Université de Turin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de Turin
Image illustrative de l'article Université de Turin
Nom original Università degli Studi di Torino
Universitas Augustae Taurinorum
Informations
Fondation 1404
Type Université publique
Régime linguistique Italien
Localisation
Coordonnées 45° 04′ 00″ N 7° 42′ 00″ E / 45.066667, 7.7 ()45° 04′ 00″ Nord 7° 42′ 00″ Est / 45.066667, 7.7 ()  
Ville Turin
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Piémont Piémont
Campus Urbain
Direction
Recteur Gianmaria Ajani
Chiffres clés
Personnel circa 1 700 administratifs
Étudiants 58 840 (2008/09)[1]
Divers
Affiliation UNIMED
Site web www.unito.it

Géolocalisation sur la carte : Turin

(Voir situation sur carte : Turin)
Université de Turin

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Université de Turin
Loggiato.jpg

L'université de Turin (en italien, Università degli studi di Torino, abrégée souvent en « Unito ») est une université italienne, fondée en 1404, basée à Turin, au Piémont, considérée comme l'une des plus importantes universités italiennes[2].

En latin, son nom est Alma Universitas Taurinensis.

Piergiorgio Odifreddi y enseigne la logique.

Elle fait partie du consortium d'universités qui délivre le master européen Mamaself dans le cadre du programme Erasmus Mundus.

Historique[modifier | modifier le code]

L’Université de Turin fut instituée en 1404 à l'initiative du prince Louis de Piémont, sous le règne du roi Amédée VIII, premier duc de Savoie. Elle devait pendre d'emblée une forme moderne, sur le modèle de l'Université de Bologne, grâce à la réforme d’Emmanuel-Philibert, mais elle ne connut que peu de progrès jusqu'à la réforme de Victor-Amédée II, qui confia à Francesco d'Aguirre la modernisation et la laïcisation de l’Université, pour en faire un modèle pour d'autres futures universités, par mi lesquelles la Sorbonne de Paris qui, d'après Filippo Cordova, fut réformée par Napoléon en s'inspirant des idées de Victor-Amédée et de Francesco d'Aguirre.

Au XIXe siècle l’université s'agrandit énormément, jusqu'à devenir une des plus prestigieuses d’Italie et l’un des principaux foyers du positivisme italien, avec des professeurs aussi illustres que Cesare Lombroso, Carlo Forlanini et Arturo Graf.

Au XXe siècle l’université de Turin fut l’un des foyers de l'antifascisme italien. Au cours de l’Après-guerre, le quota d'étudiants et le développement urbain furent strictement limités, mais l’université a beaucoup bénéficié de sa centralité, au point de jouer depuis les années 1990 un rôle scientifique d'académie. Elle a aussi reçu un nouvel élan de ses collaborations avec d'autres centres de recherches nationaux et internationaux, mais aussi de l'aide des collectivités locales et du Ministère de l'Instruction Publique. À la fin des années 1990, les sites d’Alessandria, de Novare et de Verceil se sont regroupés pour former la nouvelle Université du Piémont oriental « Amedeo-Avogadro ».

Le blason de l'université représente l'emprise de la famille de Savoie sur la culture : il représente le soleil (Dieu) illuminant l’aigle (symbole des princes de Savoie) qui domine « le taureau » (symbole de la ville de Turin), lequel se couche sur ses livres (la culture y compris la Bible).

L'université de Turin aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Partenariats[modifier | modifier le code]

  • Partenariat Sciences Po Bordeaux : Filière Intégrée Franco- Italienne (Binazionale). Laurea triennale en sciences internationales de la coopération au développement + Laurea magistrale en relations internationales + Diplôme de Sciences Po Bordeaux + Master de l'université française partenaire.
  • Grande École ESCP Europe: l'université de Turin délivre la laurea italienne en économie aux étudiants de l'ESCP Europe qui passent une année sur le campus de Turin.
  • Master Sciences des Matériaux avec Université de Rennes I, Université Louis-et-Maximilien de Munich, Université technologique de Munich

Personnalités liées à l'université[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dati dell'ufficio di statistica del MUR a.a. 2008/09
  2. Top 100 European Universities - Academic Ranking of World Universities 2007