Prairies canadiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prairie.
Les Prairies canadiennes
Une ferme près de St. Albert (Alberta)

Les Prairies canadiennes sont une grande région de terres sédimentaires plates s'étendant dans l'Ouest canadien entre le bouclier canadien à l'est et les montagnes Rocheuses. Les Prairies canadiennes sont une des régions agricoles majeures dans le monde. Les deux activités les plus importantes sont la culture du blé dans le sud des prairies et l'élevage bovin en Alberta.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Prairies canadiennes — la portion canadienne des Grandes Plaines — recouvrent une grande partie des provinces de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba (parfois appelées collectivement l'ALSAMA (pour ALberta, SAskatchewan, MAnitoba), Provinces des Praires, ou simplement les Prairies). Sa superficie est de 1 960 681 km2 et le nombre d'habitants est de 5 406 908 (2006). Son climat est de type continental sec.

L'unité géographique provient du fait que ces trois provinces se situent sur à peu près le même type géologique. Il y a aussi une certaine unité culturelle dans ces trois provinces.

Dans la Prairie du Manitoba, on retrouve beaucoup de forêts de conifères. La prairie de la Saskatchewan avait avant des hautes herbes, mais maintenant, elle est riche en blé. La prairie de l'Alberta est autant riche en blé que celle de Saskatchewan. Tout ce blé passe par la Commission canadienne du blé, dont la fin de monopole, qui remonte aux années 1930, a été décidée fin 2011.

Problèmes contemporains[modifier | modifier le code]

À cause de la déforestation des terres, le sol ne peut plus absorber l'eau, ce qui entraîne des inondations. La déforestation rend aussi le sol très fin et il s'érode sous l'effet du vent. De plus, ce milieu est à risque car il a un faible niveau de précipitation et car le réchauffement climatique ne fait qu'empirer les sécheresses. Bref, la sécheresse de la Prairie canadienne est devenue une véritable catastrophe naturelle ayant de grandes répercussions sur les agriculteurs et la population. Elle a même engendré de grosses pertes de revenus économiques. L'érosion fait disparaître une partie des éléments nuritifs essentiels à la croissance des plantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]