Saint-Ludger-de-Milot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milot.
Saint-Ludger-de-Milot
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Comté ou équivalent Lac-Saint-Jean-Est
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Marc Laliberté[1]
2013 - 2017
Constitution 1er janvier 1948
Démographie
Gentilé Milotois, oise
Population 669 hab. (2014)
Densité 6,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 00″ N 71° 49′ 00″ O / 48.900005, -71.81667248° 54′ 00″ Nord 71° 49′ 00″ Ouest / 48.900005, -71.816672  
Superficie 10 701 ha = 107,01 km2
Divers
Code géographique 93080
Localisation
Localisation de Saint-Ludger-de-Milot dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est
Localisation de Saint-Ludger-de-Milot dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Ludger-de-Milot

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Ludger-de-Milot

Saint-Ludger-de-Milot est une municipalité du Québec, située dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est au Saguenay–Lac-Saint-Jean[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

La Commission de toponymie du Québec écrit à son propos : « La crise économique de 1929 ayant fermé les papeteries au Saguenay, un premier groupe de colons venus de Jonquière s'installent, en 1931, au bord de la petite rivière Claire. Une paroisse est canoniquement érigée en 1947 sous le nom de Saint-Ludger-de-Milot, avant de devenir l'année suivante paroisse civile, puis municipalité de paroisse.

Né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière en 1885, l'abbé Ludger Gauthier desservira la colonie naissante de 1931 à 1933 tout en assurant la fonction de curé de Saint-Augustin. L'inclusion du territoire dans le canton de Milot, proclamé en 1924, justifie l'adjonction de ce spécificatif au nom municipal et qui identifie le bureau de poste ouvert en 1932, lequel évoquerait, selon certaines sources, Joseph Milot, un des pionniers de Péribonka, qui collaborera à l'arpentage du territoire avant l'arrivée des agriculteurs. Son patronyme a servi de base à l'élaboration du gentilé reconnu Milotois. Toutefois, l'historien Victor Tremblay estime avec justesse qu'il s'agit plutôt d'Édouard Milot, guide et aide des premiers explorateurs de la région[3]. »

Attraits[modifier | modifier le code]

Comme activités touristiques, le petit village de Saint-Ludger-de-Milot a un rodéo qui est préparé par un comité de bénévoles. Le rodéo de Milot se déroule sur le site du chalet récréatif (plage municipale), celle-ci est à proximité du chalet récréatif et du camping. Ce terrain de camping possède en tout 42 sites dont 12 qui n'ont aucun service. Il y a aussi un rassemblement de moto annuel au mois de juin avec plein d'activités[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population [5]:

  • 2014 : 669[6]
  • 2011 : 678 (variation de 2006 à 2011 : -6,7 %)
  • 2006 : 727
  • 2001 : 764
  • 1996 : 752
  • 1991 : 721

Logements occupés par des résidents: 306 (total : 467)

Langue maternelle :

  • Français : 100 %

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Passes-Dangereuses Rose des vents
N
O    Saint-Ludger-de-Milot    E
S
Saint-Augustin Péribonka Sainte-Monique