White Sands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec White Sands (Alberta).
White Sands
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Superficie 715 km2
Coordonnées 32° 46′ 55″ N 106° 19′ 48″ O / 32.781904, -106.3298932° 46′ 55″ Nord 106° 19′ 48″ Ouest / 32.781904, -106.32989  
Température
Minimale -32 °C
Autre
Précipitations 230 mm/an

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Mexique

(Voir situation sur carte : Nouveau-Mexique)
City locator 10.svg

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
City locator 10.svg
Dunes de gypse - White Sands, Nouveau-Mexique, États-Unis

White Sands est un désert de sable blanc du Nouveau-Mexique, à l’ouest des États-Unis.

Située dans le bassin de Tularosa, entourée de montagnes, la cuvette de White Sands abrite le plus grand désert de gypse du monde. Le sable poussé par le vent forme des dunes brillantes, particulièrement appréciées des photographes.

Fiche d’identité[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Dunes de sable blanc, White Sands National Monument

Le gypse qui forme le désert de White Sands a été déposé au fond d'une lagune peu profonde qui couvrait cette surface il y a 250 millions d'années. Avec la formation des montagnes rocheuses, les dépôts de gypse ont été surélevés en un dôme qui s’affaissa pour former le Bassin de Tularosa (en). Les pentes du dôme d’origine forment à présent les chaînes de montagnes San Andres (Pic Salinas (en), 2 700 mètres) et de Sacramento (plus de 3 600 mètres d’altitude, station de ski) qui entourent le bassin.

Du sable peu commun[modifier | modifier le code]

Le gypse minéral ordinaire, (CaSO4•2H2O), ne se trouve pas en général sous la forme de sable pour la raison qu'il est soluble dans l'eau. La pluie et la neige qui tombent sur les montagnes environnantes dissolvent le gypse, le séparent et le déposent dans le Bassin de Tularosa. Ce bassin forme donc une sorte de piège pour les eaux ainsi que pour le gypse et autres sédiments qu'elles contiennent.

Le Lac Lucero (en)[modifier | modifier le code]

Il se trouve dans une région endoréique : les précipitations ruissellent dans le bassin sans trouver de débouché à la mer ou à l’océan. Elles forment parfois un lac : quand cette eau s'évapore, le gypse dissous se dépose à la surface (sélénium). Les plus grandes quantités de gypse ont été déposées pendant la période glaciaire quand un lac de plus grande proportion, le lac Otero, recouvrait la majeure partie du bassin. Les éléments naturels (sécheresse, gel, pluies) érodent les dépôts et les transforment en petites particules que le vent emporte : telle est l’origine des dunes de gypse blanc.

White Sands
  • Quatre types de dunes de sable blanc :
    • Dunes en dômes
    • Dunes en forme de croissant (barkhanes)
    • Dunes transversales
    • Dunes paraboliques

Plantes et animaux[modifier | modifier le code]

  • Les contraintes naturelles sont très fortes : avancée du sable (jusqu’à 6 mètres par an), aridité… Les yuccas se sont bien adaptés : ils allongent leur tronc afin de rester toujours au-dessus de la dune (croissance de 30 cm par an). Certains buissons produisent une souche qui les surélève pour sortir du sable (skunkbush).
  • Comme dans d'autres déserts, la plus grande partie des animaux sortent à la tombée de la nuit. Le matin on peut voir les empreintes des rongeurs, lapins, renards, coyotes, porc-épics et d'autres animaux nocturnes. Les lézards, les scarabées et les oiseaux sont actifs pendant la journée et on peut les observer en différents endroits. Quelques espèces d'animaux utilisent le camouflage blanc dans les dunes (lézards, insectes).

Les terrains militaires de White Sands[modifier | modifier le code]

Monument national des White Sands
Catégorie UICN III (monument naturel)
Identifiant 1023
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Superficie 581,67 km2[2]
Création 18 janvier 1933
Administration National Park Service

Ils se trouvent autour du Monument National de White Sands depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est ici que l’on teste les nouveaux armements (première bombe atomique à Alamogordo, White Sands Missile Range (en) pour les tirs de missiles) et les nouvelles technologies spatiales : terrain d’atterrissage de la navette spatiale (utilisé lors de la mission STS-3). Les routes à proximité de White Sands peuvent être fermées au public pendant les expérimentations, pour des raisons de sécurité.

La base de lancement de White Sands fut un lieu d'exploitation de la technologie des V2 après la fin du conflit mondial, avec des tirs d'essais de ce missile. Par ailleurs, les fusées-sondes Bumper, composées d'un V2 modifié surmonté d'une fusée WAC Corporal, servaient pour des tests technologiques et pour l'étude de la haute atmosphère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des animaux
  2. (en) « National Park Service: Listing of acreaghe as for 09/30/2009 », National Park Service (consulté le 13 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :