Police royale de l'Ulster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la force de police nord-irlandaise (RUC), pour les articles homonymes selon l'abréviation, voir RUC

La police royale de l'Ulster (anglais : Royal Ulster Constabulary, RUC) est une émanation de la police royale irlandaise. Elle maintint l'ordre en Ulster du 1er juin 1922 à 2001 date à laquelle elle devient le Service de police d'Irlande du Nord. Elle affronta l'IRA provisoire et perdit de nombreux policiers dans des attentats au cours du conflit nord-irlandais. Son recrutement essentiellement protestant ou unioniste lui fut souvent reproché.

Filiation[modifier | modifier le code]

La Royal Ulster Constabulary est une émanation de la police royale irlandaise qui donna naissance, suite aux recommandations du Rapport Patten au Service de Police d'Irlande du Nord.

La RUC et le conflit nord-irlandais[modifier | modifier le code]

De 1957 à 1962, la Police nord-irlandaise perdit sept policiers durant la Campagne des frontières. Entre 1969 et 2001 affronta l'IRA provisoire et divers groupes paramilitaires républicains et perdit de nombreux policiers dans des attentats au cours du conflit nord-irlandais. Ce bilan obligea la RUC à s'adapter.

Effectif important et implantation large[modifier | modifier le code]

La RUC compta dans les années 1980 jusqu'à 8500 officiers de police (dont des personnels féminins) et 5000 policiers auxiliaires placés sous les ordres d'un Chief Constable et de 2 Deputy Constables (adjoints). Le territoire de l'Ulster fut ainsi découpé en 12 divisions et 39 subdivisions. Cet important dispositif nécessita un parc de 2000 véhicules , 11 bateaux et 90 chiens policiers. Ses Land Rover Defender blindées (transformations dues à une filiale de Short Brothers installée à Belfast) montre la montée en puissance de la RUC comme des groupes paramilitaires républicains.

Des unités spécialisés[modifier | modifier le code]

La RUC créa des unités spéciales comme l'E4A au sein de sa Special Branch (renseignements).

Un armement généralisé et conséquent[modifier | modifier le code]

Source principale[modifier | modifier le code]

Cette notice émanet de la lecture de Raids (notamment son HS n°21 de 2006) complétée par celles des ouvrages de Roger Faligot sur la Guerre spéciale en Europe et La Résistance irlandaise (3 éditions entre 1976 et 2000).

Articles connexes[modifier | modifier le code]