Saint-Bruno (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bruno.
Saint-Bruno
Église de Saint-Bruno, sur l'avenue Saint-Alphonse
Église de Saint-Bruno, sur l'avenue Saint-Alphonse
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Comté ou équivalent Lac-Saint-Jean-Est
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Réjean Bouchard[1]
2013 - 2017
Constitution 12 juillet 1975
Démographie
Gentilé Brunois, oise
Population 2 711 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 00″ N 71° 39′ 00″ O / 48.466672, -71.650005 ()48° 28′ 00″ Nord 71° 39′ 00″ Ouest / 48.466672, -71.650005 ()  
Superficie 7 751 ha = 77,51 km2
Divers
Code géographique 93030
Localisation
Localisation de Saint-Bruno dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est
Localisation de Saint-Bruno dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Bruno

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Bruno

Saint-Bruno est une municipalité du Québec (Canada), située dans la municipalité régionale de comté de Lac-Saint-Jean-Est, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle est nommée en l'honneur de Bruno le Chartreux.

Fondée en 1885, cette municipalité est composée à 64 % de terres agricoles. Depuis quelques années, un mouvement de développement domiciliaire a été lancé et l'expansion urbaine que subit Saint-Bruno aura de grandes répercussions pour cette municipalité qui se trouve à proximité des grands centres urbains de la région.

Rassemblement du patrimoine motorisé[modifier | modifier le code]

Pendant huit (8) ans, de 2004 à 2012, la municipalité de Saint-Bruno fût l'hôte du Rassemblement du Patrimoine Motorisé (RPM). Rassemblement provincial visant à amener en ville les propriétaires de voitures antiques et de machines agricoles.

Au printemps 2012, la municipalité, ainsi que le président de l'événement Marcel Saint-Pierre, annoncent le déménagement du festival vers Alma, la ville voisine. Depuis cette date, la pérennité de l'événement est assurée.

Visant toujours une constante progression dudit événement, les organisateurs n'avaient donc plus le choix. Il fallait déménager pour continuer.

Dans diverses classes comme muscle cars et hot rods, les concurrents pourront donc continuer d'affluer dans les environs de la municipalité jeannoise.

Fait intéressant: Le "parrain à vie" de cet événement est nul autre que l'humoriste et comédien Michel Barrette natif du coin. Il y assiste chaque année.

Hockey[modifier | modifier le code]

Plusieurs sports sont pratiqués à Saint-Bruno. Le hockey sur glace en est toutefois la principale activité.

En effet, depuis plusieurs années, la municipalité voit fleurir des talents prometteurs de son programme de hockey mineur:

  1. Jean-Simon Allard :  Repêché en 5e ronde, 147e position au total par les Sabres de Buffalo lors du Repêchage d'entrée dans la LNH 2007. Il a notamment évolué pour les Fog Devils de Saint-John's, les Remparts de Québec ainsi que pour les Marquis de Jonquière.
  2. Maxime Desbiens: Repêché par le Titan d'Acadie-Bathurst.
  3. Michaël Gagnon: Ayant évolué pour les Saguenéens de Chicoutimi.
  4. Christian Ouellet: Il le seul joueur brunois évoluant présentement dans une ligue professionnelle. Ancien des Olympiques de Gatineau et des Saguenéens de Chicoutimi, il s'aligne présentement pour les Bulls de San-Francisco dans la East Coast Hockey League. Il signa son premier contrat professionnel avec les Gladiators de Gwinnett avant d'être échangé à San-Francisco par la suite.
Saint-Bruno en 1906

On retrouve deux tournois d'envergure provinciale à Saint-Bruno, Le Tournoi Junior Mario Tremblay ainsi que Le Tournoi Bantam Optimiste.

En janvier 2009, le Centre sportif de Saint-Bruno fut renommé. Il prit le nom d'Aréna Samuel-Gagnon en l'honneur d'un pilier dans l'instauration de la glace artificielle à Saint-Bruno, grand bénévole au sein du loisir et du sport dans cette municipalité[2].


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Alma Rose des vents
Saint-Gédéon N Larouche
O    Saint-Bruno    E
S
Hébertville Hébertville-Station

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Saint-Bruno », Gouvernement du Québec,‎ 4 novembre 2013 (dernière mise à jour)
  2. Normand Simard, « L’aréna de Saint-Bruno: maintenant «Aréna Samuel Gagnon» », sur www.sportsaglac.com,‎ 20 janvier 2009 (consulté le 26 septembre 2009)

Sources[modifier | modifier le code]