Terraria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terraria
image

Éditeur Re-Logic
505 Games
Spike Chunsoft (Japon)
Développeur Re-Logic
Engine Software (consoles)
Codeglue (mobiles)
Concepteur Andrew "Redigit" Spinks

Début du projet janvier 2011
Licence Propriétaire
Version 1.2.4.1 (15 mai 2014)
Genre Bac à sable, Aventure
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PC, Xbox 360, PS3, iOS, Windows Phone, Android, PlayStation Vita
Média Distribution digitale
Langue Multilangue (depuis la version 1.1.2)
Contrôle Clavier, souris

Terraria est un jeu vidéo indépendant de type action-aventure et bac à sable développé par Re-Logic et porté sur Windows, Xbox Live, PlayStation Network, Android et iOS. Le jeu propose d'explorer, de fabriquer des objets, de construire des habitations et de combattre des créatures variées dans un monde en 2D généré aléatoirement. Les musiques du jeu sont principalement composées de chiptunes.

Initialement publié pour Windows le 16 mai 2011, le jeu se vend à plus de 50 000 exemplaires lors de sa première journée de sortie, avec plus de 17 000 joueurs simultanément en ligne au plus fort de la journée[1]. En une semaine, le jeu se vend à 200 000 exemplaires, le positionnant ainsi en top des ventes sur Steam, devant The Witcher 2 et Portal 2[2]. Le jeu reste au top des ventes pendant 6 jours consécutifs après sa sortie[3]. En janvier 2013, plus de 2 000 000 de copies du jeu ont été vendues[4].

Le jeu est mis en ligne sur le PlayStation Network et le Xbox Live Arcade, avec du contenu exclusif, à la fin du mois de mars 2013 ; toutefois sa mis en vente pour l'Europe et l'Australie se fait le 15 mai 2013[5]. Le 23 mars 2013, un portage sur PlayStation Vita est annoncé, et la sortie officielle a lieu le 11 décembre 2013[6]. Les versions pour la PlayStation 3, la Xbox 360 et la PlayStation Vita sont développées par le studio néerlandais Engine Software. Terraria sort également sur les téléphones et tablettes iOS le 29 août 2013[7], et sur Android le 12 septembre 2013[8]. Les versions iOS et Android sont développées par le studio néerlandais Codeglue[9].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Terraria est un jeu de type bac à sable en 2D, qui possède un système de jeu basé sur l’exploration, la construction et l'action[10],[11]. Le jeu propose des graphismes à base de sprites, qui rappellent les jeux de troisième et quatrième génération, notamment les jeux parus sur Super Nintendo[11]. Terraria possède un style de jeu classique d'exploration et d'aventure similaire à d'autres jeux tel que Minecraft ou Metroid[11],[12],[13].

Le jeu commence dans un monde généré de manière procédurale, où le joueur reçoit trois outils de base : une pioche pour l'extraction, une épée courte pour combattre et une hache pour couper du bois. De nombreuses ressources, notamment des minerais, peuvent être récoltées en piochant dans le sol, ou en explorant des grottes souterraines. Certaines ressources, et la plupart des objets, ne peuvent être trouvés que dans certaines zones de la carte, stockés dans des coffres plus ou moins rares, ou lâchés par certains ennemis sous forme de loot[10]. Le joueur utilise les ressources pour fabriquer de nouveaux objets ou équipements à l'aide d'outils appropriés. Par exemple, les torches peuvent être fabriquées n'importe ou à partir de l'inventaire, une porte à l'aide d'un établi, alors que les lingots sont fondus dans le four à partir de minerais. Dans Terraria, beaucoup d'objets nécessitent plusieurs opérations de fabrication successives où certains objets servent d'ingrédient pour en fabriquer d'autres.

Le joueur rencontre de nombreux types d'ennemis différents, allant des simples slimes et zombies à des ennemis propres à chaque zone. L'apparition de certains ennemis peut dépendre de plusieurs facteurs comme le moment de la journée, le lieu, les interactions avec le joueur ou encore les évènement aléatoires[10]. Le joueur peut également invoquer de puissants boss ayant des mécaniques de combats spécifiques, comme l’Œil de Cthulhu qui donne des loots rares. Chaque nouvelle carte aura plusieurs zones avec des objets uniques et des ennemis inhabituels, et l'un des deux biomes maléfiques appelés Crimson et Corruption. Les deux biomes se propagent à travers le monde et ont leurs propres boss.

En remplissant des objectifs spécifiques, tels que vaincre un boss, ou trouver une arme à feu, le joueur peut attirer des personnages non-joueurs (PNJ) à occuper des structures ou des pièces qu'il a construit, comme un commerçant, une infirmière ou un sorcier[10]. Certains PNJ peuvent être recrutés lorsque le joueur les rencontre. Ils viendront alors s'installer dans la maison du joueur. Les personnages peuvent alors acheter ou vendre des objets et certains services à l'aide de pièces récupérées à travers le monde.

En battant un boss puissant appelé le Mur de chair, qui est invoqué en jetant une poupée vaudou dans la lave, le joueur active le mode difficile du jeu, qui est une version du jeu possédant une difficulté accrue[14]. De nouveaux ennemis plus nombreux et plus puissants apparaissent alors. Cela permet également l'apparition de nouveaux PNJ, de nouveaux objets, de nouveaux boss et des versions plus difficiles des boss normaux. Une part beaucoup plus importante du monde se retrouve corrompue, et un nouveau biome, appelé le hallow, émerge et se propage au fil du temps.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Le choix du mode de jeu se fait lors de la création d'un nouveau personnage, trois modes s'offrent au joueur :

  • Softcore mode : C'est le mode facile. Lorsque le personnage meurt, il perd la moitié de son argent. Une pierre tombale apparaît à l'endroit où il est mort, le monument mentionne son nom et la cause de son décès. Le personnage ne retrouve que 100 points de vie, son inventaire complet et il ré-apparaît au point de respawn.
  • Médiumcore mode : C'est le mode normal. Lorsque le personnage meurt, il laisse tomber par terre tout son argent et son inventaire. Une tombe apparaît à l'endroit où il est mort, et ce dernier ré-apparaît au point de respawn. Il peut, s'il se dépêche, récupérer son inventaire en retournant au lieu exact de son décès. Le joueur récupère les outils de base lorsqu'il perd.
  • Hardcore mode : C'est le mode le plus difficile. Lorsque le joueur meurt, une tombe apparaît à l'endroit où il est mort, et le personnage se transforme en fantôme. Le fantôme peut traverser tous les types de blocs, cependant, le joueur ne peut entrer en contact avec les autres joueurs. Il est invisible, mais peut néanmoins toujours discuter via le tchat avec eux.

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement de Terraria, réalisé par le studio indépendant Re-Logic, débute en janvier 2011 et la première version sort le 16 mai 2011. Le jeu est développé à l'aide du framework de Microsoft XNA. Re-Logic est alors composé de deux membres : Andrew Spinks, qui programme le jeu et participe au design, et Finn Brice qui s'occupe exclusivement du design du jeu. Les musiques du jeu sont composées par Scott Lloyd Shelley à l'aide de son studio Resonance Array[15].

En février 2012, les développeurs annoncent qu'ils souhaitent arrêter le développement du jeu, mais qu'il vont préalablement sortir une version finale corrigeant des bugs[16],[17]. Cependant, le développement reprend en 2013 et la version 1.2 sort le 1er octobre 2013[18]. En parallèle, 505 Games porte Terraria sur plusieurs consoles de jeu avec du contenu inédit, en outre la société ne possède aucun droit sur la version PC[19],[20]. Le 24 janvier 2013, Spinks demande des suggestions de fonctionnalités pour les mises à jour éventuelles de la version PC. Cette question est posée aux personnes sur le forum officiel de Terraria[21]. Le 3 avril 2013, Spinks affiche un spoiler sur la mise à jour possible pour Terraria, montrant les possibilités de la mise à jour[22]. Bien qu'initialement la sortie est prévue pour juillet 2013, elle est ensuite reportée au 1er octobre 2013[23],[24].

Dans une interview d'octobre 2013 par Rock, Paper, Shotgun, Spinks annonce qu'il travaille sur une possible fin de partie pour Terraria, ainsi que sur une éventuelle mise à jour d'Halloween. Il annonce également qu'il envisage une suite, Terraria 2[25].

Accueil[modifier | modifier le code]

Terraria reçoit un accueil favorable lors de sa sortie sur PC, avec un score de 83/100 attribué par Metacritic[26], 9/10 pour GameZone[27], ou encore 16/20 pour Jeuxvideo.com[28].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Senior, « Terraria launch a huge success », PC Gamer,‎ 17 mai 2011 (consulté le 23 mars 2014)
  2. (en) Luke Plunkett, « Minecraft Links Help Indie Game Sell 200,000 Copies in Nine Days », Kotaku,‎ 26 mai 2011 (consulté le 23 mars 2014)
  3. (en) Frank Cifaldi, « 2D Word-of-Mouth Hit Terraria Sells 200K in Nine Days », Gamasutra,‎ 25 mai 2011 (consulté le 23 mars 2014)
  4. (en) Ryan McCaffrey, « Is Terraria the next Minecraft? », IGN,‎ 16 janvier 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  5. (en) « PSN EU Release date CONFIRMED! », Terraria Online,‎ 30 avril 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  6. (en) « Terraria confirmed for PS Vita! », Terraria Online,‎ 28 mars 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  7. (en) Ryan Winslett, « Terraria Digs Into iOS, Crosses Over With Edge Of Space », Gaming Blend,‎ 29 août 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  8. Kevin Hottot, « Terraria est enfin disponible sous Android et iOS », PC INpact,‎ 12 septembre 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  9. (en) « GRAB YOUR GEAR – TERRARIA IS GOING MOBILE », Terraria Online,‎ 31 mai 2013 (consulté le 23 mars 2014)
  10. a, b, c et d (en) Tom Mc Shea, « Terraria Review, Terraria PC Review », GameSpot,‎ 31 mai 2011 (consulté le 24 mars 2014)
  11. a, b et c (en) Michael McWhertor, « Somewhere Between Super Metroid and Minecraft Lies the Intriguing Terraria », Kotaku,‎ 13 mai 2011 (consulté le 24 mars 2014)
  12. (en) Jordan Devore, « Minecraft in 2D, you say? Terraria looks legit », Destructoid,‎ 25 avril 2011 (consulté le 24 mars 2014)
  13. (en) Duncan Geere, « Terraria offers two-dimensional mining, exploring and giant eyeballs », Wired,‎ 18 mai 2011 (consulté le 24 mars 2014)
  14. (en) Tom Senior, « Terraria patch 1.1 to add new bosses, monsters, NPCs, hard mode and Unreal Megashark | News », PC Gamer,‎ 28 novembre 2011 (consulté le 24 mars 2014)
  15. (en) Scott Lloyd Shelley, « news.ews | Scott Lloyd Shelley »,‎ 26 avril 2011 (consulté le 25 mars 2014)
  16. (en) « My Fellow Terrarians », Terraria Online,‎ 21 février 2012 (consulté le 25 mars 2014)
  17. (en) « My Fellow Terrarians (Pt. 2) », Terraria Online,‎ 28 février 2012 (consulté le 25 mars 2014)
  18. (en) Darren Nakamura, « Terraria update 1.2 is out today, here's what's new », Destructoid,‎ 1er octobre 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  19. (en) « Terraria - Thank you for your feedback - At 505 Games, we’re... », 505 Games,‎ 14 septembre 2012 (consulté le 25 mars 2014)
  20. (en) « Twitter / Terraria_Logic : @JoANSanxhez We don't own the ... », 505 Games,‎ 27 septembre 2012 (consulté le 25 mars 2014)
  21. (en) Andrew Spinks, « Something about a possible PC update. »,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  22. (en) Andrew Spinks, « It's been a while since I posted a spoiler... »,‎ 3 avril 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  23. (en) Phil Savage, « Terraria 1.2 release date announced: major update due out beginning of October », PC Gamer,‎ 12 septembre 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  24. (en) Andrew Spinks, « Terraria 1.2 update released, tweaks almost every part of the game », PC Gamer,‎ 3 avril 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  25. (en) Nathan Grayson, « Well Here’s A Thing: Redigit Tells RPS There’s A Terraria 2 »,‎ 3 avril 2013 (consulté le 25 mars 2014)
  26. (en) « Terraria for PC Reviews - Metacritic » (consulté le 31 mars 2014)
  27. (en) David Sanchez, « Terraria Review »,‎ 27 mai 2011 (consulté le 31 mars 2014)
  28. Anagund, « Test de Terraria sur PC - 26/05/2011 »,‎ 26 mai 2011 (consulté le 31 mars 2014)