Hoyoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 31′ 11″ N 5° 14′ 18″ E / 50.5197, 5.2383

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Houyoux (ruisseau).
Hoyoux
Le Hoyoux à Modave.
Le Hoyoux à Modave.
Caractéristiques
Longueur 28 km
Bassin 239 km2
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 2,0 m3/s (Marchin)
Régime pluvial océanique
Cours
Source Verlée
Confluence Meuse
· Localisation Huy
Géographie
Pays traversés Belgique
Régions traversées Condroz
Le Hoyoux à Marchin.
Le Hoyoux dans le centre de Huy

Le Hoyoux est une rivière de Belgique, affluent en rive droite de la Meuse coulant en pays du Condroz. Elle prend sa source à Verlée dans la province de Namur, à une altitude de 290 mètres, et se jette dans la Meuse à Huy (à 85 mètres). Cette ville est ainsi nommée à partir de la racine du nom de la rivière.

Géographie[modifier | modifier le code]

À hauteur de Modave, elle s’engage dans une profonde vallée orientée vers le nord en direction de Huy. C’est en dévalant dans cette vallée qu’elle acquiert le débit le plus rapide de toutes les rivières de Belgique.

Grossie par les ruisseaux de Fontenoy, de Neuf Moulin, d'Ossogne, de Bonne, de Vyle, de Saint-Pierre, de Triffoy, de Lilot et du Fond de Wavelinse, elle arrose notamment les localités de Petit-Avin, Les Avins, Modave, Pont de Bonne, Vyle-et-Tharoul, Marchin et Vierset-Barse.

La superficie de son bassin versant est de 255 km2 et son cours s’étend sur une distance de 28 km.

Affluents[modifier | modifier le code]

De l'amont vers l'aval, les principaux affluents du Hoyoux sont :

Débit[modifier | modifier le code]

Le débit moyen de la rivière mesuré à Marchin (bassin versant de 239 km2), entre 1989 et 2003 est de 2,0 m 3/s. Durant la même période on a enregistré :

  • Un maximum moyen de 2,6 m3/s en 2001.
  • Un minimum moyen de 0,9 m3/s en 1997.

Source : Ministère de la Région Wallonne[1].

De l'eau potable pour la région de Bruxelles[modifier | modifier le code]

Au château de Modave, une prise d'eau importante existe, destinée à alimenter partiellement l'agglomération de Bruxelles en eau potable. On y prélève jusqu'à 80 000 mètres cubes par jour (c'est-à-dire près d'un mètre cube par seconde) quantité suffisante pour satisfaire tous les besoins en eau de 200 000 personnes, soit plus ou moins 20 % des habitants de la région de Bruxelles-Capitale.

Machine de Modave[modifier | modifier le code]

C'est à l'aplomb du château de Modave que Rennequin Sualem érigea une machine pour élever les eaux sur une cinquantaine de mètres. Cette machine, destinée à fournir de l'eau pour les fontaines et les besoins du château, préfigure celle de Marly à Versailles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. - État des lieux du sous-bassin de la Basse Meuse [PDF]