Provinces de l'Afrique du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les provinces de l'Afrique du Sud sont le premier niveau de subdivision territoriale de la République d’Afrique du Sud. Au nombre de 9 depuis 1994, elles ont succédé aux quatre anciennes provinces constituées en 1910 lors de la formation de l'Union d'Afrique du Sud, provinces auxquelles s'étaient ajoutés dix bantoustans autonomes ou indépendants entre 1960 et 1994, lors de l'application de la politique de l'apartheid.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Union d'Afrique du Sud a été établie en 1910 de par la fusion de quatre colonies britanniques, en premier lieu la Colonie du Cap et la Colonie du Natal ainsi que deux autres territoires conquis par les britanniques à la suite de la Seconde guerre des Boers, le Transvaal et la Colonie de la rivière Orange. Ces quatre anciennes colonies ont alors formés les premières provinces du pays et le sont restés jusqu'à la fin de l'Apartheid.

La politique de ségrégation raciale ayant amené la population d'origine africaine a ne pouvoir posséder des terres que dans certaines zones délimités, ces dernières se sont transformés en bantoustans. Quatre de ces zones furent établies par le régime de l'Apartheid comme des nations indépendantes mais non-reconnus par la communauté internationale, le Transkei en 1976, le Bophuthatswana en 1977 puis le Venda en 1979 et finalement le Ciskei en 1981. Chaque communauté étant rattachée administrativement à son bantoustan, leur accorder leur indépendance permettant au régime de l'Apartheid d'effacer administrativement de ses registres les populations d'origines africaines.

Le 27 avril 1994, à la suite des premières élections générales sud-africaines au suffrage universel, ces bantoustans furent dissouts et neuf nouvelles provinces furent établies et inscrites dans la première constitution intérimaire.

Ce redécoupage territorial est en rupture avec le système antérieur des Bantoustans. Ceux-ci sont réintégrés au niveau provincial, réservé auparavant aux seules populations blanches, tout en prenant largement en compte les identités linguistiques ou ethniques. Par exemple, le bantoustan du Bophuthatswana établi pour la population Tswana a été éliminé, mais les frontières de l'actuelle province du Nord-Ouest y déterminent une population majoritairement tswana.

De même, l'État libre est principalement d'ethnie Soto et le Cap-Oriental d'ethnie Xhosa. Le KwaZulu-Natal est toujours le berceau de la plupart des Zoulous et des Asiatiques d'Afrique du Sud. Cap-Occidental et Cap-Nord sont principalement peuplées de locuteurs de l'Afrikaans, mais les minorités Xhosa et anglophone y sont importantes. Les provinces Mpumalanga, Limpopo et Gauteng, toutes trois formées à partir de l'ancien Transvaal, sont plus diversifiées en termes de linguistique ou d'ethnies. Le Gauteng comprend notamment les grands centres urbains de Johannesbourg et Pretoria, et attire depuis longtemps des populations jeunes ou actives d'horizons différents.

Quelques provinces ont connu un changement d'appellation depuis leur formation. Les noms provisoires du Gauteng, du Mpumalanga et du Limpopo étaient originellement « Pretoria-Witwatersrand-Vereeniging », « Transvaal de l'Est » et « Transvaal du Nord ». Cette dernière province s'est appelée quelques années « Province du Nord », avant l'adoption de la dénomination actuelle de « Limpopo ». Un changement de nom projeté pour le Cap-Oriental est resté sans suite. Le 12e amendement de la Constitution a modifié les frontières des provinces en .

Administration[modifier | modifier le code]

Les provinces sud-africaines sont gouvernés via plusieurs échelons, l'échelon national, l'échelon provincial et l'échelon local[1].

Au niveau nationale, le Conseil national des Provinces constitue la chambre haute du Parlement d'Afrique du Sud. En dessous, chaque province possède un gouvernement local. Enfin, les districts

Conseil national des Provinces[modifier | modifier le code]

Le Parlement d'Afrique du Sud possède deux chambres, l'Assemblée nationale et le Conseil national des Provinces. Cette dernière à pour vocation de représenter les intérêts des provinces lors des débats législatifs.[1]

Chacune des neufs provinces envoie 10 représentants au Conseil national des Provinces, six ont la qualité de représentants permanents tandis que quatre sont des délégués spéciaux.

Gouvernement provincial[modifier | modifier le code]

Chaque province est gouverné par un parlement unicaméral. Sa composition est proportionnelle à la population de la province, allant de 30 membres dans la province du Cap-Nord jusqu'à 80 au KwaZulu-Natal. La durée du mandat d'un parlement provincial est de cinq ans et est élu au Scrutin proportionnel plurinominal, généralement le même jour que l'élection de l'Assemblée nationale[2].

Le parlement provincial doit élire par la suite parmi ses membres, un Premier ministre (Premier en anglais) qui prend la tête de l'exécutif provincial. Ce dernier choisit entre cinq et dix autres membres du parlement afin de constituer un cabinet, correspondant au gouvernement provincial.

Les pouvoirs du gouvernement provincial sont limités à une série de domaines listés par la Constitution sud-africaine de 1996 qui dispose que certaines compétences doivent être partagés avec le gouvernement national, notamment dans les domaines de l'agriculture, de l'éducation, de la santé ou de l'habitat public[3].

Les provinces n'ont pas leur propre système judiciaire, car la compétence judiciaire relève de la responsabilité du gouvernement national.

Liste des provinces[modifier | modifier le code]

Province Carte Capitale Superficie Population[4] Premier Code
Flag of the Western Cape Province.png
Cap-Occidental
Map of South Africa with the Western Cape highlighted.svg
Le Cap 129,462 km2 7,113,776
Alan Winde (cropped) (2).jpg
Alan Winde (DA) WC
Flag of the Eastern Cape Province.png
Cap-Oriental
Eastern Cape in South Africa.svg
Bhisho 168,966 km2 6,676,590 Oscar Mabuyane (ANC) EC
Flag of the Northern Cape Province.png
Cap-Nord
Northern Cape in South Africa.svg
Kimberley 372,889 km2 1,303,047
Zamani Saul.jpg
Zamani Saul (ANC) NC
Flag of the Free State Province.png
État libre
Map of South Africa with the Free State highlighted.svg
Bloemfontein 129,825 km2 2,932,441
Sisi Ntombela.jpg
Sisi Ntombela (ANC) FS
Flag of the Gauteng Province.png
Gauteng
Map of South Africa with Gauteng highlighted.svg
Johannesbourg 18,176 km2 15,810,388
Premier David Makhura meets editor (2).jpg
David Makhura (ANC) GP
Flag of the KwaZulu-Natal Province.png
KwaZulu-Natal
Map of South Africa with KwaZulu-Natal highlighted.svg
Pietermaritzburg 94,361 km2 11,513,575
Sihle Zikalala (42785438050) (cropped).jpg
Sihle Zikalala (ANC) KZN
Flag of the Limpopo Province.png
Limpopo
Limpopo in South Africa.svg
Polokwane 125,754 km2 5,926,724
Limpopo Premier Chupu Stanley Mathabatha.jpg
Stanley Mathabatha (ANC) LP
Flag of Mpumalanga Province.svg
Mpumalanga
Map of South Africa with Mpumalanga highlighted.svg
Mbombela 76,495 km2 4,743,584
Refilwe Mtsweni-Tsipane (cropped).jpg
Refilwe Mtsweni-Tsipane (ANC) MP
Flag of the North West Province.png
Nord-Ouest
Map of South Africa with the North West highlighted.svg
Mahikeng 104,882 km2 4,122,854 Bushy Maape (ANC) NW

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-GB) South Africa gateway, « The nine provinces of South Africa », sur South Africa Gateway, (consulté le )
  2. « Provincial Government of South Africa », sur provincialgovernment.co.za (consulté le )
  3. « Provincial government | South African Government », sur www.gov.za (consulté le )
  4. (en) Statistics South Africa, Mid-year population estimates, 2021, (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]