Silvia Saint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silvia et Saint (homonymie).
Silvia Saint
Silvia Saint en 2005.
Silvia Saint en 2005.

Nom de naissance Sylvie Tomčalová
Surnom Elaine, Renate, Silvie, Silvia Sint, Sylvie, Szilvia, Sylvia Saint, Silvie, Szilvia, Silvia Granz[1],[2]
Naissance (38 ans)
Drapeau de la République tchèque Kyjov, République tchèque
Nationalité Drapeau de la République tchèque Tchèque
Profession Mannequin de charme
Actrice de films pornographiques
Années d'activité 1997-2009[2]
Nombre de films 291 (donnée IAFD)
Films notables Uranus Experiment
Yeux Bleus
Cheveux Blonde
Orientation Hétérosexuelle
Distinctions AVN Award 1997, Hot d'or 2000, Penthouse Pet 1998

Silvia Saint, de son vrai nom Silvie Tomčalová[3], née le [4] à Kyjov, en République tchèque[5], est une ancienne actrice tchèque de films pornographiques.

Silvia Saint a fait partie de ces femmes des pays de l’Est et d'Europe centrale venues en Occident après la chute de l’Union soviétique pour commencer une carrière dans l’industrie pornographique. Ayant tourné principalement chez des producteurs comme Marc Dorcel en France et Private aux États-Unis, on peut considérer que cette orientation lui a parfaitement réussi puisqu’il s’agit sans doute de l’une des actrices d’origine européenne les plus connues outre-Atlantique. Elle a tourné dans 291 films au total, de 1997 à 2001[2].

Blonde avec des yeux bleus, Silvia Saint est dotée d’un visage angélique qui lui vaut son nom de scène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les biographies officielles, après deux années d’études dans une école de management de la ville de Brno en République tchèque, Sylvie Tomčalová devient la directrice d’un hôtel à Zlín, puis, est employée comme comptable et coordinatrice du marketing par une entreprise. Jugeant son travail peu rémunérateur, elle s’oriente vers une carrière de modèle en commençant par faire des photos pour des sous-vêtements, mais en vient vite à se déshabiller pour poser nue dans des revues de charme.

Carrière[modifier | modifier le code]

Silvia Saint en 2005.

En 1996, son amant de l’époque la conduit au casting d’un film pornographique américain, où elle produit une forte impression[6]. Elle débute donc sous la direction de Frank Thring dans Lee Nover: Search for the perfect breasts. La même année, elle devient la « Penthouse Pet » de l'édition tchèque. Elle est sélectionnée deux ans plus tard pour l'édition américaine. Elle y est à nouveau récompensée par le titre de « Penthouse Pet » en 1997 et 1998.

Les premiers films de Silvia Saint sont tournés en Europe. La plupart pour la firme Private Media Group. Par la suite elle émigre aux États-Unis où elle reste trois ans. À cette époque, elle apparaît aux côtés de Monica Sweetheart, Lea De Mae et Daniella Rush, sous la direction de Frank Thring dans une « super production », The Academy (2000). Toutes trois accèdent dès lors à la notoriété dans le monde de l'industrie pornographique, gagnant le surnom de « l'équipe Tchèque de rêve ».

Sa carrière se partage alors entre l’Europe et les États-Unis où elle participe à certaines productions à gros budget (par exemple, Most Beautiful Breasts avec Michelle Wild en 2003). Elle travaille également avec l'incontournable Rocco Siffredi (comme par exemple dans Watch me cum en 2004). Elle eut une longue relation intime avec Mr. Marcus avant de connaitre son mari tchèque.

En France, on la voit sous la direction d'Alain Payet dans l’Enjeu du désir en 1999 (avec David Perry et Karen Lancaume) et la Fête à Gigi en 2001 (avec Bruno Sx et Ovidie), mais aussi sous la direction de Fred Coppula, dans l’Emmerdeuse en 2000 (avec Estelle Desanges).

En mars 2001, son manager annonce que Silvia Saint étant enceinte, elle abandonne sa carrière pornographique et qu'elle retourne s'établir à Prague pour se marier avec un homme d'affaires tchèque qu’elle fréquente depuis un an. Cependant, de manière tout à fait inattendue, elle fait son retour sur la scène du hard en 2004. Toutefois, elle ne tourne plus que des scènes lesbiennes pour Private (Private Château, Euro Domination), Viv Thomas et Fred Coppula.

En 2006, à la suite d'un procès intenté à un cybersquatter, Silvia Saint récupère la propriété du nom de domaine « silviasaint.com »[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sylvia Saint portant un T-shirt « Bomis.com », une entreprise spécialisé dans les sites web pornographiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Silvia Saint sur l’Internet Movie Database
  2. a, b et c (en) Sylvia Saint sur lInternet Adult Film Database.
  3. Decision of WIPO's Administrative Panel. Retrieved 2009-01-30.
  4. http://models.penthouse.com/pets/silvia-saint.html
  5. "Nom de gear", Andrew Hornery et Ben Cubby, Sydney Morning Herald, 1er août 2005
  6. "My Bio", Site Internet Officiel. consulté le = 03-08-2007.
  7. "Silvia Saint Wins Back Domain Name", par Steve Javors, 3 Août 2006, XBiz. Consulté le 2 novembre 2013.
  8. « AVN Awards Past Winners », AVN.com (consulté en 08-08-2007)
  9. ."Hot d'Or 2000 Winners", Hot d'or official site. consulté le 03-08-2007].
  10. "Hollander, Bauer Close Turin Sex Fair with Big Bang", 27 Septembre 2005, Adult Video News. consulté le 13-12-2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]