Lesse (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lesse.
Lesse
La Lesse à Han-sur-Lesse.
La Lesse à Han-sur-Lesse.
Image illustrative de l'article Lesse (rivière)
Caractéristiques
Longueur 89 km
Bassin 1 343 km2
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 19 m3/s (Anseremme)
Régime pluvial océanique
Cours
Source près de Libramont
· Localisation Ochamps
Confluence Meuse
· Localisation Dinant
· Coordonnées 50° 14′ 17″ N 4° 54′ 34″ E / 50.238165, 4.909478 (Confluence - Lesse)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Régions traversées Ardenne
La Lesse au gouffre de Belvaux.
Kayaks sur la Lesse

La Lesse est une rivière ardennaise de Belgique, affluent en rive droite de la Meuse.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 89 km. Sa source se trouve à Ochamps, dans la commune de Libin, à l’ouest de Libramont, en province de Luxembourg. La Lesse coule globalement en direction du nord-ouest.

Pénétrant dans la région calcaire de la Calestienne près de Han-sur-Lesse (commune de Rochefort), la rivière s'engouffre sous terre au gouffre de Belvaux et se fraye un passage à travers les Grottes de Han. Le parcours de la Lesse depuis sa source jusqu'au gouffre de Belvaux correspond à la Haute-Lesse.

Plusieurs des grottes bordant la rivière sont des sites archéologiques importants - dont notamment le Trou de Chaleux (au Cirque de Chaleux), et le Trou des Nutons et le Trou du Frontal à Furfooz. La rivière se jette dans la Meuse au village d'Anseremme, dans la commune de Dinant. Les villages les plus connus au long de la Lesse sont Daverdisse, Han-sur-Lesse, Houyet et Anseremme.

Affluents[modifier | modifier le code]

De l'amont vers l'aval, les principaux affluents de la Lesse sont :

Étymologie[modifier | modifier le code]

770-779 Liceam, Licia, Xe siècle Letia

(Eau coulant sur une) pierre plate (celtique *lecia, gaulois licca, irlandais lecc, gallois leech « pierre »)[1].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit moyen observé à Anseremme entre 1995 et 2004 est de 19,0 m3/s, avec un maximum moyen de 26,1 m3/s en 1995, et un minimum moyen de 10,8 m3/s en 1996[2].

Toujours à Anseremme, de 1992 à 2001, sur une période de 10 ans, on a calculé :

  • Un DCC moyen de 90,7 m3/s, avec un maximum de 143,9 m3/s pour l'année 1993 et un minimum de 44,4 m3/s pour 1997.
  • Un DCE moyen de 2,0 m3/s, avec un DCE minimal de 1,4 m3/s en 1996.

Le débit caractéristique de crue (DCC) est le débit journalier dépassé 10 jours par an, et donc non atteint les 355 jours restants. Le DCC est une valeur représentative des hautes eaux en hydrologie. Mais ce n'est pas la valeur extrême.

Le débit caractéristique d’étiage (DCE) est le débit journalier dépassé 355 jours par an, c'est-à-dire le débit non atteint 10 jours par an. Ce DCE est une valeur statistique très utilisée en hydrologie pour apprécier l’importance des étiages d’un cours d’eau.

Source : Ministère de la Région Wallonne[3].

La lame d'eau écoulée dans le bassin se monte à 446 millimètres, ce qui peut être considéré comme moyennement élevé. Le débit spécifique (Qsp) de la rivière est donc de 14,14 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Le bassin de la Lesse[modifier | modifier le code]

Le bassin de la Lesse, d'une superficie de 134 338 hectares (1 343,4 km2) héberge pas moins de 1 920 kilomètres de rivières[4]. Avec une population de 62 500 personnes seulement, il est le moins densément peuplé de tous les sous-bassins wallons.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

La Haute Lesse.

Le cours d'eau traverse six communes dans la province de Luxembourg (Daverdisse, Libin, Libramont-Chevigny, Paliseul, Tellin, Wellin) et trois dans celle de Namur (Dinant, Houyet, Rochefort).

Descente de la Lesse[modifier | modifier le code]

Il est possible de descendre la Lesse en kayak ou en canot de Houyet à Anseremme. Houyet est accessible par train depuis Anseremme et par autobus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Carnoy, Origines des noms des communes de Belgique, Louvain, Éditions Universitas,‎ 1948, 2 vol.
  2. Région wallonne - débit des principaux cours d'eau [xls]
  3. - Etat des lieux du sous-bassin de la Lesse [PDF]
  4. Le Gouvernement Wallon