Private Media Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Private (homonymie)

Private Media Group

Création 1965
Dates clés 1999 en bourse nasdaq
Fondateurs Berth Milton, Sr.
Siège social Drapeau d'Espagne Las Vegas, Nevada
Barcelone (Espagne) (Espagne)
Direction Charles Prast
Activité Production de films pornographiques
Produits DVD, magazines, jouets, Pay-per-view, VoD...
Site web site officiel de Private
Melinda Gal, actrice porno hongroise, ici aux AVN Awards de Las Vegas, a passé un contrat d'exclusivité avec Private

Private Media Group NASDAQ : PRVT est un groupe international (à l'origine suédois), leader européen de la pornographie (films X, magazines pornos et medias).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le magazine Private fut lancé à Stockholm en Suède en 1965 par Berth Milton Senior (1926-2005). C'est le premier magazine pornographique en couleur apparu dans le monde. Private Media Group a ensuite sorti trois autres revues : Sex, Triple X et Pirate, cette dernière se focalisant sur le fétichisme et le sado-masochisme.

À la fin de 1990, Berth Milton Senior passa le flambeau à son fils, Berth Milton Jr., qui engagea le photographe/réalisateur Pierre Woodman. Ce dernier apporta un nouveau style au sein d'une maison vieillissante, en allant chercher des modèles dans les pays de l'est de l'Europe et en poussant le jeune patron à faire de la vidéo X haut de gamme. Porté par l'essor du DVD et la qualité de ses productions, Private devint alors rapidement le leader du marché international avec 52 pays distributeurs.

Ces dernières décennies, Private Media Group est ainsi devenu le plus important studio pornographique au monde, en glanant plus de 220 récompenses. Cette société a les meilleures ventes de DVD X au monde (tous studios confondus) avec notamment huit très gros blockbusters : Sex City , Gladiator, Pyramid, Cleopatra, Millionaire, Private Chateau, Robinson Crusoe et X girls.

Après avoir transféré le siège de la société à Barcelone (Espagne) en 1997, Berth Milton modernisa et diversifia la société, en développant les activités Internet et le marché de la vidéo à la demande.

En février 1999, Private devint la première société à vocation pornographique à être introduite en bourse (au Nasdaq). Trois ans plus tard, le magazine économique américain Forbes classa Private Media Group parmi les 20 sociétés les plus prometteuses. En 2006, le chiffre d'affaires de Private Media Group s'est élevé à 38,4 millions de dollars, le bénéfice net après impôts atteignant plus de 630.000 dollars[1].

De nos jours, les plus grandes chaînes hôtelières de la planête proposent des programmes payants (Vidéo à la demande) pour adultes élaborés par Private, et de nombreux opérateurs tel que Belgacom en Belgique, ou Canal+ en France ont passé des accords avec Private Media Group.

En août 2008, Marc Dorcel et Private annoncent leur nouvelle collaboration. Depuis septembre 2008, Marc Dorcel distribue en exclusivité, en France, le catalogue DVD des fameuses productions Private[2].


Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1994 AVN award - "Best Foreign Feature" for Private Video Magazine 1
  • 1995 AVN award - "Best Continuing Video Series" for Private Video Magazine
  • 1995 AVN award - "Best Foreign Feature" for Virgin Treasures 1 & 2
  • 1996 AVN award - "Best Foreign Feature" for The Tower, Parts 1, 2 & 3
  • 1996 AVN award - "Most Outrageous Sex Scene" for Private Video Magazine 20
  • 1997 AVN award - "Best Foreign Feature" for The Pyramid, Parts 1, 2 & 3
  • 1998 AVN award - "Best Foreign Feature" for The Fugitive 1 & 2
  • 1999 AVN award - "Best Foreign Feature" for Tatiana 1, 2 & 3
  • 2000 AVN award - "Best Foreign Feature" for Amanda's Diary 2
  • 2001 AVN award - "Best Foreign Vignette Series" for Private XXX
  • 2003 AVN award - "Best Foreign Feature" for Private Gladiator
  • 2004 AVN award - "Best Foreign Feature" for The Scottish Loveknot
  • 2006 AVN award - "Best Foreign Feature" for Robinson Crusoe on Sin Island
  • 2007 AVN award - "Best Foreign Feature" for Porn Wars: Episode 1
  • 2009 AVN award - "Best BDSM Release" for House of Sex and Domination
  • 2009 AVN award - "Best Foreign Feature" for Jason Colt, Mystery of the Sexy Diamonds
  • 2010 AVN award - "Best selling title of the year" for Pirates II: Stagnetti’s Revenge

Style de produits[modifier | modifier le code]

Private possède ainsi la plus grande collection de DVD pornographiques au monde, dont le classement thématique permet de cibler les différentes catégories de consommateurs :
Private Gold : Films à très gros budget, basés sur un scénario recherché, casting et décors magnifiques.
"Cible = couples et femmes hétérosexuelles"
Private Movies et Black label  : Films X haut de gamme.
"Cible = hommes hétérosexuels"
Private Tropical : Films tournés sur des îles paradisiaques (Caraïbes).
"Cible = couples"
Private Xtreme : Films Gonzo
"Cible = hommes de plus de 40 ans"
Private Casting : Films réalisés avec de jeunes acteurs et de jeunes actrices débutantes.
"Cible = hommes hétérosexuels "
Private Sport : Films X réalisés sur un thème fun et sportif (coupe du monde, Tour de France…).
"Cible = public jeune, étudiants "
Private Life Of : Films dédiés à une star du X
"Cible = fans, gros consommateurs"
Pirate : Films sado-masochistes
"Cible = public affectionnant le bondage"
Private Manstars : Films gays
"Cible = hommes homosexuels"

Actrices de Private[modifier | modifier le code]

Silvia Saint, Alexa May, Tania Russof, Monica Sweetheart, Monique Covét, Laura Angel, Sophie Evans, Cassandra Wilde, Dora Venter, Claudia Ferrari, Nikki Anderson, Michelle Wild, Angel Dark, Anita Dark, Daniella Rush, Katja K, Anita Blonde, Rita Faltoyano, Ellen Saint, Jane Darling, Kate More, Carla Cox, Aletta Ocean, Tarra White, Liliane Tiger, Claudia Rossi, Barbara Summer, Courtney Simpson, Delfynn Delage, Sharka Blue...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Private - Annual Report 2006
  2. PRIVATE et MARC DORCEL signent un contrat de distribution exclusive pour la France

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Les sites listés ci-après sont indépendants de Wikipédia et peuvent présenter un contenu pornographique.