Coinceur mécanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un coinceur mécanique dans une fissure à bords parallèles.

Un coinceur mécanique, ou coinceur à came (ou encore friend), est un équipement de protection pour l'escalade ou l'alpinisme. Il consiste en deux, trois, ou quatre cames montées sur un axe commun ou deux axes adjacents, de manière à ce que tirer sur l'axe force les cames à s'écarter. Il utilise le principe de l'arc-boutement.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le coinceur mécanique est utilisé en tirant d'abord sur les cames par une petite poignée, de manière à ce que les cames se rapprochent. On l'insère alors dans une fissure ou un trou du rocher. On relâche la petite poignée, un ressort fait s'écarter les cames, qui tiennent alors contre le rocher. La corde d'escalade est mousquetonnée à l'extrémité de la tige (via une sangle pour éviter les oscillations).

Les coinceurs mécaniques sont maintenant vendus dans différentes tailles pour s'adapter à diverses plages de fissures, de 1 à 15 centimètres de large.

L'invention des coinceurs mécaniques a révolutionné l'escalade, les fissures à bords parallèles pouvant être utilisées pour la protection. De plus, contrairement aux pitons, les coinceurs mécaniques peuvent être facilement retirés, sans endommager le rocher, et permettre ainsi l'escalade propre dans beaucoup de voies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les prémices du coinceur mécanique sont arrivées avec le besoin de poser des points de protection temporaire. Pour cela, les alpinistes utilisaient des axes vissés au bout desquels se trouvaient des cames, soit en bois ou métallique[1]. En tournant l'axe, les cames s'écartaient et ainsi fut créé le premier coinceur « actif ».

En 1967, Greg Lowe a produit le premier coinceur mécanique dont la forme s'approche de ceux aujourd'hui : « le Crack Jumar[2] ». Celui-ci n'est pas composé de cames arrondies mais de pièces métalliques rectangulaires et n'a pas de ressort.

L'invention par Vitaly Mikhaylovich Abalakov de la came Abalakov a été la première application à l'escalade du principe de la surface courbe à angle constant, avec une came basée sur la spirale logarithmique. Conçu pour qu'une charge produise une force de rotation, la forme de la came logarithmique permet au dispositif de tenir dans une plage de tailles de fissures sans changement du modèle de charge, le rendant ainsi prévisible et stable.

En 1973, Greg Lowe déposa un brevet pour une version à ressort de la came Abalakov.

Les coinceurs mécaniques modernes ont été inventés par Ray Jardine en 1978 (brevet US 4 184 657) et vendus sous la marque commerciale de Friend. Ray Jardine a conçu un modèle à cames multiples en opposition et à ressort, avec un angle de came de 13,75 degrés et un mécanisme original de gâchette. La marque Friend appartient maintenant à Wild Country.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Needle Sports - Cams Story »
  2. « Un musée du coinceur à Ajaccio »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]