Économie du Brunei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drapeau du Brunei Brunei
Indicateurs économiques
Image illustrative de l’article Économie du Brunei
La mosquée Omar Ali Saifuddin, considérée comme l'une des plus belles au monde.

Monnaie Dollar de Brunei (B$)

taux de change au 28 septembre 2018 - 1 US$ = 1,36 B$[1]

Année fiscale 1er avril - 31 mars
Organisations internationales OMC, APEC, ASEAN
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) en augmentation 12,74 milliards de US$ (2017, est.)
Produit intérieur brut en PPA en augmentation 33,54 milliards de US$ (2017, est.)
Rang pour le PIB en PPA 129e
par tête : 9e
Croissance du PIB en augmentation 0,5 % (2017, est.)
PIB par habitant en PPA en diminution 78 200 US$ (2017, est.)
PIB par secteur agriculture : 1,2 %
industrie : 56,5 %
services : 42,3 % (2017, est.)
Inflation (IPC) - 0,1 % (2017, est.)
Pop. sous le seuil de pauvreté N/A
Indice de développement humain (IDH) en diminution 0,853 39e (2017)[2]
Population active 203 600 (2014, est.)
Population active par secteur agriculture : 4,2 %
industrie : 62,8 %
services : 33 % (2008, est.)
Taux de chômage en stagnation 6,9 % (2017, est.)
Principales industries pétrole, raffinage du pétrole, gaz naturel liquéfié, construction, agriculture, aquaculture, transport
Commerce extérieur
Exportations en augmentation 5,776 milliards de US$ (2017, est.)
Biens exportés combustibles minéraux, produits chimiques organiques
Principaux clients 2017 :

Drapeau du Japon Japon 27,8 %
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 12,4 %
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 11,5 %
Drapeau de la Malaisie Malaisie 11,3 %
Drapeau de l'Inde Inde 9,3 %

Importations Increase Negative.svg 3,275 milliards de US$ (2017, est.)
Biens importés pièces de machines et d'appareils mécaniques, combustibles minéraux, véhicules à moteur, machines électriques
Principaux fournisseurs 2017 :

Drapeau de la République populaire de Chine Chine 19,6 %
Drapeau de Singapour Singapour 19 %
Drapeau de la Malaisie Malaisie 18,8 %
Drapeau des États-Unis États-Unis (9,2 %)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (5,9 %)

Finances publiques
Dette publique Decrease Positive.svg 2,7 % du PIB (2017, est.)
Dette extérieure en stagnation 0 US$ - aucune donnée pour la dette extérieure privée (2014)
Recettes publiques 1,435 milliards de US$ (2017, est.)
Dépenses publiques 4,017 milliards de US$ (2017, est.)
Déficit public 21,6 % du PIB
Sources :
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/bx.html

L'économie du Brunei est basée essentiellement sur les hydrocarbures, principalement le pétrole, exploité dans le pays depuis 1929. La commercialisation de cette ressource rare permet au pays d'atteindre une croissance annuelle importante (4,1 % en 2001), qui se répercute sur son développement humain : le Brunei a un indicateur de développement humain de 0,857, qui le place au 32e rang mondial (sur 174 pays).

Le pays cherche à diversifier son économie (dépendante des réserves et des cours du pétrole) depuis l'an 2000 sans toutefois y parvenir : les secteurs non pétroliers de l'économie sont peu dynamiques ; le secteur financier (sur lequel les autorités brunéiennes fondaient de nombreux et grands espoirs avec notamment un projet visant à créer la première bourse islamique au monde) ne s'est pas bien développé ; les travailleurs migrants représentent une grande partie des actifs du Brunei ; les Brunéiens travaillent surtout dans le secteur public (ce qui s'explique par une forte différence au niveau des salaires entre les entreprises publiques et privées) ...

Le Brunei fait partie de l'APEC depuis 1989 et de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) depuis 1984.

Il est signataire de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) en décembre 1993 et membre de l'Organisation mondiale du commerce depuis sa création en 1995. Il a participé au sommet de l'APEC à Seattle en novembre 1993.

Les principaux clients de l'économie brunéienne sont le Japon (52,1 %), la Corée du Sud (12,1 %) et l'ancienne puissance coloniale britannique (8,8 %). Ses principaux fournisseurs sont la Chine (29,4 %), les États-Unis (21,9 %), et le Royaume-Uni (18,3 %)[3].

En janvier 2014, le pays figure sur la liste française des paradis fiscaux [4]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]