William Trevor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trevor.

Sir William Trevor (de son vrai nom William Trevor Cox), né le 24 mai 1928 à Mitchelstown dans le comté de Cork en Irlande, est romancier, nouvelliste, dramaturge et scénariste.

Lauréat de nombreux prix littéraires aussi bien en Irlande qu'en Grande-Bretagne ou aux États-Unis, membre de l'Académie des lettres irlandaise, anobli par la reine Élisabeth II d'Angleterre, Sir William Trevor a connu une consécration relativement tardive dans les pays francophones.

Biographie[modifier | modifier le code]

O'Connell Street, Dublin

William Trevor naît en 1928 dans une famille protestante de Mitchelstown (Baile Mhistéala), petite ville des environs de Cork où son père travaille comme employé à la Bank of Ireland. Il suit d'abord ses études au collège de St Columba, dans le comté de Dublin, puis à Trinity College (Dublin), où il obtient son diplôme d'histoire. Il se consacre alors à la sculpture.

Marié à Jane Ryan depuis 1952, il quitte l'Irlande en 1954 pour s'installer à Londres, où il occupe quelques années un poste de rédacteur dans une agence de publicité. En 1958, paraît son premier roman, A Standard of Behaviour.

Son art de la nouvelle est souvent comparé à celui de Tchekhov.

William et Jane Trevor vivent dans le Devon depuis de nombreuses années. En 1989, William Trevor a publié une anthologie de nouvelles irlandaises, The Oxford Book of Irish Short Stories, puis, en 1993, son autobiographie, intitulée Excursions in the Real World.

L'essentiel de son œuvre a été introduit en France par l'écrivain et éditeur Daniel Arsand à partir des années 1980.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Hawthornden Prize for Literature pour The Old Boys
  • 1975 : Royal Society of Literature pour Angels at the Ritz and Other Stories
  • 1976 : Whitbread Award pour The Children of Dynmouth
  • 1976 : Allied Irish Banks Prize for Fiction
  • 1976 : Heinemann Award for Fiction
  • 1980 : Giles Cooper Award pour Beyond the Pale
  • 1982 : Giles Cooper Axard pour Autumn Sunshine
  • 1982 : Jacob's Award pour l'adaptation de The Ballroom of Romance
  • 1983 : Whitbread Prize pour Fools of Fortune (Coup du sort)
  • 1991 : Booker Prize pour Reading Turgeniev (En lisant Tourgueniev)
  • 1994 : Whitbread Prize pour Felicia's Journey (Le Voyage de Felicia)
  • 1999 : David Cohen British Literature Prize (Arts Council of England)
  • 2001 : Irish Literature Prize
  • 2003 : Kerry Group Irish Fiction Award

Depuis 2002, les O. Henry Awards, fondés en 1919 aux États-Unis pour récompenser les meilleurs recueils de nouvelles, sont accessibles aux auteurs non américains. William Trevor a obtenu trois fois ce prix : en 2002 pour Sacred Statues, en 2006 pour The Dressmaker's Child et en 2007 pour The Room.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Statues de sel, [« "The Old boys »], Plon, 1966
  • Les Splendeurs de l'Alexandra, [« Nights at the Alexandra »], Alinéa, 1989 ; Joëlle Losfeld, 1999
  • Coup du sort, [« Fools of fortune »], Marval (coll. KR-domaine irlandais), 1995 ; 10/18 n° 3108, 1999
  • Le Silence du jardin, [« The silence in the garden »], Phébus, 1995
  • En lisant Tourgueniev, [« Reading Turgenev »], Phébus, 1993 ; Phébus/Libretto, 2001
  • Ma maison en Ombrie, [« My house in Umbria »], Phébus, 1994 ; Phébus/Libretto, 2001
  • Le Voyage de Felicia, [« Felicia's journey »], Phébus, 1996
  • Mourir l'été, [« Death in summer »], Phébus, 1999
  • Lucy, [« The story of Lucy Gault »], Phébus, 2003
  • Les Enfants de Dynmouth, [« The Children of Dynmouth »], Phébus, 2014

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Secrets intimes, Alinéa, 1991
  • Péchés de famille, La Manufacture, 1991
  • Mauvaises Nouvelles, Phébus, 2000
  • Très Mauvaises Nouvelles, Phébus, 2001
  • Les Anges dînent au Ritz, Phébus, 2004
  • Cet été là, Phébus, 2012

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]