Guido Fubini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Sergio Fubini (en)

Guido Fubini

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie de Guido Fubini.

Naissance 19 janvier 1879
Venise (Italie)
Décès 6 juin 1943
New York (États-Unis)
Domicile Venise (1879-1908); Turin (1908-)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Diplôme École normale supérieure de Pise

Guido Fubini (19 janvier 1879 - 6 juin 1943) est un mathématicien italien, célèbre notamment pour ses travaux sur les intégrales, en particulier le théorème de Fubini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Venise, Guido Fubini fut poussé vers les mathématiques à un âge précoce, encouragé par ses professeurs et par son père, lui-même professeur de mathématiques. En 1896 il intégra l'École normale supérieure de Pise, où il fut l'élève d'Ulisse Dini et de Luigi Bianchi. Il acquit une certaine notoriété dès 1902, lorsque sa thèse de doctorat (datant de 1900), intitulée le parallélisme de Clifford dans les espaces elliptiques, fut discutée dans un travail très lu sur la géométrie différentielle publié par Bianchi.

Après avoir soutenu sa thèse, il commença à enseigner. D'abord à l'université de Catane en Sicile, puis il partit rapidement pour l'université de Gênes. En 1908 il déménagea pour Turin, où il enseigna au Politecnico puis à l'université.

Pendant ces années, ses recherches concernèrent surtout des sujets d'analyse mathématique, particulièrement les équations différentielles, l'analyse fonctionnelle et l'analyse complexe ; mais il étudia également le calcul des variations, la théorie des groupes, la géométrie non euclidienne et la géométrie projective. Lors de la première guerre mondiale, il s'intéressa à des sujets plus appliqués, comme la précision de l'artillerie ; après la guerre il continua dans cette optique, appliquant les résultats de ses études précédentes, notamment en électronique et en acoustique.

En 1939, alors que Fubini, à 60 ans, approchait de la retraite, l'Italie de Mussolini adopta les lois raciales fascistes déjà prônées depuis des années par les nazis. En tant que juif, Fubini fut radié du Politecnico de Turin en 1938. Il se mit à craindre pour sa famille et accepta un poste d'enseignant qui lui était proposé par l'université de Princeton. Il mourut à New York quatre ans plus tard.

Liens externes[modifier | modifier le code]