McDonnell Douglas MD-80

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
McDonnell Douglas MD-80
McDonnell Douglas MD-80 d'Iberia
McDonnell Douglas MD-80 d'Iberia

Rôle transport de passagers
Constructeur Drapeau : États-Unis McDonnell Douglas
Équipage 2
Premier vol 25 octobre 1979
Mise en service 5 octobre 1980 avec
Swissair Drapeau de la Suisse
Austrian Airlines Drapeau de l'Autriche
Retrait Toujours en service
Dimensions
Longueur 45,1 m
Envergure 32,8 m
Hauteur 9,05 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 35,37 t
Max. au décollage 67,8 t
Passagers 172 (en classe unique)
Motorisation
Moteurs 2 réacteurs Pratt & Whitney JT8D-217A/C
Performances
Vitesse de croisière maximale 811 km/h
Vitesse maximale 925 km/h
Autonomie 3800 km

Le McDonnell Douglas MD-80 est un avion de ligne américain qui était fabriqué par le constructeur aéronautique McDonnell Douglas. Ce dernier développa et commercialisa ensuite une évolution, le MD-90. Après avoir racheté McDonnell Douglas en 1997, Boeing fait évoluer l'appareil, sous le nom de Boeing 717[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Comparaison de différentes versions, du McDonnell Douglas DC-9 au Boeing 717 en passant par divers MD80

Conçu dans les années 1970, son premier vol eut lieu le 25 octobre 1979. Il s'agit d'une version améliorée du McDonnell Douglas DC-9 dont le premier vol remonte au 8 avril 1963. La première mise en service du MD-80 chez Swissair et Austrian Airlines eut lieu le 5 octobre 1980[1]. Connu initialement sous le nom de DC-9 Super 80, il fut construit à 1 191 exemplaires et livré à de nombreuses compagnies. La production de cet appareil a cessé en décembre 1999[1].

Différents modèles[modifier | modifier le code]

MD-81 MD-82/-88 MD-83 MD-87 MD-90-30ER
Passagers
(classe unique)
172 172 172 139 172
Masse maximale 64 000 kg 67 800 kg 72 600 kg 64 000 kg 70 760 kg
Distance franchissable 2 900 km
(1 570 nm)
3 800 km
(2 050 nm)
4 600 km
(2 480 nm)
4 400 km
(2 380 nm)
4 425 km
(2 390 nm)
Vitesse de croisière 811 km/h 811 km/h 811 km/h 811 km/h 811 km/h
Longueur 45,1 m 45,1 m 45,1 m 39,7 m 46,5 m
Envergure 32,8 m 32,8 m 32,8 m 32,8 m 32,87 m
Hauteur 9,05 m 9,05 m 9,05 m 9,3 m 9,4 m
Moteurs 2 Pratt & Whitney JT8D-209 2 Pratt & Whitney JT8D-217A/C 2 Pratt & Whitney JT8D-219 2 Pratt & Whitney JT8D-217C 2 IAE V2525-D5
poussée 8 391 kgf 9 072 kgf 9 525 kgf 9 072 kgf 11 340 kgf

Accidents[modifier | modifier le code]

  • 1er juin 1999 : Vol 1420 American Airlines : Sortie de piste d'un MD-82 de la compagnie American Airlines.
  • 31 janvier 2000 : Vol 261 Alaska Airlines : Crash d'un MD-83 de la compagnie Alaska Airlines au large de Los Angeles, vol provenant de Puerto Vallarta à destination de San Francisco : 88 morts, aucun survivant. L'accident est dû à une négligence d'entretien et de graissage du compensateur unique de profondeur par le staff technique de la compagnie, soumis à la pression de sa direction qui demandait de réduire les temps d'entretien et d'espacer les révisions pour sauvegarder la stabilité financière de la compagnie[2].
  • 16 août 2005 : Vol 708 West Caribbean : Écrasement d'un MD-82 de la compagnie West Caribbean dans une zone montagneuse à l'ouest du Venezuela près de la frontière colombienne, faisant 161 victimes. L'appareil volait à une altitude trop élevée compte tenu de sa masse totale, de l'activation du dégivreur qui réduisait la poussée des moteurs, des conditions météo orageuses et plus particulièrement d'une rafale de vent ascendant de 30 km/h, le tout ayant provoqué le décrochage. Trop occupé à comprendre le problème de poussée des moteurs et n'ayant pas été correctement formé pour ce genre de situation, l'équipage n'a pas réagi convenablement au décrochage.
  • 30 novembre 2007 : Crash d'un MD-83 de la compagnie Atlasjet en Turquie, peu avant son atterrissage à l'aéroport d'Isparta, faisant 57 victimes dont 7 membres d'équipage[3].
  • 20 août 2008, le vol 5022 Spanair, un MD-82 enregistré EC-HFP sur le vol JK5022 de Madrid à Las Palmas, avec 172 personnes à bord, manque son décollage (décollage au moins du train avant, l'avion sort de la piste sur la droite, heurte le sol puis se brise en deux, avant la fin de la piste). L'avion a décollé de 12 mètres puis est retombé car les volets et les becs d'attaques des deux ailes n'étaient pas déployés au moment du décollage. L'alarme destinée à signaler cette anomalie au moment où la manette de commande des réacteurs est poussée n'a pas fonctionné. Il y a eu 154 morts et 18 blessés selon les autorités.
  • 3 juin 2012 : un McDonnell Douglas MD-83 de la compagnie Dana Air qui venait de quitter l'aéroport international de Lagos au Nigeria s'écrase sur un immeuble de deux étages. L'appareil transportait 153 passagers.

À noter également les quelques accidents de DC9, de fait le même appareil, non répertoriés ci-dessus.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]