Saint-Félicien (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Félicien.
Saint-Félicien
Le boulevard Sacré-Cœur à Saint-Félicien
Le boulevard Sacré-Cœur à Saint-Félicien
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Comté ou équivalent Le Domaine-du-Roy
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Gilles Potvin[1]
2013 - 2017
Constitution 12 juin 1996
Démographie
Gentilé Félicinois, oise
Population 10 326 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 00″ N 72° 27′ 00″ O / 48.650005, -72.45000548° 39′ 00″ Nord 72° 27′ 00″ Ouest / 48.650005, -72.450005  
Superficie 36 006 ha = 360,06 km2
Divers
Code géographique 91042
Localisation
Localisation de Saint-Félicien dans Le Domaine-du-Roy
Localisation de Saint-Félicien dans Le Domaine-du-Roy

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Félicien

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Félicien

Saint-Félicien est une ville du Québec située dans la MRC du Domaine-du-Roy au Saguenay–Lac-Saint-Jean[2].

La nouvelle ville de Saint-Félicien est née le 12 juin 1996, à la suite du regroupement de la ville de Saint-Félicien et de la municipalité de Saint-Méthode[3].

Situation[modifier | modifier le code]

Saint-Félicien est située à quelques kilomètres en amont de l'embouchure de la rivière Ashuapmushuan. La route 169, qui fait le tour du lac Saint-Jean, la traverse, et la route 167 qui mène à Chibougamau et au lac Albanel y débute. Le chemin de fer la dessert depuis 1917.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, la rivière Ashuapmushuan, qui passe à l'emplacement actuel de la ville, était utilisée par les Amérindiens et les coureurs des bois comme voie de transport vers la baie d'Hudson et le lac Mistassini. Les premiers colons sont venus s'installer en 1864 et la colonie de Saint-Félicien a été fondée en 1865[4]. Un premier bureau de poste nommé Saint-Félicien a ouvert ses portes en 1875 et la municipalité de Saint-Félicien créée en 1882[3]. Elle est nommée en l'honneur de Félicien, un frère martyrisé sous le règne de l'empereur Maximien[3].

Aujourd'hui implantée aux abords de la rivière Ashuapmushuan, cette municipalité est la première en importance de la MRC du Domaine-du-Roy avant Roberval. Elle constitue un important pôle touristique au Saguenay-Lac-Saint-Jean grâce au Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et la forêt sont à l'origine du développement de Saint-Félicien. Le transport du minerai extrait à Chibougamau et Chapais a également contribué à sa prospérité. Il existe depuis 2001 une unité de cogénération de 25 MW alimentée par les déchets de l’industrie forestière. Cependant, en 2007, il y a menace de fermeture de la scierie appartenant à AbitibiBowater. Produit forestier Résolu est très présent à Saint-Félicien avec une usine de pâte Kraft ainsi qu'une scierie.

Attraits[modifier | modifier le code]

On y retrouve un des plus importants jardins zoologiques du Québec, le Zoo sauvage de Saint-Félicien. La ville possède également une marina de plaisance, ainsi qu'un centre de plein-air nommé Tobo-Ski qui regroupe un centre de ski, un site d'hébertisme nommé « d'arbre en arbre », ainsi qu'un centre de vélo de montagne.

Éducation[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Saint-Félicien », Gouvernement du Québec,‎ 4 novembre 2013 (dernière mise à jour)
  2. Répertoire des municipalités du Québec
  3. a, b et c Commission de toponymie Québec, « Saint-Félicien »,‎ 2010 (consulté le 7 novembre 2010)
  4. Marc St-Hilaire, « Saint-Félicien », L'Encyclopédie Canadienne,‎ 2008 (consulté le 26 mai 2008)

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Normandin Albanel Dolbeau-Mistassini Rose des vents
La Doré N
O    Saint-Félicien    E
S
Lac-Ashuapmushuan Saint-Prime Mashteuiatsh

{{Documentation palette|contenu=