Saint-Jean (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Saint-Jean
Illustration
Caractéristiques
Longueur 7,5 km
Bassin 41,5 km2
Bassin collecteur la Meuse
Débit moyen 0,82 m3/s (Hautes-Rivières)
Régime pluvial
Cours
Se jette dans la Semoy
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

Le Saint-Jean est une petite rivière française qui coule dans le département des Ardennes. C'est un affluent de la Semoy en rive droite, donc un sous-affluent de la Meuse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Saint-Jean naît au niveau du bois Saint-Jean, sur le territoire de la commune wallonne de Gedinne dans le massif ardennais, au sud-est des hauteurs de la Croix-Scaille en province de Namur. Peu après sa naissance, il traverse la frontière en direction du sud-ouest. Après un parcours de 7 à 8 kilomètres, il conflue avec la Semoy à Les Hautes-Rivières. Il est alimentée par de nombreux et abondants ruisseaux qui, comme lui, dévalent depuis le massif très arrosé des Ardennes.

Il baigne les communes de Linchamps et de Les Hautes-Rivières sises dans le département des Ardennes, mais l'essentiel de son parcours et de son bassin sont situés en pleine forêt.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le bassin du Saint-Jean est presque entièrement situé dans une zone à pluviosité élevée. Le module de la rivière au confluent avec la Semoy vaut 0,82 m3⋅s-1, pour un petit bassin versant de seulement 41,5 km2[1]. La lame d'eau écoulée dans ce bassin est de 623 millimètres, ce qui est élevé, très supérieur à celle de la moyenne de la France, tous bassins confondus, et même comparé aux divers cours d'eau du bassin de la Meuse, généralement très abondants. Notons que la moyenne du bassin français de la Meuse à Chooz, près de sa sortie du territoire français affiche une lame d'eau de 450 millimètres[2]. Le débit spécifique ou Qsp du Saint-Jean se monte dès lors à un solide 24,1 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin versant.

Faune[modifier | modifier le code]

Poissons[modifier | modifier le code]

En plus de la truite, le Saint-Jean abrite notamment une population de lamproie de Planer et de chabot, tous deux inscrits sur l'annexe IV de la directive habitats[3].

Mammifères[modifier | modifier le code]

Les mammifères sont abondants dans les forêts de la zone, notamment les grands cervidés (chevreuils) et les carnivores tels le renard, la martre, l'hermine, le chat sauvage. Trois espèces appartiennent à la liste rouge des mammifères de Champagne-Ardenne : le putois (partiellement protégé), la musaraigne aquatique (totalement protégée), cette dernière figurant également, avec la crossope de Miller, dans le livre rouge de la faune menacée en France.

Curiosités - Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]