Saint-Félix-d'Otis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Félix.
Saint-Félix-d'Otis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Comté ou équivalent Le Fjord-du-Saguenay
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Pierre Deslauriers[1]
2013 - 2017
Constitution 3 octobre 1923
Démographie
Gentilé Otissien, ienne
Population 1 051 hab. (2014)
Densité 4,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 00″ N 70° 37′ 00″ O / 48.266672, -70.616672 ()48° 16′ 00″ Nord 70° 37′ 00″ Ouest / 48.266672, -70.616672 ()  
Superficie 23 296 ha = 232,96 km2
Divers
Code géographique 24 94225
Localisation
Localisation de Saint-Félix-d'Otis dans Le Fjord-du-Saguenay
Localisation de Saint-Félix-d'Otis dans Le Fjord-du-Saguenay

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Félix-d'Otis

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Saguenay

Voir la carte administrative de la zone Saguenay (ville)
City locator 14.svg
Saint-Félix-d'Otis

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Saguenay

Voir la carte topographique de la zone Saguenay (ville)
City locator 14.svg
Saint-Félix-d'Otis

Saint-Félix-d'Otis est une municipalité du Québec, (Canada), faisant partie de la municipalité régionale de comté de Le Fjord-du-Saguenay, située dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean.

On y compte environ 801 habitants et elle se trouve dans le secteur du Bas-Saguenay sud, 21 km à l’est de la Ville de Saguenay, arrondissement La Baie, au Québec.

Elle borde le lac Otis à l’extrémité nord-ouest du territoire. Le territoire de la municipalité couvre 235 km².

Le nom Otis provient de l'abbé Lucien Otis (1824-1868).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1874, à la suite du « Grand feu du Saguenay–Lac-Saint-Jean  », les premières familles originaires de Grande-Baie et de Bagotville vinrent s'établir sur les rives du lac Otis, alors nommé lac à Cailles. Près d'un demi-siècle plus tard, en 1923, Saint-Félix-d'Otis fut constitué en corporations municipales après la construction d'une petite route et d'une chapelle, qui servit au culte jusqu'en 1925. Celle-ci s'est vue remplacer par une nouvelle église, érigée le long de la route la Malbaie-Chicoutimi que le gouvernement venait tout juste de construire.

La dépression économique qui survint à cette époque eut comme répercussion de provoquer un mouvement de colonisation qui porta la population de Saint-Félix-d'Otis à 850 âmes. Le développement de la municipalité s'est fait par la suite grâce à l'implantation d'une école et de nombreux services que l'on retrouve encore aujourd’hui tels le bureau de poste, la caisse populaire et quelques commerces. L'église actuelle fut construite en 1953 sous l’égide du curé Martel, qui rêvait de "diriger" 2000 âmes : « Je veux pour Saint-Félix le succès dans la beauté et dans la paix des familles». Elle fut restaurée en 1975. *

Journal La Ferme – Juillet 1954 –Les défricheurs québécois Programme souvenir du centenaire de Saint-Félix-d’Otis

Attraits touristiques[modifier | modifier le code]

Dans ce village vous pouvez visiter le site de la Nouvelle-France. Ce site a reçu le Lauréat National Or en 2006.



Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Rose-du-Nord Mont-Valin Rose des vents
Saguenay N
O    Saint-Félix-d'Otis    E
S
Ferland-et-Boilleau Rivière-Éternité


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Saint-Félix-d'Otis », Gouvernement du Québec,‎ 3 novembre 2013 (dernière mise-à-jour)

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]