Moulinette (escalade)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grimpeur assuré en « moulinette »

La « moulinette » est une technique principalement utilisée en escalade. Lorsque l'un des équipiers a «ouvert la voie» puis est redescendu, on peut utiliser la corde en place pour assurer un coéquipier. Celui-ci monte alors en ayant toujours la corde au-dessus de lui, parce qu'elle passe par le relais avant d'être aux mains de celui qui assure par le bas. Il n'a, par ailleurs, pas besoin de placer des points d'assurage intermédiaires (dégaines). Ensuite, la descente se réalise facilement sous la maîtrise de la personne chargée de tenir la corde (l'assureur). La descente en moulinette maintient souvent la corde en tension, ce qui contribue fortement à son usure.

Cette technique est le passage obligé des salles d'escalade. Elle est également utile pour aider le grimpeur à passer un endroit difficile grâce au sentiment de sécurité qu'elle procure, la chute étant potentiellement très limitée.

On peut aussi parler de descente en moulinette en canyonisme, lorsqu'une personne descend l'un de ses coéquipiers. C'est une alternative à la descente en rappel, mais qui réduit la participation du coéquipier qui descend, et souvent son intérêt pour l'activité.

Méthode[modifier | modifier le code]

Le grimpeur doit faire passer la corde dans le relais pour pouvoir redescendre et récupérer ses dégaines. La personne se vache (s’assure au relais grâce à une corde et un mousqueton qu’il a déjà sur son baudrier), puis attache la corde à son baudrier (une deuxième fois pour assurer la corde), et détache le bout de la corde qui l’a assuré pendant l’ascension. La corde étant toujours attachée par le deuxième nœud, s’il la lâche, la corde ne tombera pas en bas de la paroi, elle sert également d’assurage, si le relais cède, et si le grimpeur a pris le soin de l'accrocher au pontet, et non pas au porte matériel, et que l'assureur reste vigilant. Il passe ensuite ce bout de corde dans le relais et refait le nœud à son baudrier pour s’assurer. Enfin, il détache le deuxième nœud et se dévache. Il peut maintenant redescendre la falaise pour permettre au(x) second(s) de monter. Au passage, il peut récupérer les dégaines.

Pendant cette phase, la corde doit toujours rester accrochée au baudrier au moins par un nœud. Il ne faut jamais enlever une vache ou une dégaine tendue car c’est peut-être celle qui vous assure réellement !

Articles connexes[modifier | modifier le code]

À voir aussi[modifier | modifier le code]