Warhammer 40,000: Dawn of War II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warhammer 40,000
Dawn of War II
Image illustrative de l'article Warhammer 40,000: Dawn of War II

Éditeur THQ
Développeur Relic Entertainment
Concepteur Johny Ebbert (Lead designer)
Musique Doyle W. Donehoo

Début du projet Septembre 2006[1]
Date de sortie 19 février 2009[2]
Version 1.5
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu Solo, Multijoueurs
Plate-forme Windows
Média DVD, Steam
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI: 16+
ESRB: M (Mature)
Moteur Essence Engine 2.0

Warhammer 40,000: Dawn of War II est la suite du jeu vidéo de stratégie en temps réel Warhammer 40,000: Dawn of War, annoncée par THQ le 3 avril 2008[3]. Son développement a été confié à Relic Entertainment, qui avait déjà développé Dawn of War et ses extensions. Le jeu est disponible depuis le 19 février 2009 sur Windows uniquement[2]. Les abréviations DoW II ou Dawn of War II sont communément admises pour le désigner.

Cet épisode marque un tournant dans la série Dawn of War, notamment en raison de la refonte totale du gameplay. Les Tyranides sont également jouables pour la première fois, tandis que la campagne peut être menée en coopération.

Le 12 mars 2010, une première extension, Warhammer 40,00: Dawn of War II Chaos Rising est sortie, introduisant une nouvelle race : le Chaos. Une seconde extension, dénommée Warhammer 40,000: Dawn of War II - Retribution est sortie le 1° mars 2011.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les développeurs de Dawn of War II, conscients des limites qu'apporterait un gameplay trop proche de celui de Dawn of War, ont décidé de radicalement changer les mécanismes de leur nouveau projet. Cette orientation se traduit notamment par l'impossibilité de construire ses propres bâtiments. Néanmoins, il est possible d'exploiter les édifices du décor, ce qui a d'ailleurs un rôle important au cours d'une partie. En effet, les joueurs ont la possibilité de mettre leurs soldats à couverts à l'intérieur d'un bâtiment, ce qui peut leur conférer un avantage sur leurs adversaires. Le gameplay dans ses grandes lignes est repris du jeu de stratégie en temps réel Company of Heroes, également développé par Relic Entertainment et primé à de nombreuses reprises. Le décor est donc destructible et joue un grand rôle dans l'élaboration de la stratégie de jeu.

Races[modifier | modifier le code]

Quatre races ont été implantées dans le jeu, Relic Entertainment ayant révélé leur existence au cours de différents évènements : les Space Marines et les Orks dès l'annonce du jeu; les Eldars lors de l'E3 2008[4],[5] et enfin les Tyranides. Cette dernière race, très attendue par les fans de l'univers Warhammer 40,000, a été dévoilée au cours de la Games Convention 2008[6],[7].

Campagne solo[modifier | modifier le code]

Malgré l'annonce de ces quatre races, seuls les Space Marines sont jouables au cours de la campagne solo. Celle-ci permet au joueur de partir à la conquête de plusieurs planètes au cours d'une succession de missions. Les escouades de Space Marines, présentes dans Dawn of War sont composées de commandants, dont le rôle est déterminant au cours de la campagne.
On peut équiper ces commandants avec de nombreux item ou wargear. Il y aurait a priori environ 100 wargears par races. Les commandants, en plus de leurs accessoires, ont la possibilité de monter de niveau en glanant des points d’expérience au fil des tueries. Une fois un palier franchi, le joueur décide de placer deux points de compétence dans les domaines de la santé maximum, dégâts de mêlée ou à distance, ou encore énergie. Au fil des niveaux se débloqueront également des armes plus puissantes.

Scénario[modifier | modifier le code]

Les Blood Ravens sont de retour. Après les campagnes de Kronus et Kaurava, cette fois-ci, ce n'est plus de purge qu'il s'agit, mais de la défense des planètes de recrutement des Blood Ravens...

Dans le Secteur Aurélia se trouve 3 planètes : Calderis, Méridian et Typhoon. Lorsque Calderis est attaquée par des Orks, le capitaine Thule, vétéran de la bataille de Kronus, est envoyé avec le Protagoniste pour nettoyer la planète. Mais s'agit-il vraiment d'un simple raid Ork ? Ou bien cela cache t-il une plus grande terreur ?

Lorsque les Eldars rentrent dans la partie, cela se complique. Jusqu'à ce que l'ont découvre que la menace est... Les Tyrannides. Une race qui ne cherche qu'à se nourrir de planètes entières. Les Blood Ravens doivent maintenant se battre sur leur sol, et aider les autres planètes du secteurs, où la Garde Impériale (Représentée par le 85e Vendoland) est complètement annihilée.

Pour cela, le protagoniste devra diriger des "héros" et leurs escouades. Tarkus, le marine tactique, Avitus, le devastator, Thaddeus, le marine d'assaut, Cyrus, le Scout, et Thule lui-même, dans le corps d'un Dreadnought.

Servant sur l'Armageddon, un vaisseau de Guerre, le protagoniste aura aussi l'aide de Martellus, un Techmarine, et de Gabriel Angelos, le capitaine de la compagnie.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le jeu propose non seulement un mode multijoueurs classique, c'est-à-dire permettant des affrontements entre joueurs, mais aussi une campagne jouable en coopération. Il utilise notamment le Games for Windows Live, le service de jeu en ligne de Microsoft[8].
Informations confirmées sur le mode multijoueur:

  • Avant chaque début de partie, le joueur doit choisir parmi 3 commandants celui qui guidera ses troupes. Chaque commandant aura des capacités propres
  • Le commandant choisi gagnera des points d'expérience au cours de la partie et pourra monter jusqu'au level 10
  • Un commandant level 10 "will kick the ass of a" commandant level 1
  • Pas de construction de base : on a un QG, qui a trois niveaux d'évolution. C'est ce QG qui permettra de recruter ses troupes et de lancer des recherches technologiques.
  • collecte de ressources
  • point stratégique
  • objectif stratégique
  • énergie

source : relic forum

Graphismes[modifier | modifier le code]

Dawn of War II propose un moteur graphique très évolué, proposant notamment des décors détaillés, des textures fines, des animations réalistes, mais surtout un environnement totalement destructible (bâtiments, végétation, terrain, etc). Il utilise une version évoluée du moteur graphique Essence Engine, déjà présent dans Company of Heroes, ainsi que le moteur physique Havok[9]. Enfin, le jeu peut tirer parti de DirectX 10.

Configuration[modifier | modifier le code]

Configuration requise[modifier | modifier le code]

  • Windows XP SP2 ou Windows Vista SP 1 ou Windows 7.
  • Pentium IV 3,2 GHz ou n'importe quel processeur double cœur
  • 1 GB RAM (XP) ou 1.5 GB RAM (Vista)
  • Carte graphique 128 MB (Shader Model 3) - Nvidia GeForce 6600 GT ou ATI X1600
  • 5.5 GB d'espace libre sur le disque dur

Configuration recommandée[modifier | modifier le code]

  • Windows XP SP2 ou Windows Vista SP 1
  • AMD Athlon 64X2 4400+ ou n'importe quel Intel Core 2 Duo
  • 2 GB RAM (XP ou Vista)
  • Carte graphique 256 MB (Shader Model 3) - Nvidia GeForce 7800 GT ou ATI X1900
  • 5.5 GB d'espace libre sur le disque dur[10]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Notes de la presse spécialisée
Metacritic 86 %[11]
EUR IGN 9/10[12]
EUR JeuxVideo.com 18/20[13]
AN GameSpot 8,5/10[14]
EUR Gamekult.com 9/10[15]
AN 1UP.com A-[16]

Warhammer 40,000: Dawn of War II a été particulièrement bien accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée. Le net changement opéré par les développeurs en termes de gameplay est cité comme l'un des points forts du jeu, au même titre que le moteur graphique, ou encore la possibilité de mener la campagne en coopération.

Ventes[modifier | modifier le code]

Au total, les deux épisodes de la série et leurs extension se sont vendus à 6.5 millions d'exemplaires[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dawn of War 2 revealed », IGN.com.
  2. a et b (fr) « Date de sortie pour Dawn of War II », Gamekult. Consulté le 19 janvier 2009.
  3. (en) « Dawn of War breaking again for Relic », Gamespot.com. Consulté le 3 avril 2008.
  4. (fr) « Les Eldars dans Dawn of War II », Jeuxvideo.com. Consulté le 15 juillet 2008.
  5. (fr) « Les Eldars en action », Jeuxvideo.com. Consulté le 17 juillet 2008.
  6. (fr) « Les Tyranides dans Dawn of War II », Jeuxvideo.com. Consulté le 19 août 2008.
  7. (fr) « Les Tyranides en action », Jeuxvideo.com. Consulté le 20 août 2008.
  8. (en) « Dawn of War II sur le Games for Windows Live », Relic Entertainment (consulté le 14 juillet 2008).
  9. (en) « Warhammer 40,000: Dawn of War II First Look », sur IGN.com (consulté le 5 juin 2008).
  10. (en) « Configuration requise pour jouer à Dawn of War II », sur le site officiel du jeu. Consulté le 7 janvier 2009.
  11. (en) « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Panorama », sur Metacritic.
  12. (en) Charles Onyett, « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Review », sur ign.com,‎ 17 février 2009.
  13. (fr) Captain Obvious, « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Test », sur Jeuxvideo.com,‎ 20 février 2009.
  14. (en) Kevin VanOrd, « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Review », sur Gamespot,‎ 20 février 2009.
  15. (fr) « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Test », sur Gamekult,‎ 20 février 2009.
  16. (en) « Warhammer 40,000: Dawn of War II - Review », sur 1UP.com,‎ 19 février 2009.
  17. (en) « THQ and Games Workshop Announce Multi-Year Extension of Warhammer 40,000 Video Game License Agreement », sur THQ.com,‎ 26 avril 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]