Randolph Churchill (1911-1968)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Randolph Churchill

Description de cette image, également commentée ci-après

Randolph avec son père et son fils

Naissance 28 mai 1911
Décès 6 juin 1968 (à 57 ans)
Nationalité anglais
Pays de résidence Angleterre
Profession journaliste
Activité principale politique
Ascendants
Conjoint
Pamela Harriman (divorcés en 1945) June Osborne
Descendants

Le major Randolph Frederick Edward Spencer Churchill, MBE (28 mai 19116 juin 1968), est le fils de Winston et Clementine Churchill.

Éducation et famille[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études au collège d'Eton puis au Christ Church (Oxford). Il est devenu journaliste.

Randolph était persuadé qu'il allait mourir à la guerre. N'ayant pas d'héritier, il propose en quelques semaines le mariage à huit jeunes femmes différentes. Finalement c'est Pamela Harriman qui accepte et il l'épouse le 4 octobre 1939. Ils auront un fils, Winston Churchill, qui deviendra membre du Parlement.

Randolph Churchill s'est marié une deuxième fois avec June Osborne (décédée en 1980). Il aura avec elle une fille Arabella Churchill. Les dernières années de sa vie, il aura une liaison avec Natalie Bevan, la femme de son ami et voisin Bobby Bevan[1].

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Durant la Deuxième Guerre mondiale, Randolph Churchill sert dans le même régiment que son père le 4th Queen's Own Hussars. Il est rattaché au Special Air Service (SAS), et effectue des missions dans le désert de Libye. En 1944, il est envoyé en mission diplomatique en Yougoslavie. Avec Evelyn Waugh, ils arrivent à Vis le 10 juin 1944. Ils y rencontrent Josip Broz Tito, chef de la résistance Yougoslave.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

La carrière politique de Randolph Churchill (comme celle de son fils) n'a pas été aussi brillante que celles de son père et de son grand-père. Il était membre du Parti conservateur. Puis il a été élu au Parlement pour représenter Preston de 1940 à 1945 avant de perdre son siège lors des élections de 1945.

Caractère[modifier | modifier le code]

Randolph Churchill a souvent été présenté comme la brebis galeuse de la famille Churchill : coureur de jupon, buveur, colérique, gâté par son père, il a aussi accumulé les dettes de jeux.

Il a cependant hérité du style littéraire de son père. En 1966, il entame une magistrale et très remarquée biographie de Winston Churchill, interrompue par sa mort, en 1968. Elle a été finalement achevée par Sir Martin Gilbert. Randolph Churchill a aussi écrit son autobiographie, Twenty-One Years

Mort[modifier | modifier le code]

Randolph Churchill est mort d'une crise cardiaque en 1968 à l'âge de 57 ans. Il est enterré à Bladon, près de ses parents.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • What I Said About the Press (1957)
  • The Rise and Fall of Sir Anthony Eden (1959)
  • Lord Derby: King of Lancashire (1960)
  • The Fight for the Tory Leadership (1964)
  • Winston S Churchill: Volume One: Youth, 18741900 (1966)
  • Winston S Churchill: Volume One Companion, 18741900 (1966, en deux parties)
  • Winston S Churchill: Volume Two: Young Statesman, 19011914 (1967)
  • Winston S Churchill: Volume Two Companion, 19001914 (1969, en trois parties. Ce volume est publié après sa mort et complété par Martin Gilbert).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anita Leslie. Cousin Randolph – Life of Randolph Churchill. 1985. voir aussi Jonathan Aitken. Heroes and Contemporaries. 2006. 36-37