Saint-Augustin (Maria-Chapdelaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Augustin.
Saint-Augustin
Localisation de Saint-Augustin dans la MRC Maria-Chapdelaine
Localisation de Saint-Augustin dans la MRC Maria-Chapdelaine
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Comté ou équivalent Maria-Chapdelaine
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Daniel Côté[1]
2013 - 2017
Constitution 14 mai 1925
Démographie
Gentilé s.o.
Population 400 hab. (2011)
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 23″ N 71° 57′ 05″ O / 48.806411, -71.951523 ()48° 48′ 23″ Nord 71° 57′ 05″ Ouest / 48.806411, -71.951523 ()  
Superficie 10 396 ha = 103,96 km2
Divers
Code géographique 24 93005
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Augustin

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Augustin

Saint-Augustin est une municipalité de paroisse du Québec, (Canada), faisant partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine, située dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur d'Augustin d'Hippone, Père de l'Église. La Commission de toponymie du Québec précise : « L'arrivée de défricheurs en 1901 et la construction d'une scierie en 1907 a permis le développement d'une portion de territoire du Lac-Saint-Jean, située à l'est de Sainte-Jeanne-d'Arc, à une trentaine de kilomètres à l'est de la ville de Dolbeau, dans le canton de Dalmas. L'endroit, d'abord connu comme mission Saint-Augustin(-de-Péribonka) à compter de 1916, puis paroisse en 1923, accédera au statut de municipalité de paroisse en 1925. Le nom retenu souligne le dévouement de l'abbé Auguste (Augustin, selon Hormisdas Magnan) Verreault, curé de Saint-Édouard-de-Péribonka (1914-1933), desservant de la mission de 1918 à 1923, considéré comme le véritable fondateur de la paroisse. Sans doute la proximité sonore de son prénom avec celui du grand saint Augustin (354-430), de même que la présence de la paroisse de Sainte-Monique, dans les environs, ont joué un rôle dans le choix dénominatif, car sainte Monique était la mère de saint Augustin[3]. »

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population:[4]

  • 2011 : 400 (variation de 2006 à 2011 : 1,8 %)
  • 2006 : 393
  • 2001 : 424
  • 1996 : 486
  • 1991 : 534

Logements occupés par des résidents : 153 (total : 158)

Langue maternelle :

  • Français : 93,7 %
  • Anglais : 3,8 %
  • Français et anglais: 0 %
  • Autre langue: 2,5 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Saint-Augustin », Gouvernement du Québec,‎ 3 novembre 2013 (dernière mise-à-jour)
  2. Répertoire des municipalités du Québec - Saint-Augustin
  3. Commission de toponymie du Québec
  4. Statistique Canada: recensements de 1996, 2001, 2006 et 2011

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Jeanne-d'Arc Passes-Dangereuses Saint-Ludger-de-Milot Rose des vents
N
O    Saint-Augustin    E
S
Péribonka