Vol 1951 Turkish Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 1951 Turkish Airlines
L'avant du Boeing 737-800 accidenté
L'avant du Boeing 737-800 accidenté
Caractéristiques de l'accident
Date 25 février 2009
Phase Atterrissage
Type Radioaltimètre défectueux aggravé par une erreur de pilotage
Site aéroport d'Amsterdam-Schiphol
Passagers 127
Membres d'équipage 7
Morts 9
Blessés 31
Survivants 103
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Boeing 737-800
Compagnie Turkish Airlines
Nº d'identification TC-JGE
Localisation
Coordonnées 52° 22′ 34″ N 4° 42′ 50″ E / 52.376111, 4.713889 ()52° 22′ 34″ Nord 4° 42′ 50″ Est / 52.376111, 4.713889 ()  

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Vol 1951 Turkish Airlines

Le vol 1951 Turkish Airlines est un vol régulier de la compagnie aérienne nationale Turkish Airlines entre Istanbul et Amsterdam. Le Boeing 737-800 s'est écrasé à proximité de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol le 25 février 2009, faisant 9 morts, 6 blessés dans un état critique et 25 blessés graves[1].

Accident[modifier | modifier le code]

L'étoile rouge indique le lieu de l'accident et en noir la piste prévue pour l'atterrissage

L'avion, avec 127 passagers et 7 membres d'équipage à bord [2], avait quitté Istanbul à 8h22 (6h22 GMT) sous les commandes du commandant de bord Hasan Tahsin Arisann, un des pilotes les plus expérimentés de la ligne aérienne[réf. nécessaire]. Alors qu'il était en phase d'atterrissage, dans un léger brouillard, le Boeing s'est écrasé à 3 kilomètres[3] de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol dans un champ longeant une autoroute. Sous le choc, l'avion s'est brisé en trois morceaux et a perdu ses réacteurs mais n'a pas pris feu. Selon des témoins, l'avion serait arrivé à faible allure[2]. Les morts et les personnes les plus grièvement blessés se trouvaient à l'arrière et à l'avant de l'appareil[3]. Les 3 membres d'équipage présents dans le cockpit ont été tués dans l'accident[3].

Enquête[modifier | modifier le code]

Le Boeing 737-800 qui a été détruit lors de la catastrophe aérienne (photo de 2006)

Les boites noires ont été retrouvées[2]. Selon des passagers, ils ont eu l'impression que l'avion s'est trouvé dans un trou d'air et que les pilotes auraient perdu le contrôle de l'appareil[3], cela durant entre 3 et 5 secondes avant l'impact[3].

Pieter van Vollenhoven, le directeur du Bureau d'enquête pour la sécurité néerlandais a indiqué le 3 mars que l'exploitation des boites noires semblent indiquer des irrégularités dans la descente de l'avion. À 1950 pieds (environ 700 mètres), l'altimètre gauche a indiqué un changement d'altitude, ce changement a été transmis au pilote automatique qui avait été enclenché[4].

Vue d'ensemble du site de la catastrophe.

Le radioaltimètre était défectueux: il indiquait au commandant de bord et à l'ordinateur de bord une hauteur trop basse. Aussi, alors que l'avion était encore à environ 500 pieds d'altitude, le pilote automatique a considéré qu'il était en train de toucher le sol. La manette de gaz automatique réduit la puissance de manière importante en position d'atterrissage et le pilote automatique lève le nez de l'avion. L'avion a donc effectué un arrondi vers 500 pieds d'altitude. L'équipage n'a pas détecté ces anomalies, en raison d'une charge de travail importante (les pilotes effectuaient encore leur check-list). Cela provoque une chute de la vitesse et le décrochage de l'avion, qui tombe. À cette faible hauteur les pilotes n'ont pas pu le rattraper.

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Mayday : Alerte maximum

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Article de RFI.fr, 26 février 2009.
  2. a, b et c "Le crash d'un avion turc fait au moins 9 morts à Amsterdam", Le Point, 26 février 2009.
  3. a, b, c, d et e "Un avion turc s'écrase près d'Amsterdam faisant 9 morts, plus de 80 blessés", Le Monde avec l'AFP, 25 février 2009.
  4. "Le crash d'un avion à Amsterdam lié à un problème d'altimètre", Le Point, le 4 mars 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :