Rod (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rod est probablement le plus ancien de tous les dieux slaves. Son nom même signifie Dieu. Il est probable que d'autres dieux slaves n'était initialement que des épithètes ou des incantations de Rod. Ainsi Svarog rod signifie Le Céleste Rod. Avec le temps, il se forma deux entités distinctes : Svarog et Rod.

Rod est le premier dieu slave, le père de tout ce qui vit et existe. Dieu de la naissance, il est le créateur de l'univers et des autres divinités. Rod a établi les trois mondes Jav, Prav et Nav qu'il a séparés les uns des autres, ainsi que le principe suprême d'équilibre entre les éléments et la loi - Pravda (vérité) - clef de voûte, auquel toute créature (physique, métaphysique, etc.) ou puissance doit obéir. Rod préside aux destinés des Humains, avec Rojanice la cocréatrice de l'univers, durant la naissance ; il envoie les âmes sur la Terre quand les enfants naissent.

On le représentait d'abord comme un faucon, ensuite comme un vieillard portant le livre du destin. On retrouve les consonances de son nom dans les mots « rod » (lignée), « plodorodié » (fécondité), « priroda » (nature). Il existait de nombreux talismans protecteurs en argile, bois et pierre avec l'effigie du dieu universel Rod.

Il n'avait pas de temples et on ne lui apportait pas d'offrandes : selon les croyances, il ne se mêlait plus des affaires du monde et surveillait seulement les dieux plus jeunes. Svarog gouverne l'univers avec la permission de Rod. Bien qu'inféodé à Rod, il apparait parfois comme plus important que Rod lui-même.

Il est parfois confondu avec Sventovit, qui appartient à la mythologie des Slaves de la Baltique, et semble avoir été remplacé par Péroun à partir du Xe siècle[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sabine Jourdain, Les mythologies, Eyrolles, 2006 (ISBN 978-2708135970)