Surintendant des finances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le surintendant des finances est un officier de l'administration des finances dans la France d'Ancien Régime, chargé d'ordonner les dépenses de l'État. Il fut appelé aussi Superintendant des finances.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme apparaît en 1561. La charge était l'héritière de celle d'intendant des finances, créée en 1552 par Henri II. À l'époque, trois intendants avaient été nommés. L'un d'entre eux participait également au Conseil privé. Le titre de surintendant découlait de cette prééminence. En 1561, le titre échut à deux membres, Artus de Cossé-Brissac et le comte de Chaulnes. Un règlement du 23 octobre 1563 disposait que le Conseil du roi se réunirait une fois par semaine pour traiter de questions de finances. Devaient s'y réunir entre autres les surintendants des finances et d'autres officiers du département des finances, comme le trésorier de l'Épargne. En 1567, Cossé fut promu maréchal de France. Il résigna sa charge, ainsi probablement que le comte de Chaulnes, en faveur de René de Birague. Celui-ci exerça donc seul, et après 1570, sa charge fut assumée par le Conseil royal des finances.

Henri III, lui, supprima le Conseil des finances en 1574 et nomma un surintendant. Henri IV de nouveau remplaça la surintendance par un conseil. Au total, la charge fonctionna de manière intermittente, son destin lié intrinsèquement à celui du Conseil des finances.

Portrait de Fouquet

Le 5 septembre 1661, Fouquet fut arrêté pour malversations, et déféré devant une chambre de justice. Le 12, un règlement remplaça la charge de surintendant par un Conseil royal des finances, où devait siéger un intendant des finances, en l'espèce Colbert qui deviendra ensuite Contrôleur général des finances.

La charge de surintendant des finances dura environ un siècle et demi, de façon discontinue, de 1518 à 1661 où elle disparut avec l'arrestation de Fouquet. Son successeur Jean-Baptiste Colbert, son ennemi juré, fut, lui, nommé Contrôleur général des finances.

Liste des surintendants des finances[modifier | modifier le code]

Note autographe de Sully sur l'assainissement de la monnaie. Page1/2 Archives Nationales AE-II-2509


Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]