Eau Rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 23′ 41″ N 5° 56′ 47″ E / 50.3947, 5.94639

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Eau Rouge (Wayai).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eau Rouge (homonymie).
Eau Rouge
Le confluent avec l’Amblève
Le confluent avec l’Amblève
Caractéristiques
Longueur 15 km
Bassin ?
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen ?
Régime pluvial
Cours
Confluence Amblève
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Régions traversées Drapeau : Wallonie Wallonie

L'Eau Rouge est un ruisseau de Belgique, affluent de l'Amblève faisant partie du bassin versant de la Meuse. Long de 15 kilomètres, il coule entièrement sur le territoire communal de Stavelot et Malmedy, en province de Liège.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il prend sa source aux environs du village de Hockai, au lieu dit « Les Chôdires », et rejoint l'Amblève une quinzaine de kilomètres plus loin aux environs de la ville de Stavelot, au hameau de Challes qui tire son nom de « Calla », un ancien nom de la rivière.

Le Ru de Targnon, un affluent proche de la source de l'Eau Rouge, est plus long que l'Eau Rouge elle-même jusque son confluent. Le Ru de Targnon, sur l'ensemble de son cours, servit de frontière à diverses reprises depuis de la Vecquée et la Baraque Michel.

Le cours d'eau doit son nom à la couleur rouille des nombreux suintements carbogazeux ferrugineux, ou pouhons, qui jalonnent son parcours. Le plus connu d'entre eux est le Pouhon de Bernister.

La vallée est d'une taille beaucoup plus importante que ne le laisse supposer le débit de la rivière. La partie haute de la rivière fut en fait captée par une autre rivière de la région, le Trôs Marets. La vallée accueillit un temps également le cours de la Warche.

Viaduc de l'Eau Rouge[modifier | modifier le code]

Au niveau du Pouhon de Bernister, la vallée est traversée par l'autoroute E42. L'extrême acidité des eaux de cette vallée marécageuse et la taille de la vallée ont nécessité la construction d'un ouvrage d'art d'importance, le viaduc de l'Eau Rouge (650 mètres de long, dont une travée de 270 mètres, 45 mètres de hauteur).

L'Eau Rouge, frontière d'états[modifier | modifier le code]

Sous l'Empire romain, elle sera la limite administrative entre les cités de Tongres (Civitas Tungrorum), et Cologne (Civitas Agrippinensium). Vers le nord, cette limite sera matérialisée par le Ru de Targnon, la Hoëgne et la Helle.

La rivière marquera également, entre 1815 et 1920, la frontière entre les Pays-Bas, puis la Belgique, et la Prusse.

Galerie[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

La basse vallée de la rivière héberge le circuit de Spa-Francorchamps. Le nom « Eau rouge » est d'ailleurs donné à l'un des virages du circuit, le fameux Raidillon de l'Eau Rouge.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]