Vredefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vredefort (homonymie).
Vredefort
Église réformée hollandaise de Vredefort
Église réformée hollandaise de Vredefort
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province État-Libre
District Fezile Dabi
Municipalité Ngwathe
Démographie
Population 1 326 hab.[1] (2011)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 01′ sud, 27° 14′ est
Superficie 1 677 ha = 16,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Vredefort

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Vredefort

Vredefort est un village rural dans la province de l'État-Libre en Afrique du Sud. On y élève du bétail et y cultive de l'arachide, du sorgho, des tournesols et du maïs.

La ville a été édifiée en 1876 autour d'une ferme appelée Visgat, située sur le cratère de Vredefort, le plus grand et le plus vieux cratère d'impact au monde, d'un diamètre de 300 kilomètres.

Démographie[modifier | modifier le code]

Bureau de poste de Vredefort
Old Police Station

Selon le recensement de 2011, la commune de Vredefort comprend 1 326 résidents, principalement issus de la communauté blanche (54,15 %)[1]. Les noirs et les coloureds représentent respectivement 31,37 % et 12,44 % des résidents. Les habitants de la commune sont à 66,47 % de langue maternelle afrikaans et à 22,28 % de langue maternelle sesotho.

La zone urbaine, comprenant le village de Vredefort et le township de Mokwallo (13 293habitants, 98,49% de noirs) compte cependant 14 619 résidents (92,4 % de noirs, 5% de blancs).

Historique[modifier | modifier le code]

Le village a obtenu son nom après la conclusion pacifique d'un conflit menaçant les relations entre la république sud-africaine du Transvaal et l'Etat libre d'Orange.

Les Britanniques construisirent à Vredefort un grand camp de concentration durant la Seconde Guerre des Boers pour interner les femmes et les enfants boers. Plusieurs d'entre eux y périrent.

Notes et références[modifier | modifier le code]