Wilhelm Maybach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wilhelm Maybach

alt=Description de l'image Wilhelm-maybach-1900.jpg.
Naissance 9 février 1846
Heilbronn (Allemagne)
Décès 29 décembre 1929 (à 83 ans)
Stuttgart
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Profession Industriel fondateur de Maybach

Wilhelm Maybach (9 février 1846 à Heilbronn - 29 décembre 1929 à Stuttgart) est un ingénieur et industriel allemand. Il est disciple et ami de l'inventeur du moteur à explosion, Gottlieb Daimler, avec qui il a travaillé. Il est le fondateur de la marque de voiture de luxe allemande Maybach.

Wilhelm Maybach
Invention de la moto en 1885
Maybach-Zeppelin DS8 découvrable de 1934
Maybach SW 42 de 1939
Moteur à explosion Maybach 12 cylindres en V en 1928.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît le 9 février 1846 à Heilbronn en Allemagne dans une famille de six enfants. Sa famille déménage à Stuttgart. À 10 ans, Wilhelm devient orphelin et est recueilli par une organisation caritative. Il suit des cours à la Reutlinger Bruderhaus, dont le directeur Gustav Werner soutient ses talents techniques.

En 1865, âgé de 19 ans, il rencontre et se lie d'amitié à vie avec son compatriote Gottlieb Daimler pour qui il va travailler de nombreuses années en tant qu'inventeur de moteurs à explosion.

Inventeur pour Deutz AG[modifier | modifier le code]

En 1869, il obtient un emploi avec son ami Gottlieb Daimler comme dessinateur industriel chez un constructeur de moteurs allemand de Karlsruhe, entreprise dirigée par l'ingénieur à l'origine du moteur à essence, Nikolaus August Otto. Ils commencent à concevoir des moteurs légers à combustion interne, destinés aux véhicules terrestres et aériens. Ils développent un moteur fonctionnant au gaz d'éclairage.

Trois ans plus tard, Gottlieb Daimler devient directeur technique et s’associe avec Nikolaus August Otto pour fonder Deutz AG, constructeur de moteurs à gaz fixes. Wilhelm Maybach les suit dans cette aventure.

Inventeur pour Gottlieb Daimler[modifier | modifier le code]

En 1882, Wilhelm quitte Deutz AG avec Gottlieb Daimler qui fonde deux ans plus tard un atelier indépendant à Cannstatt (devenu depuis un quartier de Stuttgart) avec le montant du capital de ses parts de Deutz AG. Ils y améliorent le moteur à quatre temps de l'ingénieur français Beau de Rochas.

En 1885, ils construisent la première moto du monde, en bois, puis montent leur moteur avec succès sur un bateau, un traîneau, une voiture à cheval en 1886, des tramways et des pompes à incendie...

En 1887, Gottlieb Daimler dépose un brevet pour leur moteur Daimler à combustion interne à grande vitesse qui marque une étape importante dans le développement des automobiles et des motos. Deux ans après, ils mettent au point la Stahlradwagen, première voiture avec un moteur à explosion, carburateur à gicleur à essence (Moteur à deux cylindres en V) qu'ils présentent sur le stand de Panhard et Levassor de la galerie des « machines et des progrès techniques » de l'Exposition universelle de 1889 de Paris.

Inventeur pour Daimler Motoren Gesellschaft[modifier | modifier le code]

En 1890, Gottlieb Daimler fonde la société Daimler Motoren Gesellschaft dont il est actionnaire au tiers, et devient constructeur indépendant. Maybach en est nommé ingénieur en chef avant de démissionner l'année suivante pour cause de contrat désavantageux, suivi par Gottlieb Daimler en 1893 suite à des désaccords avec ses associés.

Il rejoint Gottlieb Daimler qui fonde un nouveau laboratoire de recherche et de fabrication indépendant à l'hôtel Herrmann de Stuttgart ou ils mettent au point avec succès, un moteur pour automobile à entraînement par courroie doté d'un carburateur à vaporisation.

En 1895, Daimler et Maybach réintègrent Daimler Motoren Gesellschaft après un nouvel accord avec leurs associés pour fabriquer leur moteur en série. Maybach développe le radiateur tubulaire ventilé, puis le radiateur alvéolaire, révolutionnaires dans l'industrie automobile. Il met ensuite au point une série de cinq modèles de moteurs entre 1898 et 1899. Ils créent en 1897 la Daimler Phoenix équipée d'un moteur avant puis présente en 1899 le premier moteur 4 cylindres.

Inventeur pour Mercedes-Daimler[modifier | modifier le code]

En 1899 il construit la première Mercedes 35 HP de course pour le richissime consul général de l'empire austro-hongrois et homme d'affaires, Emil Jellinek. Celui-ci intègre le conseil d'administration de Daimler et achète l'exclusivité des droits de la marque et les brevets techniques pour les revendre avec succès en Autriche-Hongrie, en France, en Belgique et aux États-Unis dans ses concessions sous le nom de sa fille aînée Mercedes.

Article détaillé : Mercedes-Benz.

Les licences d'exploitation des brevets déposés par Gottlieb Daimler sont achetées pour la Grande-Bretagne par l'ingénieur anglais Frederick Richard Simms, qui fonde la marque Daimler Motor Company en 1896.

L'année suivante, Gotlieb décède ; Maybach poursuit avec son fils et successeur Paul Daimler, avec qui il conçoit la série des Mercedes Simplex et les voitures suivantes pour Jellinek.

La marque Maybach[modifier | modifier le code]

En 1907 Wilhelm démissionne après avoir été relégué de la direction de Daimler au rang d'« inventeur en chef ». Il fonde avec succès avec son fils Karl Maybach la marque d'automobile et de moteur à explosion Maybach. Il se lance dans la construction de moteurs de dirigeable pour le comte Ferdinand von Zeppelin et plus tard de voitures de luxe.

Suite à la destruction du Zeppelin LZ 4 dans une tempête en 1908, Maybach proposa un nouveau modèle de moteur, dont la supervision technique était assurée par son fils, le Luftfahrzeug-Motorenbau-GmbH Bissingen. Il s'installe en 1912 à Friedrichshafen où il confie peu à peu les rênes de l'entreprise à son fils Karl.

En 1928, année de sa disparition à 82 ans, Wilhelm Maybach conçoit avec son fils la Maybach 12 DS, la première automobile avec un moteur V12.

Bibliographie allemande[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Wilhelm Maybach: der grosse Automobilkonstrukteur., .Rauck, Max J., Baar
  • 1953 : Wilhelm Maybach - Anbruch eines neuen Zeitalters, Rathke, Kurt : , 1. Aufl., Friedrichshafen
  • 1995 : Wilhelm Maybach - König der Konstrukteure - Niemann, Harry, 1. Aufl., Stuttgart
  • 2000 : Maybach - der Vater des Mercedes - Niemann, Harry, 3. Aufl., Stuttgart
  • 2002 : Mythos Maybach - Niemann, Harry, 4. Aufl., Stuttgart
  • Dokumentarfilm im Auftrag der Mercedes-Benz AG 1995: Wilhelm Maybach - König der Konstrukteure

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]