École nationale supérieure agronomique de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École nationale supérieure agronomique de Rennes
École d'agronomie Rennes.jpg
Façade du bâtiment d’honneur
Présentation
Destination initiale
Établissement d'enseignement agricole
Destination actuelle
Établissement d'enseignement agricole
Architecte
Construction
1896
Statut patrimonial
Localisation
Pays
département
région
Commune
Adresse
65 rue de Saint-Brieuc
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Ille-et-Vilaine
voir sur la carte d’Ille-et-Vilaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

L’école nationale supérieure agronomique de Rennes est une grande école française spécialisée dans l'agronomie. Située à Rennes (Ille-et-Vilaine). Depuis 2008, elle fait partie de l’Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agrocampus Ouest).

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1849 par Jules Rieffel sur le site de Grand-Jouan, sur la commune de Nozay entre Rennes et Nantes, l'école régionale d'agriculture qui prend le nom d'école nationale d'agriculture en 1873, sera transférée à Rennes en 1895[1], sur son site actuel de 17 ha situé à l'ouest de la ville, au 65 rue de Saint-Brieuc. Le bâtiment principal de l’école a été construit par l’architecte du département, Jean-Marie Laloy.

En 1946, l'institut national de recherche agronomique (INRA) est créé et s'installe progressivement autour de l'école qui, en 1962, devient école nationale supérieure agronomique (ENSA).

Sous tutelle du ministère de l'agriculture, l’école nationale supérieure d'agronomie de Rennes (ENSAR), école d'ingénieurs française, forme des ingénieurs agronomes. Elle est habilitée, depuis l'arrêté du 9 mars 1988, à délivrer, seule, le doctorat ; elle est membre de l'école doctorale rennaise « Vie-Agro-Santé », notamment avec l'Université de Rennes I.

En 2004, la création de l'institut national supérieur et de recherche agronomique et agroalimentaire, baptisé Agrocampus Rennes, permet de regrouper au sein d'un établissement unique les formations supérieures agronomiques et agroalimentaires (ENSAR et INSFA) dispensées sur le site.

Le , le bâtiment de l’école d’agriculture de Rennes façades et toitures du bâtiment d’honneur, les galeries vitrées intérieures et les deux cages d'escalier, la bibliothèque, la salle des thèses, le hall d'honneur, la grille d'honneur, les façades et toitures des deux pavillons d'entrée ainsi que la cour d'honneur et le buste de Jules Rieffel qui s'y trouve sont inscrits au titre des monuments historiques[2],[3].

Agrocampus[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2008, Agrocampus Rennes et l'institut national d'horticulture (INH) d'Angers fusionnent pour donner naissance à Agrocampus Ouest.

Implanté sur deux centres de formation recherche (Angers et Rennes), Agrocampus Ouest délivre désormais le diplôme d'ingénieur Agrocampus Ouest dans 4 spécialités :

  • ingénieur agronome à Rennes
  • ingénieur en agroalimentaire à Rennes
  • ingénieur en horticulture à Angers
  • ingénieur en paysage à Angers

Spécialisations du diplôme d'ingénieur agronome proposées à Rennes[modifier | modifier le code]

  • Génie de l'environnement
  • Halieutique
  • Industrie agro-alimentaire
  • Ingénierie zootechnique
  • Maîtrise et utilisation des micro-organismes
  • Marketing, production, coordination
  • Politique et marchés de l'agriculture et des ressources
  • Protection des plantes et environnement
  • Sciences et productions végétales
  • Data Science
  • Agro-ecologie

Quelques anciens élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Dabat, Ministère du Commerce, de l'industrie, des postes et des télégraphes. Exposition universelle internationale de 1900, à Paris. Rapports du jury international. Classe 5. Enseignement spécial agricole., Paris, Imprimerie nationale, , 651 p. (lire en ligne), p. 229-255
  2. Notice no PA35000048, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Arrêté de protection
  4. Source: site des ENSAriens, Petite lettre de l'amicale, publiée décembre 2002 (www.ensariens.com)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]