King William's Town

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
King William's Town
Centre-ville
Centre-ville
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Cap-Oriental
Municipalité Buffalo City
Code postal 5601
Démographie
Population 34 019 hab. (2011)
Densité 519 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 53′ Sud 27° 24′ Est / -32.883, 27.4
Altitude 398 m
Superficie 6 552 ha = 65,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cap-Oriental

Voir sur la carte administrative de la zone Cap-Oriental
City locator 14.svg
King William's Town

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
King William's Town

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
King William's Town

King William's Town est une ville d'Afrique du Sud située dans la province du Cap-Oriental.

Surnommée simplement "King", la ville est située dans une région agricole au pied des montagnes Amatola sur la rivière Buffalo à 42 minutes en train de la ville d'East London.

Administration[modifier | modifier le code]

En 1994, les villes de Bisho et de King William's Town ont été unifiées sous une même administration.

Depuis 2000, King William's Town fait partie de la municipalité de Buffalo City au côté d'East London, de Bisho et des townships de Mdantsane et Zwelitsha.

Quartiers[modifier | modifier le code]

La commune de King William's Town se compose de 16 secteurs géographiques : Amatola View, Balazie Valley, Beacon Hill, Breidbach, Breidbach SH, Daleview, Echovale, Fort Hill, Headlands, Kaffrarian, King William's Town Ext 24, King Williams Town Ext 30, King William's Town SP, Schornville, Westbank et le village rural excentré d'Hanover[1].

Le quartier le plus densément peuplé est celui de Beacon Hill (8 135 habitants).

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011, la commune compte 34 019 habitants dont 65,32% de noirs, 25,64% de coloureds et 5,56 % de blancs[1].

La langue maternelle la plus parlée est le xhosa (54,55%) devant l'afrikaans (27,34%) et l'anglais (13,71%)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancienne British Kaffrarian Bank (1908)

Simple mission en 1826, la ville fut fondée par Sir Benjamin D'Urban en mai 1835 durant une des guerres cafres contre les tribus Xhosas. Elle fut baptisée en hommage au Roi Guillaume IV (William IV).

Capitale de la nouvelle et éphémère province de la Reine-Adélaide, abandonnée en 1836 puis réoccupée en 1846, King William's Town fut la capitale du territoire indigène de la cafrerie britannique ("British Kaffraria") à partir de 1847 jusqu'à son incorporation dans la colonie du Cap en 1865.

En 1857, 2 000 légionnaires allemands s'installent à King William's Town et peuplent la région. La ville sera aussi le quartier général de la police monté du Cap.

Durant les années d'apartheid, son quartier noir, Bisho, située à 8 km à l'est, devint la capitale du bantoustan indépendant du Ciskei.

Après 1994, les villes de Bisho et de King William's Town sont unifiées sous une même administration puis en 2000, intègrent, avec East London, la nouvelle municipalité de Buffalo City.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Amathole Museum
Le South African Missionary Museum (1855)

La ville est réputée pour ses vieilles maisons en pierre et présente un certain nombre d'autres monuments et de lieux intéressants:

  • le jardin botanique
  • British Kaffrarian Savings Bank (Alexandra Road)
  • Holy Trinity Church
  • Fort Murray (1848)
  • Kaffraria Museum (1884)
  • Queen Victoria Memorial (1899)
  • Barrages Rooikrantz & Maden
  • South African Missionary Museum concernant l'histoire des missions chrétiennes
  • La tombe de Steve Biko au cimetière de Ginsberg.
  • Grey Hospital (un des plus anciens bâtiments de la ville)
  • Amathole Museum
  • Hôtel de ville
  • War Memorial
  • Bisho Massacre Monument

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Recensement 2011