Règlements de comptes à OK Corral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir O.K. Corral (homonymie).

Règlements de comptes à O.K. Corral (Gunfight at the O.K. Corral)[1] est un western américain de John Sturges sorti en 1957, inspiré des faits réels de la fusillade d'O.K. Corral.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sur la piste d'un dénommé Ike Clanton, Wyatt Earp, shérif de Dodge City, débarque à Fort Griffin, petite bourgade de l'Ouest sous l'autorité de l'un de ses amis, le shérif Cotton Wilson. Il déchante lorsqu'il apprend que son ami a retourné sa veste et a laissé Clanton s'échapper. Il tente malgré tout d'en savoir plus auprès d'une figure notoire de la région, le célèbre joueur de poker John Holliday dit « Doc Holliday » mais celui-ci l'éconduit froidement.

Plus tard dans la nuit, Doc Holliday qui vient d'en découdre avec le frère de l'une de ses victimes, doit faire face aux foudres de la population, excédée par les troubles qu'il provoque. Wyatt Earp, d'abord peu enclin à le secourir, finit par lui apporter son aide et participe à sa fuite.

Wyatt Earp s'en retourne à Dodge city, bientôt rejoint par Doc Holliday, où d'autres problèmes l'attendent jusqu'à ce que Clanton fasse reparler de lui.

Thème[modifier | modifier le code]

Le cinéma s'était déjà intéressé par deux fois au personnage de Wyatt Earp, dans Frontier Marshall d'Allan Dwan en 1939 et dans La poursuite infernale de John Ford en 1946.

Production[modifier | modifier le code]

En 1956, le producteur Hal B. Wallis décide de monter un film sur une légende de l'Ouest, Wyatt Earp dont les aventures avaient déjà été mises en scène dans La Poursuite infernale (My Darling Clementine) de John Ford (1946) et dans un film d'Anthony Mann. Kirk Douglas, très éprouvé par le tournage de La Vie passionnée de Vincent van Gogh, est très heureux de tourner un sujet plus "léger". Par contre, Burt Lancaster lassé de l'image de cow-boy qui lui colle à la peau n'accepte de jouer dans le film qu'en échange d'un rôle plus dramatique dans Le Faiseur de pluie. Hal B. Wallis confie la réalisation à John Sturges, un grand spécialiste du western - il en signera 12 en tout.

Scénario[modifier | modifier le code]

Le scénariste Leon Uris choisit de s'affranchir de toute vérité historique pour se centrer sur les rapports entre Wyatt Earp et Doc Holliday. Sturges confiera quelques années plus tard qu'Uris voulait suggérer une relation homosexuelle entre les deux hommes. Mais pour le réalisateur ces deux personnages sont pluridimensionnels et c'est au spectateur de l'appréhender selon sa propre sensibilité[2]. D'ailleurs Burt Lancaster explique que Wyatt Earp est fasciné par Doc Holliday parce que celui-ci est un tueur amoral, ce que lui-même aurait voulu être. C'est le symbole du bien attiré par le mal.

Pour Hal Wallis, le producteur du film, Doc Holliday est un charmeur mais aussi un raciste qui hait les Noirs et les Indiens. Wyatt Earp est certes un homme de loi froid mais il mène une double vie quand il devient shérif de Dodge City. Il a en effet des parts dans le saloon et la maison close de la ville[3].

Casting[modifier | modifier le code]

Le film est la deuxième rencontre entre Burt Lancaster et Kirk Douglas. Ils avaient déjà joué ensemble neuf ans plus tôt dans L' Homme aux abois de Byron Haskin.

DeForest Kelley, célèbre pour avoir interprété le rôle du docteur McCoy dans la série Star Trek, incarne dans le film Morgan Earp le frère de Wyatt Earp. Il avait auparavant incarné Ike Clanton en 1953 dans la série You are there, et participe en 1969, à un épisode de Star Trek, Au-delà du Far-West (Spectre of the Gun) qui met en scène un règlement de compte à OK Corral entre les membres de la famille Earp et les principaux membres d'équipage du vaisseau Entreprise[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à partir de mars 1956 entre Tucson en Arizona et les studios de la Paramount Pictures. Hal Wallis insiste pour modifier le scénario et introduire un personnage féminin, Laura Denbow jouée par la rousse Rhonda Fleming afin de rassurer le public sur la virilité des deux hommes. La seconde femme du film, Kate, incarnée par Jo van Fleet a un rôle plus trouble. Elle entretient en effet une relation sado-masochiste avec Doc Holliday.

Durant le tournage, John Sturges a dû ruser avec Burt Lancaster. Celui-ci venait de réaliser un film, L'Homme du Kentucky et voulait sans arrêt se mêler de la mise en scène. La scène de la fusillade a été filmée comme une scène chorégraphique. Le tournage de cette scène a duré quatre jours à raison de 12 heures par jour.

Adaptation[modifier | modifier le code]

La version française changea les noms des frères Earp, ainsi Wyatt Earp devint Edward Thorpe, Morgan Earp, Paul Thorpe et Virgil Earp, Vincent Thorpe.

Suite[modifier | modifier le code]

En 1967, John Sturges produit et réalise le film : Sept secondes en enfer (Hour of the Gun), qui est la suite.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le mot "Règlements" est bien écrit au pluriel dans l'affiche du film en français
  2. Samuel Rodary, Laure Méry, Règlements de comptes à OK Corral, collection Western, les plus grands chefs-d'oeuvre en DVD, Editions Cobra S.A.S
  3. Samuel Rodary, Laure Méry, p 12
  4. Paul M. Block, Terry J. Erdmann Star Trek, la série originale p. 266

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Samuel Rodary, Laure Méry, Règlements de comptes à OK Corral, collection Western, les plus grands chefs-d'œuvre en DVD, Éditions Cobra S.A.S

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]