Cyrille Dubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cyrille Dubois
Description de l'image Cyrille Dubois.jpg.

Naissance [1] (36 ans)
Lieux de résidence Normandie
Activité principale Artiste lyrique
Ténor
Style mélodie et opéra
Collaborations

Chefs d'orchestre : Michel Plasson, John Nelson, Philippe Jordan, Roger Norrington, Enrique Mazzola, Michael Schønwandt, Susanna Mälkki, Patrick Davin, Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm, Laurence Equilbey, Hervé Niquet, Cornelius Meister, Kazuchi Ono, Stefano Montanari, Robin Ticciati,

Metteurs en scène : Robert Carsen, Laurent Pelly, Olivier Py, Jetske Mijnssen, Graham Vick, Denis Podalydès, Christian Heck et Valérie Lesort, Wajdi Mouawad, Guy Cassiers, Jean-Louis Grinda, Bernard Pisani...

Cyrille Dubois est un ténor français né le . Artiste lyrique, il interprète aussi des mélodies intimistes. Son répertoire va des œuvres baroques à l'opéra contemporain en passant par les grands classiques, l'opéra-comique et le bel canto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Cyrille Dubois a passé les premières années de sa vie à Ouistreham[2] dans le département français du Calvados en région Normandie.

Comme il chante depuis qu'il a trois ans, ses parents l'inscrivent dans une chorale d'enfants dirigée par Agnès Polet, qui le repère et l'oriente vers la Maîtrise de Caen[3] et les classes à horaires aménagés qu'il intègre à l'âge de sept ans. Robert Weddle, alors responsable de la maîtrise[4] lui confie des rôles de soliste dans le Pie Jesu du Requiem de Duruflé, les Chichester Psalms de Bernstein le requiem de Andrew Lloyd Weber. À douze ans, il chante le rôle de Miles dans The Turn of the Screw de Benjamin Britten à l'opéra de Lyon et Chambéry[5],[6]. À treize ans, il participe en tant que soliste soprano à l'enregistrement de Petits motets de Sébastien de Brossard avec la maitrise de Caen[2].

De la classe de seconde jusqu'à la fin de ses deux années en prépa, Cyrille Dubois arrête le chant pour ménager sa voix entrain de muer, mais il continue l'orgue[7]. Tout en étant inscrit à l'école nationale supérieure d'agronomie de Rennes dont il sort diplômé en halieutique, il reprend des cours de chant d'abord au conservatoire de Caen dans la classe de Jocelyne Chamonin, puis, au conservatoire de Rennes dans la classe de Martine Surais-Deschamps et se fait engager dans les chœurs de l'opéra [8],[7]. Il choisit alors de faire une carrière musicale et passe le concours du Conservatoire de Paris où il suit les cours de chant d'Alain Buet ainsi que les cours de lecture à vue avec Graciane Finzi, et il rencontre le monde du Lied et de la mélodie dans les classes de Anne le Bozec et Jeff Cohen. En 2010, il obtient son diplôme assorti d'un premier prix avec mention très bien. La même année, il est admis à l'atelier lyrique de l'opéra de Paris, ce qui lui permet de jouer un des rôles principaux dans des œuvres aussi variées que Street scene de Kurt Weil, l'Heure Espagnole de Ravel, La Resurrezione de Haendel, La Finta Giardiniera de Mozart[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Habitué dès son enfance à un répertoire tant sacré que profane, Cyrille Dubois aborde des œuvres du XVIIe au XXIe siècle en récital comme dans les rôles qu'il interprète à l'opéra[6].

Il chante sur des scènes internationales comme l'Opéra Garnier dans Alcina de Haendel, la Scala de Milan dans les Contes d'Hoffmann, la Monnaie de Bruxelles dans La Dispute de Benoit Mernier[1]. Les prestations se succèdent[10] et il est remarqué en 2013 pour le rôle de Gérald dans Lakmé de Léo Delibes à Saint-Étienne[7],[11]. En 2014 il assure une vingtaine de représentations sur diverses scènes françaises quand il incarne Coelio dans les Caprices de Marianne de Henri Sauguet[1] avec le Centre Français de promotion lyrique (CFPL).

Sensible à la transmission, à l'évolution et à la redécouverte du répertoire français, il collabore avec le Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV) et avec le Palazetto Bru Zane pour la musique romantique.

Il participe à deux épisodes de la Boîte à musique de Jean-François Zygel

La carrière de Cyrille Dubois se poursuit à la fois tant en concertiste qu'en rôle principal dans des opéras et la presse spécialisée souligne la qualité de son timbre et de sa diction[12],[13],[14],[15].

Les opéras[modifier | modifier le code]

La pandémie due au covid-19 ferme toutes les salles de spectacle. Des représentations et concerts sont toutefois organisés sans spectateurs ou seulement quelques-uns sous contrôle sanitaire strict et avec retransmission en direct ou capture vidéo.

Les opéras en version concert[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Projet pédagogique[modifier | modifier le code]

« Transmettre à tous »[25] fait partie de son projet artistique en intervenant auprès de chœurs d'amateurs comme la chorale de Ouistreham[3] ou celle de Saint-Hilaire-du-Harcouet, aux enfants des écoles[26] ou en masterclass[25].

Discographie[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Dardanus de Jean-Philippe Rameau, direction György Vashegyi, Judith Van Wanroij, Chantal Santon Jeffrey, Cyrille Dubois, , Thomas Dolié, Tassis Christoyannis, Purcell Choir et Orfeo Orchestra CD Glossa 2021
  • L'Île du rêve de Reynaldo Hahn direction Hervé Niquet, Hélène Guillemette, Téria et Faïmana ; Cyrille Dubois, Loti ; Ludivine Gombert, Oréna avec le chœur du Concert Spirituel CD Collection « Opéra français » | Palazetto Bru Zane 2020 - .
  • Fortunio d'André Messager dirigé par Louis langrée , mis en scène par Denis Podalydès, Cyrille Dubois, Anne-Catherine Gillet, Jean-Sébastien Bou, Franck Leguérinel[27]. DVD Naxos 2019 Diapason d'or
  • Le Devin du village de Jean-Jacques Rousseau, dirigé par Sébastien d'Hérin : Caroline Mutel : Cyrille Dubois : Frédéric Caton avec Les Nouveaux Caractères CD et DVD Château de Versailles Spectacle 2018
  • La Reine de Chypre de Fromental Halévy dirigé par Hervé Niquet, Cyrille Dubois, Véronique Gens, Étienne Dupuis, Eric Huchet CD Collection "Opéras Français" Palazetto Bru Zane 2018 - .
  • Les Pêcheurs de perles de Bizet, direction Alexandre Bloch, Julie Fuchs, Cyrille Dubois, Florian Sempey, Luc Bertin-Hugault, Les Cris de Paris, orchestre de Lille. CD Pentatone 2018
  • Les Horaces, tragédie lyrique de Salieri direction Christophe Rousset, Judith Van Wanroij, Cyrille Dubois, Jean-Sébastien Bou, Julien Dran, Andrew Foster-Williams, Philippe-Nicolas Martin avec les Talens Lyriques et les chantres du centre de musique baroque de Versailles[28] CD Aparté
  • Tarare de Salieri direction Christophe Rousset, rôle titre interprété par Cyrille Dubois[29], avec Karine Deshayes, Enguerrand de Hys, Judith van Wanroij, Tassis Christoyannis et Philippe-Nicolas Martin CD Aparté 2017 choc classica
  • Les Troyens de Hector Berlioz dirigé par John Nelson, Joyce DiDonato, Michael Spyres, Marie-Nicole Lemieux, Stéphane Degout, Cyrille Dubois, Nicolas Courjal, Marianne Crebassa, Stanislas de Barberac , etc. avec le chœur et l'orchestre de Strasbourg CD Warner, 2017
  • Pygmalion de Jean-Philippe Rameau, direction Christophe Rousset, Cyrille Dubois, Céline Sheen, Eugénie Warnier, Marie-Claude Chappuis et les Talens lyriques CD Aparté 2017
  • Persée Lully 1770 de Jean-Baptiste Lully dirigé par Hervé Niquet avec : Mathias Vidal, Hélène Guilmette, Katherine Watson, Tassis Christoyannis, Cyrille Dubois, Thomas Dolié, Marie Lenormand et le Concert Spirituel CD Alpha 2017
  • Mithridate de Mozart dirigé par Emmanuelle Haïm : Michael Spyres, Patricia Petitbon, Myrtò Papatanasiu, Christophe Dumaux, Sabine Devielhe, Cyrille Dubois, Jaël Azzareti avec le Concert d'Astrée DVD Erato 2017
  • La Caravane du Caire de Grétry, direction Guy Van Waas avec les Agrémens, Cyrille Dubois[30], Katia Velletaz, Chantal Santon, Reinoud van Mechelen, Alain Buet, Julien Véronèse, Tassis Christoianis CD Ricercar 2013

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Benjamin Britten : Canticles , Cyrille Dubois ténor et Anne le Bozec pianiste avec Marc Mauillon (baryton) Paul-Antoine Bénos-Dijan (contre-ténor), Vladimir Dubois (corniste), Pauline Haas (harpiste), . CD NoMad 2020
  • Bruneau- La nuit de mai, Deux cycles de mélodies et plusieurs morceaux pour violon, alto, violoncelle ou quatuor de clarinettes, 2 CD Salamandre 2020
  • Mélodies de Lili et Nadia Boulanger, Cyrille Dubois, ténor/Tristan Raës, piano, 2020, CD Aparté/BruZane choix de France-Musique[12]
  • LISZT : « O LIEB! », lieder. Cyrille Dubois, ténor / Tristan Raës, piano. CD Aparté , 2018. Diapason d'or et choc classica
  • Portrait de Félicien David, mélodies; CD Collection Bru Zane 2017
  • Les Clairières dans le ciel, Cyrille Dubois, ténor, Tristan Raës, piano. CD Hortus, 2015

Autres[modifier | modifier le code]

En tant que sopraniste:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Michel Parouty, « Entretien avec Cyrille Dubois », Opéra Magazine, no 138,‎ .
  2. a et b Patrick Nicolle, « Cyrille Dubois, petit chanteur deviendra grand », Liberté, le bonhomme libre,‎ .
  3. a et b Renaud Toussaint, « Cyrille Dubois, le retour du fils prodige », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2021).
  4. FR3, « Cyrille Dubois, le ténor normand parrain de "Tous à l'opéra !" [feuilleton] », sur FR3, (consulté le 5 février 2021) : « Robert Weddle ».
  5. Laurent Bury, « Cyrille Dubois : « Si on n’arrive pas à me mettre dans une case, je serai le plus ravi des chanteurs » », Forumopera.com, le magazine du monde lyrique,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  6. a et b « Cyrille Dubois nominé aux Victoires de la musique classique », La Gazette de la Manche, Ille-et-Vilaine, Mayenne,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  7. a b et c « Le chef de Saint-Hilaire aux Victoires », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2021).
  8. Lise Lefebvre, « Interview de Cyrille Dubois: « il ne faudrait pas confondre excellence et élitisme » », Toute la Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  9. « Le ténor manchois Cyrille Dubois premier prix à Lyon », La Manche Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  10. « Biographie de Cyrille Dubois » (consulté le 24 janvier 2021).
  11. Richard Martet, « Sur les autres scènes, compte-rendu :à St Etienne, Lakmé », Opéra Magazine, no 90,‎ .
  12. a et b Emilie Munera et Rodolphe Bruno-Goulmier, « Le disque classique du jour », sur France-Musique, (consulté le 26 janvier 2021).
  13. Fabrice Malkani, « Fraîcheur polyglotte, Récital Cyrille Dubois - Paris - Paris (Athénée) », Forumopera.com, le magazine du monde lyrique,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2021).
  14. Matthieu Roc, « Cyrille Dubois illumine les « Canticles » de Britten », Resmusica,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2021).
  15. Emmanuel Dupuy, « Opéra de Liège : retour gagnant pour Le Domino noir d'Auber », Diapason,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2021).
  16. Emmanuel Dupuy, « Opéra de Lyon, une Cenerentola de Rossini frénétique et réjouissante », Diapason,‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2021).
  17. Antoine Brunetto, « O ma belle inconnue », Le magazine du monde lyrique,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2021).
  18. José Pons, « Hippolyte et Aricie à Paris », Olyrix,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2021).
  19. Emmanuel Dupuy, « Création du deuxième opéra de Thierry Escaich au Théâtre des Champs-Elysées », Diapason,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mars 2021).
  20. « Le concert de 20H », sur France Musique, (consulté le 6 février 2021).
  21. « CIMCL 2013 – Duo voix et piano », Palmares 1er prix ville de Lyon, sur cimcl, (consulté le 11 février 2021).
  22. Benoît Fauchet, « Le Syndicat de la critique de théâtre, musique et danse a proclamé lundi 23 juin son palmarès 2013-2014. Tour d'horizon de ses choix lyriques et musicaux. », Diapason,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2021).
  23. « Sabine Devielhe et Cyrille Dubois, voix royales », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2021).
  24. « Délibération N°19 du 30 mars 2015, Distinction honorifique-Attribution du titre de citoyen d'honneur à Cyrille Dubois » (consulté le 13 mars 2021).
  25. a et b Nathalie Lecornu-Baert., « Près de Caen. Cyrille Dubois en concert gratuit : « Transmettre me tient à cœur ! » », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2021).
  26. « Ouistreham. Le ténor Cyrille Dubois a rencontré des élèves de 6e. », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  27. Emmanuel Dupuy, « O Fortunio », Diapason, no 695,‎ .
  28. Claire-Marie Caussin, « Horaces triomphants », Forum-opéra.com,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2021).
  29. Jacques Duffour, « Tarare. Salieri », Baroquiades,‎ (lire en ligne, consulté le 2 février 2021).
  30. Laurent Bury, « Au sérail du Turc généreux », Forumopera. com, le magazine du monde lyrique,‎ (lire en ligne, consulté le 2 février 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]