Trad (escalade)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir trad.
Un grimpeur équipé pour le trad : coinceurs et friends

Le trad (de l'anglais traditional lead climbing, traditional climbing, trad climbing) est un style d'escalade pratiqué en falaise associant l'escalade libre et l'usage exclusif de protections amovibles (escalade propre)[1].

Terminologie[modifier | modifier le code]

L'expression trad climbing s'est développée en opposition à l'escalade sportive (sport climbing), apparue dans les années 1970. Elle désignait initialement l'escalade telle qu'elle avait été pratiquée jusqu'alors, le grimpeur partant du bas et plaçant ses protections au fur et à mesure, alors que dans l'escalade sportive le grimpeur peut travailler la voie en moulinette, avant de l'enchaîner. Le sens a évolué, et désigne aujourd'hui toute escalade faite uniquement sur protection amovibles (coinceurs, friends, etc.), à l'exclusion des ancrages fixes (pitons classiques, pitons à expansion, broches scellées, etc.). Plus spécifiquement le headpointing désigne une escalade faite en tête sur coinceurs, mais après avoir été travaillée en moulinette [2].

Si le trad correspond au style d'escalade traditionnel en Grande-Bretagne où les pitons n'étaient pas utilisés (et ne le sont toujours pas sur la plupart des falaises), il ne correspond pas à l'escalade traditionnellement pratiquée dans le sud de l'Europe, en France et en Italie notamment[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le trad trouve ses origines dans le développement de l'usage des coinceurs et de l'escalade libre en Californie dans les années 1960 puis en Europe dans les années 1970. Mais si l'usage des coinceurs se développe en alpinisme sur les parois granitiques du massif du Mont-Blanc, il n'est pas adopté sur les falaises calcaires pour lesquels l'utilisation des coinceurs est moins facile[1].

C'est à la fin des années 1990 qu'on commence à s'intéresser en Europe continentale à l'escalade sur coinceurs en falaise. Cette pratique est alors critiquée comme trop dangereuse par les partisans de l'escalade sportive (rendue très sûre par l'usage des pitons à expansion) et dénigrée par les alpinistes qui considèrent que ce n'est qu'un nouveau nom donné au style d'escalade qu'ils pratiquent déjà en montagne. La pratique (dans sa version extrême, le headpointing) est notamment popularisée par le succès du film Hard Grit (en) (1998) qui montre l'escalade sur les falaises de meulière (gritstone) du nord de l'Angleterre. Le trad se développe alors lentement dans le sud de l'Europe et quelques réalisations sont remarquées comme celle de Beat Kammerlander (de) en 2009 lorsqu'il grimpe en trad la voie Prinzip Hoffnung (8b/8b+) dans le Vorarlberg[1],[3]. En 2011, Arnaud Petit grimpe Black Bean, (8b) à Ceüse uniquement assuré sur coinceurs[4]. En 2008 l'américaine Beth Rodden avait réussi Meltdown au Yosemite, (5.14b, 8c)[5].

À partir de 2010, le trad se répand en Europe du Sud avec l'apparition de falaises dédiées à la pratique du trad et avec l'organisation de manifestations internationales d'escalade trad qui se déroulent au Portugal, en Italie [1] et en France (le « Tradannot : rencontre internationale d'escalade traditionnelle » à Annot[6]).

Sites d'escalade[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Claude Gardien et Maurizio Oviglia, « Le « trad » dépoussiéré », magazine Vertical, no 31 septembre/octobre 2011, p. 30 à 37
  2. Matt Samet, Mike Tea, Dave Pegg, Climbing Dictionary : Mountaineering Slang, Terms, Neologisms, & Lingo, The Mountaineers Books, 2011 « Trad Climbing », p. 221 [1]
  3. Beat Kammerlander believes in Prinzip Hoffnung sur planetmountain.com - Beat Kammerlander in "Prinzip Hoffnung" sur youtube
  4. Arnaud Petit grimpe "Black Bean" sur coinceurs, 8b à Ceüse sur youtube
  5. Beth Rodden's Meltdown: The Interview sur climbing.com [2]
  6. http://tradannot.over-blog.com/
  7. Charlie Winger, Diane Winger, The Trad Guide to Joshua Tree : 60 Favorite Climbs from 5.5 to 5.9 The Mountaineers Books, 1er septembre 2004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adrian Berry et John Arran, Trad Climbing+, Rockfax, 2007
  • Heidi Pesterfield, Traditional Lead Climbing : A Rock Climber's Guide to Taking the Sharp End of the Rope, Wilderness Press, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]