STS-3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
STS-3
Insigne de la mission
Données de la mission
Vaisseau Navette spatiale Columbia
Équipage 2 hommes
Date de lancement 22 mars 1982
Site de lancement Kennedy Space Center
Pas de tir 39A
Date d'atterrissage 30 mars 1982
Site d'atterrissage Base de White Sands
Piste 17
Durée 8 jours, 4 minutes
et 46 secondes
Orbites 130
Altitude orbitale 272 kilomètres
Inclinaison orbitale 38,0°
Distance parcourue 5,4 millions de kilomètres
Photo de l'équipage
Jack R. Lousma et C. Gordon Fullerton
Jack R. Lousma et C. Gordon Fullerton
Navigation
Précédent STS-2 STS-2 STS-4 STS-4 Suivant

La mission STS-3 est la troisième mission de la navette spatiale américaine, effectuée comme les deux premières par l'orbiteur Columbia.

Équipage[modifier | modifier le code]

Le chiffre entre parenthèses indique le nombre de vols spatiaux effectués par l'astronaute, STS-3 inclus.

Doublures :

Paramètres de la mission[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

Un des objectifs de ce vol était de tester le système de pilote automatique lors de l'atterrissage.

Déroulement du vol[modifier | modifier le code]

L'atterrissage avait été initialement prévu sur Edwards Air Force Base mais à cause de conditions climatiques défavorables (de la pluie), il a eu finalement eu lieu sur la base de White Sands pour la première et dernière fois ; le milieu sablonneux du désert ayant entraîné quelques dégâts et nécessité des opérations de maintenance supplémentaires.

Il avait été demandé à Jack R. Lousma de laisser le pilote automatique effectuer la phase d'atterrissage, et de tester la reprise en main en mode manuel à une altitude de 300 pieds.

En effectuant la manœuvre, Jack R. Lousma est entré en « pompage piloté », c'est-à-dire qu'il effectuait des manœuvres au manche synchronisées avec les mouvements de l'appareil, faisant osciller dangereusement celui-ci. Le copilote étant plus habitué au pilotage des appareils de grosse taille lui a donné alors le conseil de lâcher le manche. Le pilote a ainsi pu reprendre le contrôle de la navette.

Le même incident de pompage piloté s'est ensuite reproduit lors de l'abattée (manœuvre consistant à poser le train avant alors que l'arrière est déjà en contact avec le sol).

Par la suite, la NASA n'utilisera plus jamais le mode automatique pour la phase d'atterrissage.

Décollage de Columbia le 22 mars 1982
Atterrissage à White Sands

Sur les autres projets Wikimedia :