Orlando Pirates Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orlando Pirates.

Orlando Pirates

Logo du Orlando Pirates
Généralités
Nom complet Orlando Pirates Football Club
Surnoms The Bucaneers, The Bucs
Ezikamagebhula
Sea Robbers
Happy People
Amabhakabhaka
Ezimnyama Ngenkani (Les Noirs)
Noms précédents Orlando Boys Club
Fondation 1937
Statut professionnel Professionnel
Couleurs noir et blanc
Stade Orlando Stadium et Ellis Park
Johannesburg
(40 000 et 70 000 places)
Siège PO Box 3076,
Houghton, 2041.
Championnat actuel ABSA Premiership
Président Drapeau : Afrique du Sud Irvin Khoza
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Afrique du Sud (9)
International[1] Ligue des champions (1)
Supercoupe d'Afrique (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Orlando Pirates Football Club, plus couramment appelé le Orlando Pirates, est un club de football sud-africain fondé en 1937 et basé dans la ville de Johannesburg.

Les joueurs sont nommés « Pirates » d'après le film L'Aigle des mers avec Errol Flynn[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Orlando Pirates est le plus ancien club de football d'Afrique du Sud. Créé en 1937 par un groupe de jeunes à Orlando East, quartier de Soweto[3],[4], il acquiert rapidement un bon niveau et une bonne popularité. Le surnom des joueurs est les Buccaneers ou Happy People.

Les premières années[modifier | modifier le code]

Parmi les fondateurs des Orlando Pirates, on trouve des descendants de travailleurs migrants ayant quitté les zones rurales pour travailler dans les mines d'or du Gauteng. Les enfants d'Orlando se réunissent à chaque temps libre pour jouer au football. Ce club originel est appelé le Orlando Boys Club.

En 1940, Buthuel Mokgosinyane, le premier président du club, achète les maillots de l'équipe première avec ses propres fonds. Orlando Boys participe au championnat de la Johannesburg Bantu Football Association (JBFA), où ils remportent la deuxième division et accède à la première division en 1944[3]. Andrew Bassie, un membre clé de l'équipe, suggère un nouveau nom pour le club, « Orlando Pirates ».

Depuis 1971[modifier | modifier le code]

Supporteurs des Orlando Pirates.

Lors des années 1970, le palmarès du club s'étoffe et il accumule un record national de succès après avoir remporté la National Professional Soccer League en 1971, 1973, 1975 et 1976, la National Soccer League en 1994, et la Premier Soccer League à trois reprises, en 2001, 2003 et 2011.

Le club se révèle au continent africain en 1995 en remportant la Coupe d'Afrique des clubs champions (maintenant connue comme la Ligue des champions de la CAF) et la Supercoupe d'Afrique un an plus tard. Les Pirates sont le premier et unique club de l'hémisphère Sud à avoir remporté la Ligue des champions africaine. Cet accomplissement vaut au club l'honneur d'être reçu par le premier chef d'État de la République démocratique d'Afrique du Sud, Nelson Mandela ; une autre première pour une équipe sportive sud-africaine.

Le club a toujours été un grand fournisseur d'internationaux pour l'équipe des Bafana Bafana. Parmi eux on peut citer Mark Fish, Jomo Sono, Sibusiso Zuma, Gift Leremi

Le derby de Soweto[modifier | modifier le code]

Le match entre les Orlando Pirates et les Kaizer Chiefs est l'un des plus « chauds au monde ».

Palmarès[modifier | modifier le code]


Compétitions nationales Compétitions internationales

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) Simon Kuper, « Action Replay: Soweto », FourFourTwo, HayMarket,‎ octobre 2009, p. 104
  3. a et b (en) « History – Chapter 1: A) BUILDING THE HOUSE OF PIRATES (1937-59) », sur OrlandoPiratesFC.com, Orlando Pirates FC (consulté le 12 juillet 2011)
  4. « Orlando Pirates : Quand les Pirates régnaient sur l'Afrique », sur FIFA.com, Fédération internationale de football association (consulté le 12 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]