École polytechnique de Milan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École polytechnique.
École polytechnique de Milan
Image illustrative de l'article École polytechnique de Milan
Nom original Politecnico di Milano
Informations
Fondation 29 novembre 1863
Type Université d'État
Régime linguistique Italien
Budget 272,411 Millions d'€ (2006)
Localisation
Coordonnées 45° 28′ 41″ N 9° 13′ 39″ E / 45.478136, 9.22761445° 28′ 41″ Nord 9° 13′ 39″ Est / 45.478136, 9.227614  
Ville Milan
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Campus Urbain (Bovisa)
Direction
Recteur Prof. Giovanni Azzone
Chiffres clés
Personnel 1 377
Étudiants 38 581 (2010 - 2011)
Divers
Affiliation AUE, Top Industrial Managers for Europe, Pégasus, CESAER
Site web www.polimi.it

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
École polytechnique de Milan

Géolocalisation sur la carte : Milan

(Voir situation sur carte : Milan)
École polytechnique de Milan
Politecnico di Milano (façade)

Le Politecnico di Milano, dont la traduction littérale française est École polytechnique de Milan, est une université italienne, située à Milan, consacrée aux sciences, à la technologie et au design.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'école Politecnico di Milano a été fondée le 29 novembre 1863 à l'initiative du professeur Francesco Brioschi, alors secrétaire d'état à l’instruction publique. La première promotion comptait 25 élèves-ingénieurs. Elle a pour but de former des ingénieurs, des architectes et des dessinateurs industriels. Elle délivre des diplômes académiques. Son siège actuel se trouve place Léonard-de-Vinci (dans la zone Città studi), mais il existe d'autres sites à Milan, Côme, Lecco, Mantoue et Plaisance. Son siège historique était rue del Vecchio Politecnico.

Cette école a formé l'unique prix Nobel de chimie italien, le professeur Giulio Natta. Elle est considérée comme l'université italienne avec le plus important bach de Ingénierie, essentiellement dans les secteurs informatique, électronique, biomédical et gestionel. [non neutre]

Admission et organisation des études[modifier | modifier le code]

Pour les étudiants inscrits en première année jusqu'à l’année académique 1999-2000 le Politecnico di Milano (aussi appelé par étudiants et professeurs Il Poli, ou à l'étranger PoliMi) délivrait le titre d’ingénieur après une formation de 5 ans de cours évalués par contrôle continu, et une période variable de 3 mois - 14 mois pour le mémoire de maîtrise. Cette organisation des études est évoquée comme le Vecchio Ordinamento (BAC+5).

Le concours n'était pas auparavant une condition nécessaire pour être diplômé de l'école : il servait à une auto-évaluation des étudiants vis-à-vis des parcours d'étude des étudiants des promotions passées. Il était par contre exigé d’obtenir une note d’au moins 18/30 à chacun des cours du programme. Donc, si tout le monde pouvait en théorie être admis, les statistiques indiquent que seulement 50 % des étudiants inscrits en première année obtenaient finalement le titre ; que seulement 5 % terminaient en 5 ans d'étude, et que la durée moyenne de cursus des étudiants était 7,3 ans.

Par suite de l’adaptation au processus de Bologne, les études pour les inscrits à partir de l'année académique 2000-01 ont été organisées selon le système LMD, ou « 3+2 » (appelé Nuovo Ordinamento), avec un concours d'entrée cette fois plus sélectif, avec un titre de premier cycle (Laurea Breve) après trois ans d'étude et un projet de fin d'étude de maximum 6 mois, et un titre final après encore 2 ans (Laurea Specialistica) d'étude et une thèse de maîtrise de 3 - 14 mois. Il en résulte qu’un plus grand nombre d'étudiants obtient un titre de premier cycle (BAC+3), alors que seule une petite partie d’entre eux poursuit des études de deuxième cycle. Le deuxième cycle est d’un degré de difficulté bien supérieur à celui du premier cycle, de sorte que les étudiants qui en sortent diplômés sont vraisemblablement du même niveau que leurs prédécesseurs diplômés du Vecchio Ordinamento.

Les meilleurs étudiants peuvent suivre des études de troisième cycle. Les doctorants du Politecnico di Milano sont généralement italiens. Les études doctorales sont caractérisées par une formation d'excellence dans la recherche, souvent en forte collaboration avec les entreprises de la region milanaise (par exemple, dans les télécommunications ST Microelectronics, Alcatel, Siemens, Italtel, Fastweb, Vodafone, Telecom Italia, Wind, Pirelli), et avec les deux autres grandes écoles d'ingénieurs italiennes (Politecnico di Torino et Politecnico di Bari). La mobilité étudiante est favorisée par le programme Erasmus et les réseaux inter-universitaires tels que CESAER, IMCC, LERU, TIME. Des forts liens existent aussi avec les meilleures universités américaines grâce aux professeurs qui souvent ont travaillé aux États-Unis.

D'autres consortiums de recherche et de formation liés au Politecnico di Milano (CEFRIEL, CORECOM, CORITEL, MIP, etc.), et les directions des départements de l'école, complètent l'offre de la meilleure école d'ingénieurs italienne : formation continue, études en finance, architecture, design, économie, gestion du territoire et télécommunications

Les étudiants du Politecnico di Milano ont aussi la possibilité d'effectuer des expériences à l'étranger en échange ou en stage avec une très vaste mais sélectionnée liste des écoles et d'entreprises partout dans le monde.

D'habitude les étudiants qui sortent du Politecnico di Milano avec un titre de deuxième cycle et de troisième cycle sont reconnus non seulement en Italie comme des professionnels très doués et très bien formés.

Élèves renommés[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]