Jimmy Casper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casper.
Jimmy Casper
Image illustrative de l'article Jimmy Casper
Jimmy Casper lors des Quatre jours de Dunkerque 2010
Informations
Nom Casper
Prénom Jimmy
Date de naissance 28 mai 1978 (36 ans)
Pays Drapeau de la France France
Spécialité sprinter
Équipe amateur
A.C. Montdidier
Équipe professionnelle
1998-2003
2004-2006
2007
2008
2009
2010-2011
2012
La Française des Jeux
Cofidis
Unibet.com
Agritubel
Besson Chaussures-Sojasun
Saur-Sojasun
AG2R La Mondiale
Équipe dirigée
2014- CC Nogent-sur-Oise
Principales victoires
1 étape de grands tours
Tour de France (1 étape)
Jimmy Casper, vêtu du maillot blanc de leader de l'UCI Europe Tour 2009, lors des Quatre jours de Dunkerque 2009

Jimmy Casper (né le 28 mai 1978 à Montdidier dans la Somme) est un coureur cycliste français, professionnel en 1998 à 2012. Spécialiste du sprint, son palmarès compte 61 victoires[1] dont une étape du Tour de France 2006 et la Coupe de France 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

1998-2003 : Française des Jeux[modifier | modifier le code]

Licencié durant son enfance à l'AC Montdidier, Jimmy Casper commence sa carrière professionnelle en 1998 au sein de l'équipe La Française des Jeux, dont il est l'un des principaux sprinters avec Damien Nazon. Il se révèle en 1999 en remportant quatre étapes du Tour d'Allemagne, devançant à chaque fois le sprinter Erik Zabel. Après un abandon au Tour de France 1999, il termine une première fois la « grande boucle » en 2001, à la dernière place. L'un de ses meilleurs résultats avec la Française des Jeux intervient lors du championnat du monde sur route en 2002 qu'il termine en sixième position au sprint.

Lors de sa dernière saison avec cette équipe, en 2003, il passe tout près d'une première victoire sur un grand tour en étant uniquement battu par Alessandro Petacchi lors du Tour d'Italie. Il rejoint Cofidis en fin d'année avec 18 victoires à son palmarès.

2004-2006 : Cofidis[modifier | modifier le code]

Sa nouvelle équipe se retire de la compétition durant les premiers mois de l'année en raison de l'affaire Cofidis. Malgré cette période sans course, Jimmy Casper réalise sa saison la plus prolifique jusqu'alors en enregistrant six succès. Il gagne notamment le Championnat des Flandres pour la deuxième fois, ainsi que le Circuit franco-belge, sa première course par étapes. Il décroche à nouveau la lanterne rouge du Tour de France. En 2006, il s'impose sur la première étape du Tour de France à Strasbourg devant Robbie McEwen, Erik Zabel et Daniele Bennati ce qui constitue la victoire la plus prestigieuse de sa carrière.

2007-2008[modifier | modifier le code]

Pour 2007, il décide de rejoindre l'équipe Unibet.com. Après un bon début de saison où il s'illustre en Belgique, il se blesse dans la descente du mont Kemmel sur Gand-Wevelgem. Sa saison est également perturbée par le boycott subi par son équipe, non-invitée sur plusieurs courses du ProTour et il n'obtient finalement que trois victoires.

Après une saison en demi-teinte, il rejoint l'équipe continentale professionnelle Agritubel pour 2008. Le 9 août 2008 est révélé[2] que des traces de glucocorticoïdes ont été retrouvées durant le Tour de France dans les urines de Jimmy Casper. Celui-ci en impute la faute à un problème de prescription de médicaments lors du renouvellement d'une autorisation à usage thérapeutique[3]. Il est blanchi par la Ligue nationale de cyclisme le 15 septembre[4]. Il fait le choix de se relancer ailleurs, chez Saur-Sojasun et change d'équipe pour la troisième fois en trois ans.

2009-2011 : Sojasun[modifier | modifier le code]

Jimmy Casper lors du prologue des Trois jours de Flandre-Occidentale

Casper signe des débuts prometteurs en apportant les deux premières victoires à cette nouvelle équipe lors des deux premières étapes de l'Étoile de Bessèges, les 4 et 5 février[5]. Il remporte cette année-là trois épreuves de la Coupe de France, le Grand Prix de Denain, la Châteauroux Classic de l'Indre et Paris-Camembert. Il se montre régulier toute l'année, décrochant dix victoires, le meilleur total de sa carrière.

Il entame sa saison 2010 au Tour du Qatar. Il remporte sa première victoire lors de la première étape du Tour d'Oman. Le 28 mai, le jour de ses 32 ans, il remporte sa 50e victoire chez les professionnels, à l'occasion de la troisième étape du Tour de Belgique[6].

En 2011, il remporte le Grand Prix de Denain ainsi que le classement général des Boucles de la Mayenne en s'imposant sur les deuxième et troisième étapes. Son équipe dispute son premier Tour de France. Il n'est cependant pas retenu dans la formation de neuf coureurs axée sur son leader Jérôme Coppel. Il s'engage pour un an, plus un an en option, avec l'équipe AG2R La Mondiale pour l'année 2012[7] afin de retrouver la première division du cyclisme mondial.

2012 : saison sans victoire chez Ag2r[modifier | modifier le code]

Cette saison chez AG2R La Mondiale s'avère être la pire de sa carrière, ne décrochant aucune victoire, ce qui n'était plus arrivé depuis l'année où il passé professionnel, en 1998. Son meilleur résultat de l'année est une quatrième place à l'occasion de la Flèche d'Émeraude remportée par Roberto Ferrari. Il ne dispute également aucun grand tour mais effectue tout de même un bon Paris-Roubaix, où il termine en dix-neuvième position.

Il annonce fin 2012 chercher une nouvelle équipe afin de se relancer. Il ajoute que s'il ne trouve pas d'employeur pour la prochaine saison, il envisage de devenir directeur sportif au sein d'une équipe professionnelle ou amateur ou de travailler avec Amaury Sport Organisation[8]. En proie à des difficultés à trouver un nouvel employeur, il raccroche définitivement le vélo en fin décembre[9].

2014 : directeur sportif[modifier | modifier le code]

Jimmy Casper devient en 2014 entraîneur et directeur sportif du CC Nogent-sur-Oise qui évolue en première division française[10]. Il conduit également une moto-fraîcheur sur le Tour de France.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

7 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

  • 2000 : abandon (8e étape)
  • 2003 : abandon (19e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :