Université du Pacifique Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université du Pacifique Sud
Nom original University of the South Pacific
Informations
Fondation 1968
Type Université publique
Localisation
Coordonnées 18° 09′ S 178° 27′ E / -18.1491, 178.44818° 09′ Sud 178° 27′ Est / -18.1491, 178.448  
Ville Suva
Pays Drapeau des Fidji Fidji
Direction
Chancelier Sir Iakoba Italeli
(gouverneur général de Tuvalu)
Divers
Site web www.usp.ac.fj

L'université du Pacifique Sud (UPS), en anglais University of the South Pacific, (USP), est une université de l'Océanie fondée en 1968. Son siège principal est situé à Suva, capitale des îles Fidji. Il s'agit d'une université régionale, appuyée sur des sites physiques et des sites virtuels dans 12 États du Pacifique Sud, parmi lesquels le Vanuatu (ancien condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides), base avancée de la francophonie dans cette région du monde. Le site ni-vanuatais de l'Université du Pacifique Sud est situé sur le campus Emalus de Port-Vila, à proximité immédiate de l'antenne de l'AUF. Le campus Emalus comprend, notamment, la faculté de droit de l'Université[1].

L'université recouvre douze pays : Fidji, les Îles Cook, les Îles Marshall, les Îles Salomon, les Kiribati, Nauru, Niué, la Nouvelle-Zélande (Tokelau), les Samoa, les Tonga, les Tuvalu et le Vanuatu[2]. Pour la plupart de ces pays, elle constitue l'unique université, bien qu'il existe une université des Fidji (établie en 2005), et, depuis 1984, une université nationale des Samoa, aux côtés de divers instituts d'enseignement supérieur.

Parmi les 117 enseignants de l'université du Pacifique Sud, 32 possèdent un doctorat. En 2003, 10 452 étudiants poursuivaient les études dans les différentes facultés : école d'agriculture, de droit, des sciences humaines, des sciences pures et appliquées, école de développement économique et social, programme des études marines.

L'université du Pacifique Sud participe activement aux réseaux universitaires et développe d'étroites coopérations avec les pays comme l'Australie, le Japon, l'Inde, la Nouvelle-Zélande ou la France ( notamment avec les territoires français du Pacifique: Nouvelle-Calédonie (université de la Nouvelle-Calédonie - UNC - et institut de recherche pour le développement - IRD) et Polynésie française (université de la Polynésie française - UPF).

Sir Iakoba Italeli, gouverneur général des Tuvalu, est chancelier de l'Université depuis septembre 2014[3]. Il a succédé à ce poste à Tupou VI, Roi de Tonga. [4]

Aide de la France[modifier | modifier le code]

L'aide française apportée à l'UPS a atteint 2,6 millions d'euros pour la période 1998 - 2008. Elle concerne la coopération scientifique, l'enseignement du français ou les formations aux journalisme. 50 étudiants ont obtenu des bourses d'études en France ou dans les collectivités francophones du Pacifique. La France soutient activement le centre de création artistique Oceania.

Aide de la Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

L'aide néo-zélandaise à l’UPS a été de 2,5 millions d’euros pour la période 2004 - 2007. Selon le bulletin d'informations en ligne Flash d'Océanie (4 novembre 2004), « l’Université du Pacifique Sud devrait bénéficier de quelque 2,5 millions d’euros pour les trois ans à venir, dans le cadre de la coopération néo-zélandaise. Cette subvention (qui reste à formaliser avec l’agence néo-zélandaise d’aide internationale, NzAid) sera particulièrement destinée à financer le budget de fonctionnement de l'université, mais aussi certains programmes, dans le cadre d‘un processus actuel de réforme. »

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site web du campus Emalus
  2. (en) Liste des campus sur le site de l'Université
  3. http://www.usp.ac.fj/news/story.php?id=1631
  4. http://www.mic.gov.to/news-today/royalty/4535-king-tupou-vi-installed-chancellor-of-the-university-of-the-south-pacific