Rock hard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rock Hard)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hard rock.
Rock hard
Périodicité Mensuel
Fondateur Holger Stratmann
Date de fondation 1983

Rock hard est un magazine mensuel allemand spécialisé dans le hard rock et le heavy metal. Il paraît également sous le même nom dans une vingtaine d'autres pays.

Les éditions[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Ce magazine a été créé à Dortmund en 1983 (il n’était alors qu’un fanzine) par Holger Stratmann (il en est toujours rédacteur) et Uwe Lerch. Le rédacteur en chef est Götz Kühnemund. Le magazine traite de l’actualité musicale, propose des interviews, des comptes-rendus et des agendas de concerts et d’autres rubriques. En 1993, quelques membres de la rédaction ont créé un groupe parodique nommé Randalica.

La rédaction du magazine est également à l’initiative de l’organisation du festival Rock Hard de Gelsenkirchen. La version allemande est tirée à 80 000 exemplaires par mois et est distribuée en Allemagne, en Suisse et en Autriche. C’est cette version qui est distribuée dans les pays n’ayant pas de version nationale, soit 19 pays.

France[modifier | modifier le code]

En France, il est disponible depuis juin 2001 et est édité par « Grands Malades Editions SARL ». Il a été créé par Marc Villalonga et Philippe Lageat, un photographe et un journaliste qui ont déjà fait leurs preuves dans d’autres journaux et qui ont quitté leur précédent employeur, Hard Rock Magazine, afin de voler de leurs propres ailes. La rédaction est complétée par Stéphane Auzilleau, Benji, Charlélie Arnaud, Emmanuel Hennequin, Djul, Guillaume Fleury, François Blanc, Stephan Biard et Morgan Rivalin.

On y trouve les mêmes rubriques que dans la version allemande et des rubriques originales telles que l’« œil de verre» (photographie d’un musicien célèbre commentée par son auteur), « Première Fois » ("les "premières fois" d'un artiste), "Dans La Peau De" (les tatouages d'un artiste) mais surtout, la « métalthèque idéale » (une sélection des meilleurs albums de chaque genre).

La rédaction se targue, de plus, de produire un magazine "100 % indépendant". Ce dernier est en effet capable de se financer entièrement seul. La version francophone est distribuée en France, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Canada.

En avril 2009, le magazine jouit d'une exposition inattendue puisque le député PS Patrick Roy, au cours du débat sur la loi Hadopi, brandit le magazine à la tribune de l'Assemblée nationale afin d'expliquer à l'hémicycle qu'Internet a favorisé l'émergence et la diffusion de petits groupes - tels que le magazine les recense[1]. Lors de la session de questions au gouvernement du 30 mars 2010 Patrick Roy récidive avec un exemplaire du hors-série consacré à l'édition 2009 du Hellfest avant d'interroger le ministre de la culture sur la polémique née des propos de Christine Boutin et Philippe de Villiers sur le festival de musiques extrêmes.

En juin 2010 est sorti le numéro 100 de ce mensuel. Retracent les 10 ans de carrière de la rédaction.

Espagne[modifier | modifier le code]

À la suite de la faillite de la maison d’édition du magazine Rocksound. L’équipe éditoriale a décidé de créer le mensuel Rockzone. La version espagnole de Rock hard a été créée par une partie de l’équipe de rédaction de Rockzone. Le magazine consacre une grande partie de ses articles à l’actualité internationale mais conserve également une grande place pour les groupes espagnols.

Portugal/Brésil[modifier | modifier le code]

Le magazine existe au Brésil depuis 2006. Il est le fruit de la fusion du fanzine Valhalla (fondé 10 ans plus tôt). Il propose la traduction des meilleurs articles de l’édition allemande, ainsi que des articles originaux. L’édition brésilienne est le magazine metal ayant le plus gros tirage d’Amérique du Sud. Il est distribué au Brésil et au Portugal.

Italie[modifier | modifier le code]

Rock hard a été créé en Italie par Luca Barigione et Marco Ardemagni (deux fans de heavy metal diplômés en économie). La version italienne devient de plus en plus importante et a sponsorisé le festival Gods of Metal de 2006. La version italienne est distribuée en Italie et en Autriche.

Grèce[modifier | modifier le code]

Rock hard est édité en Grèce depuis décembre 2005 à l’initiative de Sakis Fragos et Dimitris Seirinakis. Cette édition est sans doute l’une des plus originales avec notamment des rubriques telles que « remember tomorrow » (comparaison de photos d’un groupe à l’heure actuelle et dans les années 80), l’« horoscope metal » (traité bien entendu sur un ton humoristique) ou encore « blast from the past » (chroniques sur plusieurs albums sortis le même mois, il y a au moins dix ans). L’édition grecque est distribuée en Grèce et à Chypre.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lepost.fr/article/2009/04/09/1489516_metallica-et-le-hard-rock-s-invitent-a-l-assemblee-nationale.html


Lien externe[modifier | modifier le code]