Arabella Spencer-Churchill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arabella Spencer-Churchill (30 octobre 1949 à Londres – 20 décembre 2007 à Glastonbury) était une personnalité anglaise connue pour sa participation à des œuvres de bienfaisance.

En 1971, elle a joué un rôle majeur dans le développement du festival de Glastonbury. En 1979, elle a créé le Domaine de l'enfance et le Festival du Théâtre Espace. Jusqu'à sa mort, elle a dirigé le Théâtre et cirque Fields. Elle a également fondé et dirigé la Children's World charity.

Elle est née à Londres, de Randolph Churchill (fils de Winston Churchill) et de sa seconde femme, June Osborne. Elle est également la demi sœur de Winston Churchill[1]. Elle apparait à l'âge de deux ans dans le portrait de Winston Churchill situé dans la National Portrait Gallery[2]

Elle fait ses études à la Fritham School, une école pour fille, puis à Ladymede près de Aylesbury. Elle a ensuite travaillé dans un organisme de charité pour les lépreux puis brièvement à la London Weekend Television[3].

En 1954, elle apparait sur la couverture du magazine life comme une des épouse potentielle du prince Charles. En 1967 elle participe au Bal des débutantes et rencontre en Amérique la Famille Kennedy et Martin Luther King. On lui a aussi prêté une romance avec Charles XVI Gustave de Suède[4]. En 1971, elle est invitée à représenter la Grande-Bretagne à l'Azalea Festival international de Norfolk, en Virginie.

Au cours des années 1970, elle adhère au mouvement hippie, habite un temps dans un squat[5] et travaille plus tard dans une ferme. Elle n'accorde que peu d'interview, dont une au magazine Rolling Stone[6].

En 1972, elle se marie avec Jim Barton dont elle aura un fils en 1973, Nicholas Jake. En 1987, elle rencontre son second mari, le jongleur Haggis McLeod. Ils auront une fille, Jessica en 1988[7].

Mort[modifier | modifier le code]

Elle meurt le 20 décembre 2007 à Glastonbury, à l'âge de 58 ans.

Elle souffrait depuis quelques années d'un cancer du pancréas et refusait tout traitement que ce soit chimiothérapie ou radiothérapie à cause de ses convictions bouddhistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.thepeerage.com
  2. www.npg.org.uk
  3. www.guardian.co.uk
  4. http://www.telegraph.co.uk/news/obituaries/1573363/Arabella-Churchill.html
  5. [1]
  6. [2]
  7. http://www.thepeerage.com/p10622.htm#i106216