Escalade mixte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rich Purnell en mixte sur une voie cotée M9.

L'escalade mixte ou mixte est une escalade qui utilise des crampons et des piolets tractions pour grimper sur un environnement mixte, c'est-à-dire composé de glace et de rochers[1],[2]. Cette technique est utilisée pour escalader des cascades non continues ou des goulottes en altitude.

Technique[modifier | modifier le code]

Les techniques dérivent de l'escalade glaciaire avec des ancrages des piolets et des crampons dans la glace mais aussi des coincements de lame pour progresser sur les rochers. L'assurage utilise à la fois des broches à glace, des coinceurs voire des dégaines sur spits sur des zones équipées.

Cotation[modifier | modifier le code]

La cotation mixte correspond à la difficulté maximale de l'escalade en terrain mixte avec des passages mixtes où le grimpeur évolue dans des zones de rocher, de neige et de glace mêlés avec un équipement adapté à l'escalade glaciaire (crampons et piolet).

L'échelle de cotation de l'escalade mixte est encore trop récente pour en faire ressortir les critères essentiels de difficulté. Elle monte de M1 à M12 par demi-degrés représentés par un "+". On peut la résumer ainsi :

  • M1-M3 : Facile, peu pentu. L'utilisation de piolet(s) n'est pas obligatoire
  • M4 : Le grimpeur se tient verticalement et peut avoir recours aux techniques du dry-tooling.
  • M5 : Quelques sections verticales.
  • M6 : Vertical à légèrement déversant
  • M7 : Déversant. Dry-tooling difficile. Moins de 10 m d'escalade difficile.

Généralement, le mixte au-delà de M6/M7 n'est pas rencontré en montagne et il est donc spécifique au dry-tooling.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Will Gadd, Roger Chayer, Ice & Mixed Climbing: Modern Technique, Mountaineers Books,‎ 2003-11 (ISBN 0-89886-769-X)
  2. Mountaineering: The Freedom of the Hills, Seattle, The Mountaineers,‎ 2003-09 (ISBN 0-89886-828-9)