NASDAQ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nasdaq)
Aller à : navigation, rechercher
NASDAQ
National Association of Securities Dealers Automated Quotations
Image illustrative de l'article NASDAQ
Fonction Bourse des valeurs
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville New York
Fondation 4 février 1971
Propriétaire NASDAQ OMX
Devises Dollar américain
Capitalisation US$ 4 526 milliards (Oct 2012)[1]
Site web NASDAQ Stock Market
Façade du NASDAQ, sur Times Square de nuit (New York).

Le NASDAQ (sigle de National Association of Securities Dealers Automated Quotations) est le deuxième plus important marché d'actions des États-Unis, en volume traité, derrière le New York Stock Exchange. Il est le plus grand marché électronique d'actions du monde. Depuis début 2008, la bourse appartient au groupe européano-américain NASDAQ OMX.

L'indice NASDAQ, aussi appelé le NASDAQ, est l'indice boursier qui mesure la performance du marché d'actions NASDAQ.

Origine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire des bourses de valeurs.

Ce fut le premier marché boursier électronique à ouvrir dans le monde, en 1971 et le seul à fonctionner ainsi pendant quinze ans. Il a été fondé par la National Association of Securities Dealers (NASD) (que l'on peut traduire par « Association nationale des agents de change »). Son nom est, au départ, l'acronyme de « National Association of Securities Dealers Automated Quotations » (« cotations automatisées de la NASD »).

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Sa forme juridique est ensuite devenue celle d'une entreprise commerciale, sous le nom de The Nasdaq Stock Market, Inc. La NASD a vendu une partie de sa participation dans l'entreprise en 2000 et 2001 et l'action Nasdaq (code : NDAQ[2] a été introduite en 2002 sur le NASDAQ.

Valeurs cotées[modifier | modifier le code]

Le NASDAQ s'est créé en 1971[3], lors d'une étape importante de l'Histoire des bourses de valeurs, grâce aux techniques de communication reliant les courtiers mises en place par l'Agence Reuters. Parfois considéré comme une antichambre du New York Stock Exchange (NYSE) pour les entreprises pas encore assez importantes pour être cotées sur ce dernier, il a en réalité conservé en son sein la plupart des compagnies technologiques naissantes qu'il avait accueillies dans les années 1980 et 1990. Il cote aujourd'hui environ 3 200 valeurs, dont beaucoup ont vu leurs cours s'effondrer lorsque leurs paris technologiques ont échoué. Les échanges - en continu - se font sur plusieurs serveurs regroupés dans une pièce unique.

Si les sociétés cotées au NASDAQ sont souvent liées au monde de l'Internet ou de l'informatique, il n'en demeure pas moins que celles-ci peuvent couvrir d'autres secteurs économiques. Il arrive ainsi de trouver sur le NASDAQ de grandes entreprises concernant des secteurs d'activité tels que banque, distribution, biotechnologies, industrie, transports, etc.

Le NASDAQ sert de débouché naturel pour les fonds de capital-risque, un mode de financement qui consiste à accepter de prendre le risque de perdre de l'argent dans trois dossiers sur quatre mais de compenser avec le quatrième, une société capable de multiplier sa taille par plus de quatre sur un horizon de sept à huit ans.

Indice NASDAQ[modifier | modifier le code]

L'indice boursier NASDAQ est calculé en tenant compte de toutes les compagnies inscrites au marché d'actions NASDAQ et non en tenant compte uniquement d'un sous-ensemble de ces compagnies comme c'est le cas pour plusieurs autres indices boursiers. Dans l'indice NASDAQ, l'importance de chaque compagnie est proportionnelle à sa capitalisation boursière. Cet indice est assez volatil car le marché d'actions NASDAQ contient plusieurs compagnies de haute technologie dont la valeur des actions est plus volatile que la valeur des actions des compagnies de l'économie traditionnelle.

Équipement informatique[modifier | modifier le code]

Les systèmes de cotation du NASDAQ sont abrités par le Joseph R. Hardiman Technology Center, un bâtiment tout en verre dans la zone industrielle de Trumbull, ville du Connecticut.

Sa capacité à traiter les échanges en continu vient de serveurs, installés au sous-sol du bâtiment, qui peuvent enregistrer jusqu'à 900 transactions à la seconde.

Conséquences sur d'autres marchés[modifier | modifier le code]

Le succès du Nasdaq a amené la Bourse de Londres à créer dans les années 1980, le SEAQ, un système électronique de cotation pour coter les grandes sociétés d'autres pays d'Europe.

Un peu plus tard, l'association des spécialistes européens du capital-risque a créé l'EASDAQ, un projet de marché boursier électronique paneuropéen pour les jeunes sociétés en forte croissance, afin de faciliter les levées de fond des entrepreneurs via le capital-risque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]