Gand-Wevelgem 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gand-Wevelgem 2009
{{#if:
Gand-Wevelgem 2009
Carte de la course
Généralités
Édition 71e
Date 8 avril 2009
Distance 203 km
Pays visité(s) Drapeau de la Belgique Belgique
Lieu de départ Deinze
Lieu d’arrivée Wevelgem
Partants 186
Arrivants 87
Résultats
Vainqueur Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen
Chronologie
Précédent Gand-Wevelgem 2008 Gand-Wevelgem 2010 Suivant

La 71e édition de la course cycliste Gand-Wevelgem, inscrite au calendrier de l'UCI ProTour, a eu lieu le 8 avril 2009. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Team Columbia) s'est imposé.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours de cette édition est long de 203 km. Le départ est donné à Deinze. La course se dirige vers l'ouest jusqu'à Dixmude, en passant par Tielt. Elle se dirige ensuite vers le nord pour passer par Nieuport et Coxyde, puis revient vers le sud à partir de Furnes. Le parcours contourne Poperinge par l'ouest et arrive dans les monts des Flandres. Une boucle de 23 km permet d'emprunter à deux reprises le Monteberg et le mont Kemmel. Les 36 km restant après la deuxième asciension du mont Kemmel emmènent les coureurs à Wevelgem en passant par Menin[1].

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Mark Cavendish, en tête du peloton, durant l'asciension du mont Kemmel

Au départ à Deinze, le temps est venteux et pluvieux. Les conditions météorologiques resteront identiques durant toute la course.

Mark Cavendish est victime d'une crevaison après 7 km de course. Il revient rapidement dans le peloton mais manque la formation d'un groupe de tête composé d'une quarantaine de coureurs, qui se détache 3 km plus loin. Ce groupe comprend les coureurs suivants : Graeme Brown, Mathew Hayman, Tom Leezer, Bram Tankink (Rabobank), Tom Boonen (Quick Step), Michiel Elijzen (Silence-Lotto), Assan Bazayev (Astana), Saïd Haddou, Steve Chainel (BBox Bouygues Telecom), Marlon Pérez, Nicolas Portal (Caisse d'Épargne), Koldo Fernández (Euskaltel-Euskadi), Yauheni Hutarovich (La Française des Jeux), Christopher Sutton, Bradley Wiggins (Garmin Chipotle), Murilo Fischer, Aleksandr Kuschynski, Manuel Quinziato (Liquigas), Marcus Burghardt, Bernhard Eisel, George Hincapie, Edvald Boasson Hagen (Team Columbia-Highroad), Robbie McEwen, Danilo Napolitano (Team Katusha), Servais Knaven (Team Milram), Fabian Cancellara, Matthew Goss, Matti Breschel (Team Saxo Bank), Heinrich Haussler, Jeremy Hunt, Andreas Klier, Brett Lancaster, Daniel Lloyd, Gabriel Rasch, Hayden Roulston (Cervélo TestTeam), Kenny van Hummel, Cyril Lemoine (Skil-Shimano), Klaas Lodewyck (Topsport Vlaanderen-Mercator). Plusieurs favoris sont distancés par ce groupe : Tom Boonen et Fabian Cancellara, suite à des crevaisons, Heinrich Haussler sur chute. Graeme Brown chute également et est transporté à l'hôpital de Furnes, souffrant au genou.

Les poursuivants parviennent à réduire leur retard à 20 secondes, avant que le groupe de tête n'accroisse de nouveau l'écart, jusqu'à 4 minutes au Monteberg (km 137). L'avance est de 3 minutes et 30 secondes lors de la première ascension du mont Kemmel. Après la descente du mont Kemmel, le vent scinde le groupe de tête. Le deuxième groupe, emmené par cinq coureurs de Cervélo, est à 40 secondes au deuxième passage au Monteberg.

Aleksandr Kuschynski, échappé dans l'ascension du mont Kemmel

À l'approche de la deuxième ascension du mont Kemmel, Aliaksandr Kuchynski attaque. Il est rejoint après la descente par Edvald Boasson Hagen. Ce duo accroît son avance jusqu'à 1 minute et 18 secondes à 15 km. Mathew Hayman, Matthew Goss et Andreas Klier, partis à leur poursuite, se rapprochent mais ne parviennent pas à les rattraper.

À 300 m de l'arrivée, Boasson Hagen lance le sprint et devance Kuschyski sur la ligne. Goss, Hayman et Klier suivent à près d'une minute. Arrivent ensuite Koldo Fernandez, puis un groupe de 17 coureurs. Le peloton arrive avec 11 minutes et 34 secondes de retard. 99 des 186 coureurs au départ ont abandonné[2].

Edvald Boasson Hagen, lors du deuxième passage au mont Kemmel

Il s'agit de la première victoire d'Edvald Boasson Hagen en 2009, la 36e depuis ses débuts professionnels[3] et la plus grande jusqu'alors selon lui. À 21 ans, il est le sixième coureur le plus jeune à remporter Gand-Wevelgem[2].

Classement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps Points UCI
1 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Team Columbia en 5 h 00 min 31 s 80
2 Aleksandr Kuschynski Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Liquigas + 3 s 60
3 Matthew Goss Drapeau de l'Australie Australie Team Saxo Bank + 52 s 50
4 Mathew Hayman Drapeau de l'Australie Australie Rabobank m.t 40
5 Andreas Klier[4] Drapeau de l'Allemagne Allemagne Cervélo TestTeam + 55 s 30
6 Koldo Fernández Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi + 1 min 47 s 22
7 Marcus Burghardt Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team Columbia + 2 min 12 s 14
8 Tom Leezer Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank m.t. 10
9 Manuel Quinziato Drapeau de l'Italie Italie Liquigas m.t. 6
10 Jeremy Hunt Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cervélo TestTeam m.t. 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Race map », sur cyclingnews.com (consulté le 13 août 2009)
  2. a et b (en) « Boasson Hagen joins list of young winners », sur cyclingnews.com,‎ 8 avril 2009 (consulté le 13 août 2009)
  3. « Boasson Hagen gagne Gand-Wevelgem! », sur dhnet.be,‎ 8 avril 2009 (consulté le 13 août 2009)
  4. (en) Shane Stokes, « Klier admits usage of doping products during his pro career, loses results from 2005 onwards », sur velonation.com,‎ 15 août 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :