Blackburn B-24 Skua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Drapeau : Royaume-Uni Blackburn B-24 Skua Mk. II Su-27 silhouette.svg
Blackburn Skua.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Blackburn Aircraft
Rôle Avion de chasse / Bombardier en piqué embarqué
Premier vol 9 février 1937
Mise en service Novembre 1938
Date de retrait 1941 (1er ligne) 1945 (2nd Ligne)
Nombre construits 192 unités
Équipage
1 pilote / 1 Radio-Mitrailleur
Motorisation
Moteur Bristol Perseus XII
Nombre 1
Type Moteur en étoile
Puissance unitaire 905 ch
Dimensions
Envergure 14,1 m
Longueur 10,8 m
Hauteur 4,3 m
Surface alaire 29,0 m2
Masses
À vide 2 490 kg
Avec armement 3 730 kg
Performances
Vitesse maximale 360 km/h
Plafond 6 150 m
Rayon d'action 1 300 km
Charge alaire 128 kg/m2
Rapport poids/puissance 180 kg/ch
Armement
Interne En chasse :
4 mitrailleuses Browning 1919 Calibre 0.303 (7,7 mm)
En défense :
1 mitrailleuse Lewis ou Vickers K de 7,7 mm
Externe 1 bombe perforante de 230 kg
ou 1 bombe perforante/conventionnelle de 115 kg et 4 bombes de 20 kg
ou 8 bombes de 10 kg

Le Blackburn B-24 Skua fut le premier monoplan de la Fleet Air Arm (aéronavale de la Royal Navy). Il combinait les fonctions de chasseur et de bombardier en piqué. Conçu vers la fin des années 1930, il prit part aux premiers combats de la Seconde Guerre mondiale.

Design et conception[modifier | modifier le code]

Des Blackburn Skua sur le pont de l’HMS Ark Royal.

Construit suivant les spécifications du ministère de l'Air O.27/34, il avait une structure entièrement en duralium avec un train rétractable et un cockpit fermé. C'était le premier avion monoplan de la Fleet Air Arm, ce qui marqua un changement radical avec les biplans à cockpit ouvert qui l'équipait avant comme le Fairey Swordfish, le Hawker Osprey ou le Hawker Nimrod.

Les performances du Skua en tant que chasseur étaient compromises à cause de son design et de son manque de puissance qui handicapait sa vitesse de pointe. Ses adversaires contemporains comme le Messerschmitt Bf 109 avec 466 km/h dépassaient largement les 362 km/h du Skua. Cependant, son armement était correct pour la période avec quatre mitrailleuses Browning 1919 de calibre 0.303 dans les ailes et une mitrailleuse Vickers K de défense tirant en arrière.

Dans le rôle de bombardier en piqué, une unique bombe de 115 ou 230 kg était chargée sous le fuselage et était larguée à l'aide d'une béquille spéciale qui l'éloignait de l'arc de l'hélice lors des phases de bombardement. 4 bombes de 20 kg ou 8 de 10 kg Cooper Bombs pouvaient aussi être transportées grâce aux points d'attache situés sous les ailes. Il était équipé en plus de larges aérofreins qui l'aidaient durant les phases de bombardement et d'appontage.

Service opérationnel[modifier | modifier le code]

L'emploi du Skua commença en 1938 à bord du porte-avions Ark Royal et se termina en 1941 après l'apparition d'avions plus modernes.

Cependant, le Skua fut le premier avion à obtenir une victoire aérienne lors de la Seconde Guerre mondiale : le 26 septembre 1939, 3 Skuas du 803 Naval Air Squadron lancés à partir du HMS Ark Royal abattent un hydravion Dornier Do 18 allemand au-dessus de la mer du Nord.

Le 10 avril 1940, 16 Skuas des 800 et 803 NAS commandés par le Lt. Cdr. William Lucy, en partance de la Royal Naval Air Station Hatston situé dans les îles Orcades coulent le croiseur allemand Königsberg (en) dans le port de Bergen durant l'invasion allemande de la Norvège, en trois coups directs au but. Ce fut le premier bâtiment de guerre d'importance à avoir été coulé par des bombardements en piqué. Le lieutenant-commander Lucy devint plus tard un as de l'aviation volant sur Skua. Malheureusement, ces deux squadrons de Skua subirent de lourdes pertes dans une tentative de couler le croiseur de bataille Scharnhorst à Trondheim, le 13 juin 1940 ; sur 15 appareils du raid, 8 seront abattus et leurs équipages tués ou fait prisonniers, dont parmi ces derniers, les deux commandants d'escadrille : le capitaine R. T. Partridge et le lieutenant-commander John Casson.

Bien que le Skua se soit bien comporté face aux bombardiers de l'Axe durant les campagnes de Norvège et de Méditerranée, Le Blackburn B-24 enregistra de lourdes pertes face à des chasseurs plus modernes, tel que le Messerschmitt Bf 109 et dut être rapidement retiré de la première ligne dès 1941.

Il sera en grande partie remplacé dans ses attributions par un autre monomoteur biplace : le Fairey Fulmar, doublant son armement offensif et augmentant sa vitesse de pointe de 80 km/h par rapport à son prédécesseur. Le Skua sera alors cantonné à des activités tel que l'entraînement avancé ou le remorquage de cible soit en modifiant les appareils retirés du service, soit en équipant directement les appareils sortant de l'usine pour cette mission, selon les conditions spécifiques de la RAF et de la Royal Fleet Arm. La dernière unité en service fut retirée en 1945.

Appontage à bord de l’Ark Royal en avril 1941.

À noter que le Blackburn B-25 Roc était similaire au Skua mais possédant en plus une tourelle quadritubes. Il utilisait le même concept que le Boulton Paul Defiant, tout son armement étant réuni dans cette tourelle. Le Roc devait servir aux côtés du Skua. Pour cela, il fut rattaché aux squadrons déjà équipés de Skua, pour protéger l'ancrage de la flotte basé à Scapa Flow début 1940, mais aussi pour protéger le HMS Glorious et du HMS Ark Royal durant la campagne de Norvège et enfin pour sécuriser la Manche durant l'opération Dynamo, l'évacuation alliée de Dunkerque.

Variantes[modifier | modifier le code]

Skua Mk.I 
2 Prototypes équipés d'un moteur Bristol Mercury. Possédait des capots de carénage distinctifs au-dessus du moteur Mercury. Le premier prototype (K5178) possédait un nez plus court que le second prototype (K5179), dont le nez avait été rallongé pour améliorer la stabilité longitudinale.
Skua Mk.II 
Modèle de production de chasseur et bombardier en piqué biplace équipé d'un Bristol Perseus installé dans le long nez du prototype K5179 mais avec un capot plus court et lisse. 190 unités construites par Blackburn à l'aérodrome de Brough pour le compte de la Royal Navy.

Découverte et restauration du L2896[modifier | modifier le code]

En avril 2007, l'unique Blackburn Skua (presque) complet fut découvert à Orkdalsfjorden en Norvège, par près de 242 mètres de profondeur[1]. À cause d'une panne moteur, ce Skua piloté par le lieutenant commander John Casson, leader du 803 Squadron, fut obligé de faire un amerrissage forcé dans ce fjord[2]. Les deux membres d'équipage survivront mais furent retenus pendant cinq ans comme prisonnier de guerre. En dépit des efforts pour remonter l'appareil entier, la queue de l'avion se brisa. Le moteur s'était déjà séparé de la carcasse du Skua durant le crash initial. Le fuselage, le cockpit et les ailes furent par contre sauvées. Ce Skua fut restauré au muséum norvégien d'aviation de Bodø[3],[4].

Pays opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié
Drapeau : Royaume-Uni Blackburn B-25 Roc
Avions similaires
Drapeau : Japon Aichi D3A
Drapeau : États-Unis Douglas SBD Dauntless
Drapeau : Royaume-Uni Fairey Fulmar

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eric Brown, Wings of the navy : flying allied carrier aircraft of World War Two, London New York, Janeʼs Publishing Company,‎ 17 avril 1980, 192 p. (ISBN 978-0710600028), p. 29–40.
  • (en) David Mondey, The Hamlyn concise guide to British aircraft of World War II, London, Chancellor Press,‎ 1994, 240 p. (ISBN 978-1851526680).
  • (en) A.J. Jackson, Blackburn aircraft since 1909, London, Putnam & Company Ltd,‎ 1968 (ISBN 0-3700-0053-6).
  • (en) Major Richard Partridge, Operation Skua, Yeovilton, Friends of the Fleet Air Arm Museum,‎ 1er août 1983, 160 p. (ISBN 978-0902633865).
  • (en) Peter Smith, Skua! : the Royal Navy's dive-bomber, Barnsley, South Yorkshire, Pen & Sword Aviation,‎ 15 avril 2006, 271 p. (ISBN 978-1844154555).
  • (en) Peter Smith, The history of dive-bombing : A Comprehensive History from 1911 Onward, Barnsley, Pen & Sword Aviation,‎ novembre 2007, 256 p. (ISBN 978-1844155927).
  • (en) Matthew Willis, Blackburn Skua & Roc, Sandomierz, Poland/Redbourn, UKS, STRATUS for Mushroom Model Publications,‎ 26 mars 2007, 128 p. (ISBN 978-8389450449).