Lednice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lednice
Blason de Lednice
Héraldique
Drapeau de Lednice
Drapeau
Chateau de Lednice
Chateau de Lednice
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Moravie du Sud
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 2 320 hab. (2012)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 00″ N 16° 48′ 14″ E / 48.799949, 16.8038794 ()48° 48′ 00″ Nord 16° 48′ 14″ Est / 48.799949, 16.8038794 ()  
Altitude 173 m
Superficie 3 127 ha = 31,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Lednice

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Lednice

Lednice (Eisgrub en allemand) est un bourg au nord-ouest de Břeclav en Moravie du Sud, République tchèque, célèbre pour ses vignobles, son château et le parc de celui-ci, inscrits sur la liste du patrimoine mondial et jouxtant celui de Valtice.

Lednice - 1980

Histoire[modifier | modifier le code]

La plus ancienne trace écrite mentionnant Eisgrub remonte à 1222 et fait mention d'une forteresse. Au milieu du XIIIe siècle, elle devient la propriété des princes de Liechtenstein qui la possède jusqu'en 1945. Ceux-ci transforment progressivement Lednice et le village voisin de Valtice en un complexe de châteaux, jardins, folies et parcs unique en Europe avec une surface de 200 km2 (soit une surface plus importante que la seule principauté montagneuse du Liechtenstein).

Monuments[modifier | modifier le code]

Château de Lednice[modifier | modifier le code]

La forteresse gothique initiale est remplacée entre 1544 et 1585 par un palais Renaissance entouré de jardins. Le château est reconstruit au XVIIe siècle dans le gout baroque dont nous restent les écuries dans la partie ouest du complexe palatin, œuvre de Johann Bernhard Fischer von Erlach. Entre 1766 et 1772, le palais est reconstruit dans le gout néo-classique en vogue alors pour être encore reconstruit en 1815 dans le style Empire et, pour la dernière fois, entre 1846 et 1858 dans un style néo-gothique historicisant sur les plans de J. Wingelmüller et J. Heidrich. Cette dernière reconstruction a gardé les plans existants, se contentant de changer la modénature des façades et la décoration intérieure. Le château intègre l'église paroissiale dédiée à St Jacques le Majeur.

Parc de Lednice[modifier | modifier le code]

Comme le palais attenant, il subit maintes métamorphoses. Jardins Renaissance tout d'abord, parc d'inspiration baroque italienne dans les années 1730 avec terrasses et sculptures décoratives, puis dans le gout anglais au XIXe siècle sur les plans de l'architecte Fanti. La rivière Dyje est alors captée pour alimenter étangs et canaux enjambés par des ponts. La dernière transformation en date a lieu en 1884–1887 quand, sur les plans de l'architecte Michelli, dans le gout néo-baroque français à la mode, le parterre regagne les formes géometriques, les sculptures antiques, fontaines, buis taillés et boulingrins qui auraient pu être là deux siècles auparavant. Le parc fait également fonction d'arboretum avec 200 espèces d'arbres qui y poussent.

Minaret[modifier | modifier le code]

Cette construction romantique, haute de 60 mètres, date de 1797–1802 et est construite dans le gout mauresque sur les plans de J. L. Hardtmuth.

Château-Jan (Janohrad)[modifier | modifier le code]

Cette folie est construite en 1807 sur les plans de J. L. Hardtmuth : typiquement romantique, elle représente un château fort en ruines. Elle abrite une volière et une exposition d'objets à caractère ornithologique et liés à la vénerie.

Relais de chasse[modifier | modifier le code]

Cette construction classique à un étage présente une façade articulée sur trois arcades.

Liens externes[modifier | modifier le code]