Pheko 104 455 1,2 27
Parti conservateur Ferdinand Hartzenberg 68 595 0,79 57
Parti chrétien-démocrate africain Lucas Mangope 66 985 0,77 8
Autres 422 587 4,27 1097
Total 8 619 065 100,00 11 368

Résultats locaux[modifier | modifier le code]

A Johannesburg, l'ANC remporte 145 circonscriptions contre 45 au parti national. De son côté, le NP remporte Centurion et se partage avec l'ANC le conseil municipal et le conseil métropolitain de Pretoria.

Six mois après les élections nationales dans 8 des neuf provinces, le Parti national (NP) remporte les élections municipales organisées dans l'agglomération et la ville du Cap. Le succès du NP repose alors essentiellement sur le vote des quartiers blancs et sur le vote des Coloureds, majoritaires dans l'agglomération[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]