Église Saint-Jean-Népomucène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Jean.
Église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Entrée de l'église
Entrée de l'église
Coordonnées 49° 34′ 48″ N 15° 56′ 31″ E / 49.58, 15.94194 ()49° 34′ 48″ Nord 15° 56′ 31″ Est / 49.58, 15.94194 ()  
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Type Culturel
Critères (iv)
Superficie 0,64 ha
Zone tampon 627,9 ha
Numéro
d’identification
690
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1994 (18e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L'église Saint-Jean-Népomucène à Zelená Hora (« montagne verte »), à Žďár nad Sázavou près de la frontière entre la Bohême et la Moravie, est le dernier chef-d'œuvre de l'architecte Jan Blažej Santini-Aichel, qui mélange l’architecture baroque aux éléments gothiques dans la construction et la décoration. Elle est ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993.

En 1719, quand l'Église catholique romaine déclare la langue de Jean Népomucène « incorruptible », on commence à travailler sur une église à Zelená Hora, où le futur saint avait été éduqué. Elle fut consacrée immédiatement après la béatification de Jean en 1720, quoique la construction elle-même, très lente, ne prit fin qu'en 1797. Cinquante ans plus tard, après un sérieux incendie, la forme du toit est modifiée.

L'église est remarquable pour ses détails gothiques et sa symbolique complexe, assez unique pour l'époque. Le plan de l'église et du mur d'enceinte est inscrit dans un cercle séparé en dix parties. Placées sur le mur d'enceinte, cinq chapelles font face à l'église.

Références[modifier | modifier le code]